Avec ou sans poussette, telle est la question !

voyager avec ou sans poussetteDans la maison que nous gardons pour nos trois semaines de housesitting, il y a une poussette dans l’entrée. Un objet étrange et coloré que Nine a absolument voulu tester. A 2 ans et demi, elle n’a encore jamais eu l’occasion de monter dans une poussette de toute sa longue vie. Alors nous avons dit oui…

Du coup, nous ne pouvons plus sortir sans, Nine la réclame systématiquement. J’en suis même au point de demander aux copines jusqu’à quel âge leurs enfants étaient dans la poussette pour chercher des arguments valables pour ne pas en acheter une. Mais lorsque nous sommes partis pour une journée à Edimbourg, cette poussette nous semblait être un outil pratique pour faire plus que nous ne faisons en principe.

Bilan d’une journée dans le rôle de parents-touristes avec bébé en poussette : on a détesté.

Nuançons un peu. C’est pratique. Nine a dormi 45 minutes dedans. Je n’avais pas mal au bras à la fin de la journée pour l’avoir trop porté.

Mais nous avons eu l’impression de passer la journée sans contact avec notre fille. Entre les bruits de la ville et le vent, nous ne l’entendions pas quand elle s’adressait à nous, et vice-versa. Au point d’oublier qu’elle n’était qu’à 50cm de nous.

Et puis il faut faire attention au trottoir, on ne peut pas traverser quand on veut juste parce que c’est joli et que je veux faire une photo. On ne peut plus entrer dans n’importe quelle petite boutique mignonne car la poussette ne va pas forcément passer. On doit réfléchir à quand et comment plier la poussette avant de monter dans le train, et au moment de s’asseoir dans le petit bouiboui où nous avons déjeuner. On doit demander à l’accueil du musée si tous les étages sont accessibles en ascenseur ou si nous devons mettre la poussette à la consigne…

N’étant pas à une contradiction près, je me dis que c’est quand même bien d’avoir une poussette, de pouvoir parler entre adulte sans un blabla parasitant ou l’arrivée brusque d’un bisou crocodile. J’aime pouvoir marcher sans jongler entre mon sac, la gourde d’eau et un gâteau au chocolat qui fond, tout en maintenant un bébé crocodile sur les épaules. Du moins dans les rues où les trottoirs sont larges et où il n’y a pas de pavés.

Mais pourquoi les enfants ne passent pas directement de « j’ai 10kg, je suis mignon et je tiens dans l’écharpe » à « j’ai 15kg et je marche toute la journée en donnant sagement la main à mes parents » !!!

24 commentaires Ajoutez les votres
  1. Chez nous, en voyage pas de poussette. On est passé de l’écharpe, vraiment pratique tant que bébé ne marche pas, à un porte-bébé physiologique depuis les 1 an de Little Miss Sunshine. Dans notre vie de tous les jours aussi, c’était écharpe et maintenant porte-bébé. Nous avons tout de même acheté une poussette, que nous utilisons pour faire les courses une fois par semaine (plus pratique pour porter les courses!). J’ai régulièrement des remarques des gens qui me disent que je dois me casser le dos. Little Miss Sunshine fait 14kg et j’ai un tout petit gabarit, mais je peux encore la porter deux heures consécutives. Avec un matériel approprié, c’est largement réalisable! Mais je comprends Nine qui découvre la poussette, Little Miss Sunshine nous fait aussi parfois des « crises » de poussette. Et je te comprends quand tu dis que contradictoirement ça peut être pratique! Mais quand il s’agit de monter dans un bus à Paris ou dans une petite boutique de manière spontanée, …. mon choix est vite fait! 😉

    1. Quelques jours après notre séparation de la poussette, je dois dire que j’ai beaucoup moins envie d’envisager d’en acheter une.
      Pour l’écharpe, ce n’est malheureusement pas moins qui est arrêté, mais Nine qui a décidé qu’elle était trop grande. Dommage.

  2. Ah la poussette… nous en avons une, mais en fait, nous ne nous en servons presque jamais.
    A Paris, c’est tout simplement l’horreur de se trimballer avec sa poussette dans le métro;
    En randonnée, impossible de crapahuter sur des chemins en terre avec ;
    Et puis, j’aime bien avoir mon bébé tout contre moi…
    Au final, nous l’utilisons pour visiter certains musées et parfois pour faire les courses (par exemple si je dois m’acheter des chaussures, pas vraiment pratique)… Enfin bref, nous ne l’utilisons vraiment pas souvent, mais nous sommes quand même contents de l’avoir 🙂

    1. Sur mon article sur les musées, je viens d’apprendre grâce à un commentaire que les musées commencent à proposer des locations de poussette. Finalement il ne reste plus que les courses !
      et j’ai testé l’achat de chaussures avec bébé en écharpe, j’ai survécu, mais je ne le conseille à personne (heureusement elle dormait me lançant me contorsionner toute seule)

  3. Alors tu veux l’avis d’une maman en poussette? j’y trouve les mêmes avantages et inconvénients que toi sauf que j’ai plus pratiqué… 2 ans et demi est clairement l’âge ou j’ai commencé à arrêter et donc pas du tout un âge où je conseillerais d’investir… (mais sinon j’en ai deux chez moi si ça t’intéresse 🙂

    1. Je prends note, mais finalement maintenant que nous n’en avons de nouveau plus, c’est pas plus mal. Pour l’instant je crois que nous sommes tous très contents de ne plus en avoir (il y a eu regain de bisous après ce peu de contact dû à la poussette)

  4. Pour moi, pas du tout fan de la poussette! Nous avions une poussette 3 roues, idéale pour rouler dans la neige et les sentiers dans nos montagnes mais c’est tout! Dès que mes enfants ont marché (à 11 et 12 mois), elle a été abandonné un mois après et revendu il y a déjà un an! Mini Voyageur qui a un mois de moins que ta fille, marche toujours et j’ai adopté le porte bébé compact Boba Air qui me sauve la vie en cas de fatigue soudaine! Et depuis nos vacances en Sardaigne, Mini Voyageur a testé le porter sur épaule, et ne veut plus que cela: c’est plus simple pour dire « marche, porter, marche, porter, marche untipeu… » et nous, on fait les marionnettes à l’ordre de notre petit bout!

    1. Rien ne vaut les épaules finalement, facile de monter/descendre, on peut accélérer le pas en direct et elle voit tout autour d’elle. Je crois qu’à son âge, c’est le moyen le plus pratique.

  5. Je vais avoir mon premier bébé dans un mois et je n’arrive toujours pas à me décider, ma cousine est clairement pour la poussette car pour elle tu ne peux aller au restaurant sans, ou chez quelqu’un car dès que tu l’enlèves du porte bébé il va se réveiller et que vu qu’il est habitué à s’endormir contre nous il va être compliqué de l’endormir dans son lit alors que la nacelle est plus pratique car il reste dedans. Qu’en pensez vous ?

    1. Je pense que le vrai choix se fait dans ce que vous êtes prêtes à faire, dans votre relation idéal à votre enfant.
      Je ne suis pas une adepte des resto, mais ma fille restait en écharpe, à dormir contre moi jusqu’à 9 mois dans tous les salons de thé où j’allais. On apprend à s’asseoir légèrement de biais, mais on ne dérange personne. Par contre la porter ne me dérangeait pas, donc je ne l’ai jamais retiré de l’écharpe alors qu’elle dormait. Si la balade était finie, je retirais quelques épaisseurs pour éviter qu’elle n’ai trop chaud et je vaquais à mes occupations. Et en visite chez les amis, il suffit de prévoir une petite couverture à poser par terre n’importe où.
      Porter son enfant en écharpe est un choix d’éducation, pas juste un choix matériel. Mais je n’ai eu aucun soucis à la faire dormir dans son propre lit.
      N’hésitez pas à jeter un oeil sur le site du magazine grandir autrement (dont je parle ici). Et puis il n’est pas forcément nécessaire d’être exclusif contre le montre les autres commentaires sur cet article ! Je n’ai jamais eu de poussettes, mais la majorité des mamans utilisent les deux.

  6. Pour ma part je préfère très clairement le porte bébé ou tout du moins l’écharpe de portage physiologique, bien plus pratique et bébé est plus proche de soi et ca j’aime vraiment ! 🙂 Pas vous ?

    1. Au final, en dehors de ces quelques escapades écossaises, nous n’avons utilisé que l’écharpe de portage, sans auccun regret face à notre choix !

  7. Pour nous non plus, pas de poussette. Que ce soit à la maison ou en voyage. C’est tellement génial d’avoir son bébé contre soi avec l’écharpe (puis le porte-bébé maintenant qu’elle a dépassée 10kg) (eh oui, c’est le papa qui parle !!).
    PS : je suis bien content de tomber sur cet article car nous n’avons jamais rencontré quelqu’un d’autre qui comme nous avait fait le choix de n’avoir PAS DU TOUT de poussette !

    1. Je dois dire que la découverte est réciproque. J’ai bien une amie qui a tenu 2 ans sans poussette, mais elle a fini par craquer.
      Par contre je n’ai jamais aimé les porte-bébé, donc nous avons utilisé l’écharpe de portage le plus longtemps possible et depuis plus rien. Enfin si… depuis un an, j’ai un vélo avec un siège enfant.

        1. Surtout qu’ensuite je connais des familles qui ne voyagent qu’avec une trotinette. Il y a tellement d’alternative à la poussette.

          1. Quelques mois après, je suis retombé sur ton article. Et tu avais vu juste, nous avons finis par acheter il y a quelques jours une trottinette évolutive (la Globber 5-en-1 qui est géniale et que notre fille adore !). Très pratique pour le voyage ; on se charge un peu plus mais ça nous soulage pour nos excursions urbaines !!

          2. Et bien moi je n’ai toujours pas investi dans une trottinette malgré ce conseil que je donne à tout le monde. En fait je trouve que ma fille n’est pas très douée sur une trottinette quand elle en emprunte. Du coup, elle marche (et plutôt bien).

  8. Il n’y a qu’en voyage pour ma part ou je suis très porte-bébé ! A la maison je préfère quand même la poussette, ça permet d’emmener tout le nécessaire avec soi (biberons, vetements) sans trop se charger.

    1. J’ai toujours préféré voyager léger, même à la maison. Du coup, je n’ai jamais utilisé le beau sac à langer qu’on m’avait offert et je n’ai jamais ressenti le besoin d’une poussette pour tout emporter. Il y a tellement de façon de faire selon chacun(e) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *