Les indispensables en voyage de 0 à 3 ans

Vous aimez ? Alors partagez !

voyager léger avec bébé les indispensablesDe sa naissance à ses 3 ans, Nine a découvert 3 continents, pris beaucoup d’avions, de trains, de bus. Elle a dormi dans des lits pour bébé (rarement), des lits 1 personne ou sur des matelas au sol. Nous avons changé sa couche sur des bancs, dans l’herbe, sur des canapés très chics, sur des tables.

J’aime bien lire la liste des indispensables des autres parents blogueurs. Il y a des listes longues comme le bras, il y a des listes qui coûtent tellement chers que je n’aurai jamais pu voyager si j’avais du acheter tout ça. Pendant longtemps j’étais un peu gêné de notre minimaliste (et si j’étais une mauvaise mère à ne pas emporter de lit d’appoint ?) et puis finalement, peu importe. Je ne dois pas être la seule à ne pas aimer porter de gros sacs, à ne pas vouloir acheter des tonnes de choses.

Tous les liens ci-dessous vous conduisent vers le produit exact que nous avions ou alors je le précise sans ambiguïté (je n’ai pas retrouvé notre tapis à langer).

Une écharpe de portage je porte mon bébé
Nous avions choisi cette écharpe car sa longueur permettait à mon namoureux et moi-même d’utiliser la même. Nous l’avons utilisé de la naissance de Nine jusqu’à ses 25 mois quand elle a déclaré qu’elle ne voulait plus du tout entrer dedans. Elle a été utilisé tous les jours !
J’adorais sa couleur (violette) et j’appréciais de pouvoir la nouer sans le bébé puis de seulement y glisser ma fille.
Nous n’avons jamais eu de poussette (ou presque).

écharpe de portage voyage
Nine et moi, rentrant seules de Lyon – écharpe de portage Je porte mon bébé, Nine a 8 mois.

Une gigoteuse fine et/ou une petite couverture en polaire
J’ai cousu moi-même une gigoteuse dans un tissus en coton fin. Deux objectifs : ne pas m’encombrer et m’assurer que ma fille dormirait avec quelque chose la contenant un minimum. Par dessus, elle était couverte avec une vraie couverture (disponible dans notre lieu d’hébergement).
Pour la couverture polaire, c’était en plus. Souvent je l’accrochais à l’aide de deux épingles à nourrice sur l’écharpe de portage. Ainsi elle n’avais pas besoin de manteau, l’encombrement était minimum mais elle était protégée.

Deux biberons et le goupillon pour nettoyer
En principe nous n’utilisions qu’un seul biberon que nous l’avions directement après utilisation. C’est plus facile à nettoyer. Du coup, le deuxième est là juste au cas où.
Nous avions commencé nos voyages sans rien pour le nettoyer et c’était clairement une erreur.
Encombrement minimal !

Une chaise nomade BabyToLove
Il s’agit d’un tissus à installer sur une chaise pour en faire un siège pour enfant. Il faut bien entendu que l’enfant tienne déjà assis. Nous l’avons testé partout au Japon, mais aussi dans chacune de nos balades sur Paris, chez des amis, etc. Nous avons toujours réussi à la fixer.
Cette chaise nomade est tout en tissus, elle se lave facilement, elle se range dans une pochette et elle ne pèse pas grand-chose.

Quelques bavoirs
J’avais cousu 4 jolis bavoirs en forme de coeur. On les prenait systématiquement avec nous, laissant les bavoirs beaucoup moins élégants à la maison. Il suffit de les rincer à la main en fin de journée pour en avoir des propres le lendemain.

Les bavoirs cousus par moi-même.
Les bavoirs cousus par moi-même.

Un bol en plastique et une petite cuillère
Des indispensables à partir des 9 mois de Nine, soit depuis notre voyage au Japon. Toute la nourriture pour bébé n’est pas forcément vendu en petit pot. C’est aussi pratique pour lui donner un peu du contenu de notre assiette. Ça ne prend pas beaucoup de place, ça fait office de jouets, je ne regrette pas.

Un tapis à langer ultra plat
Si vous cliquez sur le lien ci-dessus vous aurez une idée de ce que j’utilisais. Ce n’était pas ce modèle, car je ne me souviens plus du modèle que j’avais (je crois qu’il venait d’un sac à langer que je n’ai jamais utilisé).
L’important était que ce soit un truc tout bête, plié en trois ou quatre, épais comme une brochure touristique et en format A5, léger, tenant facilement dans n’importe quel sac.
L’extérieur est en tissus, mais l’intérieur peut se nettoyer d’un coup de lingette et sécher rapidement.

Et c’est tout. Le reste, ce ne sont pas des indispensables propres à un bébé, mais plutôt à une destination (chapeau ou bonnet, gants ou maillot de bain, etc). Je prévoyais deux ou trois jours pour les couches et la nourriture et je me débrouillais ensuite avec ce que je trouvais sur place. Il en va de même pour sa trousse de toilettes, je n’achetais rien de particulier, utilisant les mêmes choses qu’à la maison.
Bien entendu, Nine a toujours eu une peluche avec elle, quelques livres (2 ou 3 maxi) et quelques jouets (2 ou 3, puisqu’elle jouait avec ce qui lui tombait sous la main, pas besoin de s’encombrer). À partir de ses 2 ans, nous avons également prévu un ou deux jeux de société pour pouvoir jouer ensemble.

Si vous vous posez des questions sur mon organisation côté vêtement, tout est dans cet article. Et vous avez d’autres questions, je ferai de mon mieux pour y répondre.

merci

14 commentaires Ajoutez les votres
        1. Je sais ben que tu n’es pas un robot sinon le commentaire aurait juste été supprimé. Mais si je demande le nom et non le titre du blog, c’est que je préfère échanger avec des personnes et non des blogs.

  1. Super cet article !
    Par contre quand nous étions partis avec le loulou de 11 mois en road-trip France-Hongrie j’avais prévu sa nourriture pour les 15 jours, ainsi ça me permettait sur place de ne pas avoir à courir partout et de profiter à fond du moment sans se soucier de quoi que ce soit pour le petit !
    Mais bon y’avait le côté  » pratique  » du road-trip on avait mis ça dans un carton dans le coffre du camping-car ça ne nous prenait pas de place, on sera partis en voyage à l’étranger en avion, j’aurais surement fait differement 😉 !
    Sinon pareil on avait emmener pour environ 1 semaines de fringues, quelques jouets et le tour est joué 😉 !
    A bientôt

    1. C’est vrai que moi, je n’ai jamais voyagé en voiture, je suis plutôt du genre « escargot » avec sa maison sur le dos. Mais acheter la nourriture me donne « bonne conscience », l’idée que ma fille découvre aussi une autre culture. Et il faut dire qu’au Japon, où nous avons réussi à mettre la main sur des petits pots, elle a été dépaysée !

  2. Je ne suis pas du tout concernée mais merci pour cet article, qui change un peu de mes lectures voyage habituelles. Et c’est tellement motivant de voir une maman qui voyage avec ses petits, car les bébés sont souvent une raison qui fait que les gens pensent qu’ils ne pourront plus voyager.
    Hâte d’enfin te rencontrer au salon en Avril 🙂

    1. J’ai vu ton nom dans la liste des participants en avril et je suis vraiment contente d’avoir l’occasion de te rencontrer.
      Et pour les bébés, je pense qu’il y la peur d’avoir un problème avec le bébé et la peur de ne pas profiter du voyage. Mais les enfants se calquent surtout sur leurs parents. Si les parents sont heureux et biens dans ce qu’ils font, les enfants le seront aussi.
      PS : j’ai aussi édité ton commentaire, car je préfère parler à des personnes plutôt qu’à des blogs.

  3. Ma façon de voyager à changé entre bb1 et 2, pour être plus détendue! Je me demande ce que ça donnera le jour où je déciderais de prendre le train seule avec les 3! Par contre ce qui m’avait manqué avec la deuz quand elle était petite c’était le transat mais à cause du RGO uniquement, je n’aime vraiment pas tout faire (et surtout manger!) avec bb en écharpe!!

    1. L’avantage de ne pas avoir 3 enfants en même temps (c’est à dire des triplés), c’est que lorsque tu es occupée à porter bb3 et ta valise, tu as bb1 et 2 qui peuvent marcher seule !
      Moi je faisais tout avec l’écharpe, quitte à lui poser un tissus sur la tête pour éviter les miettes…

  4. Oui, j’ai la deuz qui n’est pas encore à fond sur la marche mais son père la trimballe partout sans poussette donc ça va en s’améliorant! (parce que moi enceinte, j’ai abusé de la poussette, je l’avoue!)
    Mais le sens du défi me poussera à le faire car là j’avais déjà eu des réflexions « Quoi? tu vas prendre le train toute seule avec tes DEUX filles? Mais comment tu vas faire?! »
    Euh, je vais monter dans le train… 😉

  5. Bonjour,
    Votre fille a beaucoup de chance! Au moins même si elle ne se souviendra pas des lieux où elle a pu passer, ces photos resteront toujours et je crois que c’est le plus important.
    Pour ma part, j’aime bien l’idée de voyager avec son bébé, au lieu de se caser à la maison attendant qu’il grandisse pour voyager. Je ne le ferais peut-être pas mais ça change un peu les idées de tout sacrifier pour ses enfants.
    Bel article de voyage!

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.