Un mois au cœurs des oliviers grecs

Quatre semaines que nous sommes dans les plus italiennes des îles grecques. Quatre semaines à manger des oranges, des clémentines, des kakis, des grenades et des citrons fraîchement cueillis (grâce à la générosité de notre logeur).

Rien ne nous incitait à venir passer un mois à Argassi sur l’île de Zakynthos, rien d’autres que la description et les commentaires enjoués laissés sur le site de location que j’utilise. Et finalement pendant un mois nous nous sommes posés, nous avons fait le point sur nos attentes, l’un a consolidé (enfin tenté de consolider) sa clientèle, l’autre a avancé dans son mémoire d’archéologie et la plus petite a grandi.

Apartments Olive Tree
Crédit photo : Apartments Olive Tree

Pendant ce mois de novembre, trop pluvieux pour la saison
– Nine a eu deux ans, avec un gâteau au chocolat, deux bougies, des ballons et des cadeaux ;
– nous avons mangé des fruits frais, cuisiné des crêpes, des risottos et trouvé un certain équilibre alimentaire ;
– Nine a appris à éplucher des clémentines, avec patience, avant de les manger ou de les offrir ;
– j’ai lu, sur la terrasse, au soleil ;
– mon namoureux a construit des châteaux de sables, tandis que Nine transformait des bâtons en bateaux ;

Vue depuis notre terrasse
Vue depuis notre terrasse

– nous avons marché, vers le haut de la montagne, vers la plage, vers la ville ;
– nous avons ramassé des noix et des œufs frais ;
– j’ai tricoté, sur la terrasse ou sur le lit en fredonnant des chants bretons ou de Noël pour endormir ma fille à l’heure de la sieste ;
– une lettre d’anniversaire est parvenue jusqu’à nous, mots lointains si agréables ;
– un colis de Noël est également arrivé jusqu’à nous, avec foie gras, chocolat et bottes à accrocher devant la cheminée, anticipation des semaines à venir ;

au coeur des oliviers (4)
Les poules appartenant aux propriétaires du studio étaient une destination phare de nos balades en fin de journée

– Nine a décidé qu’elle avait un nouveau papi, un papi grec qui offre des kakis pour la faire sourire ;
– nous avons bu des cafés devant la cheminée par jour de pluie, discutant de la France, du tourisme, de la neige ;
– j’ai regardé la saison 6 de Doctor Who, le net rétrécissant considérablement le monde ;
– Nine a visité son premier musée d’art (enfin première visite pleinement consciente) ;
– nous sommes restés au lit jusqu’à 9h ou 10h, attendant pour quitter nos draps la fin du biberon du matin, puis la fin d’une histoire et encore une autre et encore…

Vue sur le continent lors d'une balade vers les hauteurs de l'île
Vue sur le continent lors d’une balade vers les hauteurs de l’île

Finalement en choisissant un appartement dont les précédents locataires louaient l’accueil, nous avons eu raison. Il ne faut pas venir dans cette maison au cœur des oliviers pour avoir une situation parfaite par rapport à la mer ou les boîtes de nuit (une activité réservée à la saison touristique). Mais pour échanger avec une famille grecque, faire de la randonnée, ralentir, lire, manger frais, profiter de la vue sur la mer et du soleil qui vous caresse, vivre au calme…

Au coeur d'Argassi
Au coeur d’Argassi

Informations pratiques :
Il y a un aéroport à Zakynthos fonctionnant de mars à octobre , il est desservi par des compagnies lowcost. Si la ville d’Argassi tourne très nettement au ralenti pendant l’hiver on y trouve le minimum vital et la ville de Zakynthos est juste à côté. Nous avons souvent profité de la voiture des propriétaires de notre studio pour nous y rendre le matin.
Le studio que nous avons loué a une page facebook au nom de Apartments Olive Tree. A moins de parler grec ou tchèque, il faut utiliser l’anglais pour les contacter.

Cette chronique est comme toujours le fruit de mon ressenti, elle est personnelle et ce, même si j’ai bénéficié d’un tarif spécial en échange d’un billet (ce billet) sur les lieux. J’aime beaucoup les opportunités qui s’offrent à moi grâce à ce blog et ses lecteurs quotidiens. Merci à tous.

4 commentaires Ajoutez les votres
  1. De ce qui transparaît dans ce billet, j’ai l’impression que vous vous êtes bien plus épanouis là où vous êtes actuellement que dans les endroits où vous étiez avant. Je ne sais pas si ça tient au lieu même ou au fait que vous semblez avoir trouvé un certain rythme de croisière (si je puis dire) dans votre périple.
    Ce qui est sûr, c’est que ça va faire de beaux souvenirs à Nine, tout ça

    1. Je pense que c’est surtout du au calme des lieux. Dès que tu quittes l’activité des villes, il est plus facile de choisir son propre rythme.
      Merci en tout cas de ton passage ici. ça me fait toujours plaisir de reconnaître certaines personnes derrière des pseudos.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *