Coup de foudre familiale pour Clermont-Ferrand

Vous aimez ? Alors partagez !

Nous n’avons passé que 3 jours à Clermont-Ferrand, mais cela a suffi pour nous convaincre de venir nous y installer dès que nous souhaiterons nous poser en France.

Une ville culturelle riche pour les enfants
Tous les musées de la ville propose des animations pour les enfants, même les touts-petits qui ne vont pas encore à l’école. La programmation est surtout riche en période de vacances scolaires, mais les livret-jeux disponibles à chaque accueil pour les enfants qui savent lire et pour ceux qui ne savent pas, sont simples et bien fait. Pour une fois on a l’impression d’être attendue et de ne pas déranger avec notre fille de 2 ans.
Sans compter que l’entrée est gratuite pour les moins de 18 ans. En fait il ne manque qu’une table à langer dans les toilettes pour en faire des lieux parfaits !

Museum Lecoq - Clermont-Ferrand, mars 2014
Museum Lecoq – Clermont-Ferrand, mars 2014

Autre très agréable surprise, il existe deux programmations de spectacles (danse, concert, marionnettes, etc), chacun comprenant des animations accessibles à partir de 9 mois. Je ne suis pas une extrémiste de la culture, mais quand on choisit de garder son enfant à la maison, c’est agréable de pouvoir varier les plaisirs. Pour lui, et pour le parent qui trouve certaines journées longues. J’ai surtout craqué sur le programme de « Graines de spectacles », qui a une sélection audacieuse et intelligente, et dont le credo est « on ne naît pas spectateurs, on le devient ». Je ne peux que tomber amoureuse d’une ville qui pourrait me permettre de renouer avec les salles de spectacles sans me ruiner en baby-sitter !

Une ville complètement geek pour les parents
En plein centre ville se trouve un cinéma art et essai dont j’ai lu tout le programme le soir de notre arrivée. Après six mois sans cinéma, j’étais en manque (en fait je le suis toujours). J’aurai pu tomber sur un ciné grand public mettant à l’honneur les nouveautés, les explosions, les films qui coûtent des millions de dollars et les acteurs qui se ressemblent tous. Au final j’aurai vite passé mon chemin, car déconnectée de l’actu, les affiches ne m’auraient pas parlé. A la place, j’avais sous les yeux une soirée cinéma japonais et le dernier Wes Anderson. Les Ambiances est un cinéma art et essai qui offre à tout le monde des films indépendants et originaux, sans la prétention de certains cinémas où je n’oserai entrer sans télérama sous le bras.

Nous avons été surpris (prétention parisienne quand tu nous tiens), de trouver une grande variété de commerces jeunes, tous accessibles à pied. On passe de la boutique qui vend des gadgets Doctor Who, à une boutique de jeux de société, une librairie spécialisée jeunesse ou une super librairie manga-BD en quelques minutes. Mais du coup, nous ne sommes pas les seuls à avoir perdu notre prétention. Dans toutes les boutiques, nous avons eu face à nous des commerçants sympathiques, curieux et prêts à parler de leur boulot, des nouveautés, de la clientèle ou de la météo. J’ai eu la sensation de commerces de proximité, comme dans la petite ville où j’ai grandi. Je pensais qu’être sympa avec le client ne se faisait que quand on connaissait tous ses clients !

AFK shopping - Clermont-Ferrand, mars 2014
AFK shopping – Clermont-Ferrand, mars 2014

Une ville complètement girly pour maman
Toujours côté shopping, j’ai trouvé une mercerie proposant de jolies tissus, pour faire des tuniques de petites filles. Qui ne voudrait pas d’une robe avec de jolies baleines dessus ?

Mais surtout, il y a un nombre incroyable de salons de thé, de boutiques de thé, de pâtisseries. En fait, je ne manque que d’un réseau de copines pour pouvoir m’installer à Clermont-Ferrand et essayer un nouvel établissement tous les week-ends. Je pense qu’il me faudrait un peu de temps avant de me lasser de la variété proposée, décoration rose très girly chez Kitassen, ambiance jeune et dynamique à Temps Thé, salon de thé d’autrefois à la Chaumière…

Le salon de thé le Kissaten - Clermont-Ferrand, mars 2014
Le salon de thé le Kissaten – Clermont-Ferrand, mars 2014

Un paysage qui captive
Et surtout, les montagnes sont là, au coin de l’œil. Les parcs sont nombreux. La pierre est sombre et je pense que les jours gris, la ville doit être un peu déprimante. Mais j’ai testé Nevers et Tunis avec une météo très défavorable et les murs gris ou blancs ne changent rien à l’envie de déprime. A l’inverse, sous le soleil, il y a une certaine humilité et une force qui se dégagent de ces maisons sombres. L’impression qu’elles sont là depuis très longtemps et que je ne suis qu’une petite mouche vite oubliée.
Et puis les montagnes sont justes là. Apportant une certaine légèreté au paysage.

Clermont-Ferrand - mars 2014
Clermont-Ferrand – mars 2014

En trois jours nous n’avons pas eu le temps de sortir de la ville, en fait nous n’en avons pas eu envie. Mais maintenant nous devons y retourner pour essayer le train à crémaillère conduisant au Puy de Dôme. Je veux aussi prendre le Gentiane express et faire du vélo-rail, visiter Vulcania et le château de Murol. Je veux manger plus de fromage, je veux voir d’autres saisons, je veux visiter des appartements et pourquoi pas poser mes valises. En fait il ne manque qu’une chose à Clermont-Ferrand : un cursus universitaire d’archéologie pour mon namoureux !

Avez-vous déjà eu un coup de foudre pour une ville ?

4 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je confirme Clermont est une ville qui offre beaucoup d’activités culturelles pour les enfants et ça ce n’est que très rarement souligné !

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.