City trip à Clermont-Ferrand

Trois nuits et deux journées pleines. Un bon début pour se lancer à la découverte de Clermont-Ferrand, surtout quand l’un des membres de l’équipe n’a que deux ans. Nous avions posé nos bagages au Petit Siam et après une bonne nuit de sommeil, en route pour de nouvelles aventures !

Clermont (3)
Première étape : l’office de tourisme
Deux cartes sont distribuées gratuitement aux touristes de passage, regroupant cinq circuits différents. Pour une première découverte, nous avons choisi les trois circuits du centre ville, qui partent tous de l’office de tourisme, soit face à la cathédrale. Pratique !
Cependant je pense que le circuit présenté tel un jeu de l’oie sur le thème des fontaines doit permettre de sortir des sentiers battus et d’arpenter la ville sous un nouveau jour.
Avant de quitter les lieux, renseignez-vous également sur les expositions temporaires.

Clermont (4)
Deuxième étape : les sites incontournables
Un city trip implique de ne pas avoir beaucoup de temps. Il y a urgence et les temps morts sont peu nombreux. Le premier jour j’ai toujours envie de faire tous les incontournables, au cas ou…
La cathédrale bien sûre, un peu serrée au milieu des petites rues. Le temps est ensoleillé et les vitraux n’en sont que plus colorés. Les petits yeux peuvent même apprendre à les regarder grâce à un vitrail abritant girafe, rhinocéros et autres animaux facilement identifiables.
Le museum Lecoq, le premier musée que visite les petits clermontois. Des plantes, des cailloux et des animaux invitent à observer et comprendre le monde. Et pour aiguiser le regard, plusieurs livrets de jeux sont disponibles à l’entrée, pour les enfants qui ne savent pas encore lire et pour les enfants déjà grands. Son petit côté vieillot me fait rêver, mais je dois être la seule car des mises à jour sont prévus.
Vercingétorix sur son cheval. Sa statue trône au cœur de la place de Jaude. Un peu trop haut pour bien en profiter, héros national qui fait surtout rêver les enfants qui suivent leurs premiers cours d’histoire à l’école primaire.

Détail d'un vitrail de la cathédrale de Clermont-Ferrand
Détail d’un vitrail de la cathédrale de Clermont-Ferrand
Entrée du Muséum H.-Lecoq avec l'affiche de l'exposition en place jusqu'au 31 août 2014, Affaires de Plombs.
Entrée du Muséum H.-Lecoq avec l’affiche de l’exposition en place jusqu’au 31 août 2014, Affaires de Plombs.
Vercingétorix sur la Place de Jaude
Vercingétorix sur la Place de Jaude

Troisième étape : les restaurants et salons de thé
Saviez-vous que la pâte de fruits est une spécialité de l’Auvergne ? Le sol, riche en raison des volcans, offrait de beaux fruits. A deux pas de la statue de Vercingétorix se tient la Petite Chaumière de Martial Ray. Une confiserie avec salon de thé donnant sur l’atelier de fabrication. Ça sent bon, les couleurs donnent envie et les pâtes de fruits sont délicieuses, pas trop sucrées et très parfumées.
Les salons de thé sont nombreux tout autour de la cathédrale. Après pas mal d’hésitation nous avons testé deux adresses. Mauvais choix, l’une des deux était très décevant : la BerGamoThée. Attirée par l’aspect culturel-alternatif-bio, l’accueil froid, lent et désagréable nous a vite fait regretter de ne pas avoir choisi TempsThé, largement vanté sur le net.
Le Kissaten est l’exact opposé de la BerGamoThé : chaleureux, coloré, avec de la place pour les enfants, une cuisine simple. La sélection de thé et de café est peut-être un tout petit peu trop longue et donc impressionnante. Mais peu importe, les tarifs donnent envie d’y retourner pour tester d’autres produits. Notre coup de cœur pour une halte gourmande !
Côté restaurant, l’un des circuits de l’office de tourisme vous amènera à passer devant le Pousse-pousse, restaurant asiatique sans prétention. Spécialisé dans la cuisine vietnamienne, il propose une décoration sobre et chic. Une belle adresse pour une soirée en amoureux. La cuisine est simple mais savoureuse et les tarifs très doux (8,50€ un plat de nouilles sautées).

Le salon de thé le Kissaten
Le salon de thé le Kissaten

Quatrième étape : le shopping
Peu consommatrice, j’ai relevé peu d’adresses.
Place de Jaude, dans l’un des centres commerciaux se trouve une boutique Lego. Elle a avant tout le mérite de faire taire les papas et d’occuper les enfants grâce à deux bacs à leur disposition. Idéale pour permettre aux mamans de fuir quelques minutes.
La librairie Momie a le mérite de proposer une belle et grande sélection de bandes dessinées et de manga, ainsi que les conseils d’une sympathique libraire. Dommage que les livres pèsent si lourd dans les sacs. Car Clermont-Ferrand abrite également une librairie Sorcière, c’est à dire une librairie spécialisée jeunesse appartenant à une association de libraires sorcières. En général gage de qualité, on a découvert chez Papageno une sélection pointue de livres pour tous les enfants.
Absolument pas une spécificité de Clermont-Ferrand, mais totalement geek, la boutique AFK Shopping propose des produits Docteur Who. Je n’en dirai pas plus, les fans comprendront !

Carnets d’adresse :
– Office de tourisme, Place de la Victoire
– Muséum Henri-Lecoq, 15 rue Bardoux – muséum d’histoire naturelle
– La Chaumière de Martial Ray, 4 rue Saint Dominique – pâtissier, chocolatier, confiseur, salon de thé.
– Kissaten, 9 rue Terrasse – salon de thé proposant les cafés Vascobelo et les thés de leur propre marque Hana Tea
– Le pousse-pousse, 4 place de la Treille – restaurant asiatique, spécialités vietnamiennes
– La Momie, 4 rue du Maréchal de Lattre – librairie BD & Mangas
– Papageno, 9 rue Saint-Hérem – librairie jeunesse
– AFK shopping, 11bis rue Saint-Esprit – produits dérivés geek (Doctor Who, Portal, Trône de fer…)

4 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *