Jamais je ne pourrais tout voir !

Vous aimez ? Alors partagez !

De façon paradoxale, l’idée de ne pas tout voir est rassurante et décevante.

Je suis frustrée de savoir que je ne pourrais jamais lire tous les livres qui me font envie. Alors je fais des listes, comme un hommage à ces titres que je veux lire, mais que non, je ne lirai probablement jamais. Je peux passer des heures à hésiter avant d’entamer ma prochaine lecture car je ne sais quel livre lire en premier (et si je ne pouvais jamais lire l’autre ?).

Et d’un autre côté il me suffit de regarder une carte du monde pour me sentir en paix.

Il y a quelque chose de rassurant à savoir que quoiqu’il arrive dans ma vie, je pourrai toujours partir en courant (du moins jusqu’à la première gare) et rejoindre un endroit que je ne connais pas.

cartes à gratter prochain voyage

Plusieurs fois j’ai vu les cartes à gratter et je n’avais pas envie d’en avoir une car je ne voulais pas faire de compétitions, chercher à avoir vu le plus grand nombre de pays. À mes yeux, c’étaient des cartes belles quand elles ont été grattées sur plein d’endroits différents.

Pourtant maintenant j’en ai une. On me l’a offert pour vous la présenter (mais en fait ce n’est pas la première fois qu’on me propose), mais celle-ci est belle quand elle n’est pas totalement découverte.

Ainsi j’ai beaucoup hésité au-dessus de la carte de la France. Techniquement je crois que ma mère nous a emmené partout, mais je n’ai aucun souvenir du Sud (avec une majuscule car il commence du côté de Clermont-Ferrand dans ma non-connaissance de mon propre pays). Les même hésitations sont revenues au-dessus de certaines îles (Ibiza, les Canaries). Je me suis retrouvée à gratter toute la Belgique et les Pays-Bas en me promettant d’essayer d’y retourner très prochainement. Les pays sont trop petits sur la carte, j’ai préféré révéler leur couleur plutôt que de dire que je n’y suis jamais allée.

Je n’avais pas prévu de me plonger dans de telles réflexions au-dessus d’une carte du monde à gratter. Au contraire, avant de la recevoir j’étais contente d’avoir posé un pied dans certains grands pays pour mettre de grosses tâches de couleur à l’ensemble (comme l’Australie). Mais ce serait comme me mentir, je ne connais rien à l’Australie. J’ai beau avoir séjourné 5 semaines à Melbourne et une semaine à Hobart, c’était il y a 17 ans et je pense qu’aujourd’hui je n’y reconnaîtrais rien. Et comme je n’ai pas voulu de cette carte pour impressionner mes visiteurs mais me faire plaisir, autant être honnête avec moi-même avant tout.

Alors j’ai gratté avec parcimonie, laissant avec plaisir de grandes zones où je ne suis jamais allée. J’ai vérifié le nom de certaines villes encore cachés à mes yeux, me suis demandée si telle ou telle copine n’aurai pas déjà visité certaines régions. J’ai imaginé la même carte grattée par ma fille (pour elle, un pays est un pays du moment qu’elle y a dormi et mangé, surtout mangé), celle de mon amoureux.

Je n’irai jamais partout.

Même si la vie me faisait poser le pied dans chaque pays du monde, même si je me lançais dans des voyages frénétiques dès demain, il y aurait toujours un bout du monde à découvrir.

La carte en photo est la carte Btrip Carte du monde à gratter Deluxe. Si vous la commandez en passant par le lien dans cet article, vous payez le même prix que n’importe qui et je touche une petite commission au passage. Je n’ai pas été payé pour vous parler de cette carte et bien que je l’ai reçu gratuitement je suis totalement libre du texte ici présent.

 

6 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’essaie aussi de ne pas rentrer dans le travers des voyageurs de compter les pays « faits » (c’est une compétition qu’il y a parfois qui me fatigue) donc je comprends très bien ton article… Mais c’est en effet une jolie carte !

    Sinon, vous revenez quand vous voulez (bon, ok, vous avez déjà fait cette partie des pays-bas)… On sera un poil plus serré et il y aura le rythme d’un autre enfant à suivre mais vous êtes les bienvenus 😉

    1. Je crois que je mens pas en parlant à sa place et en disant que Nine et moi serions ravies de revenir vous voir (et rencontrer la petite demoiselle). Surtout qu’on a rien vu de part chez vous et que la compagnie est agréable !

  2. j’ai celle du monde et celle de l’Europe (plus précise). Par contre je la garde dans son tube pour le moment car j’ai exposée l’autre au soleil(à l’air?) et maintenant, impossible de gratter sans déchirer … J’ai fait pareil que toi: quelques zones grattées dans certains pays (j’ai galéré pour situer les états des USA où je suis allée) sauf pour les petits pays . Et c’est là que je me suis rendue compte qu’en GB je vais toujours vers Londres et le Sud sans aller dans le reste du pays. Et donc… je suis retournée à Londres car j’adore cette ville mais il faut que j’aille au moins en Ecosse un jour !

    1. Flûte je l’ai accroché dans la cuisine, mais ça perd de son charme si après quelque mois on ne peut pas gratter les nouvelles régions découvertes !
      Là nous nous préparons à une balade dans le nord de l’Italie, une façon de retourner dans un pays que j’aime tout en découvrant quelque chose de nouveau. Mais je crois que je pourrais passer des années à voyager sans quitter la France et avoir toujours l’impression de ne pas avoir tout vu !

  3. Moi j’adorerais avoir le principe de ces cartes, mais par pays ! Je suis plutôt à mettre des punaises sur ma mappemonde, ça permet de mieux cibler et de voir ce qu’il reste à faire à chaque endroit ^^
    Mais la remarque est bonne à toute échelle finalement. Je ne veux pas repartir du Japon sans en avoir visiter les moindres coins, mais entre les sous, le travail et le manque de transport c’est compliqué, on ne pourra pas tout faire ! Ça me déprime de ne pas encore avoir voyagé depuis qu’on y est, mais en même temps avant d’aller à l’autre bout du Japon je pourrais me pencher sur ma ville que je ne connais vraiment pas bien…

    1. J’ai une petite carte de France sur mon bureau que j’ai imprimé et j’y ai colorié les départements où j’ai visité plusieurs villes. Une façon de me rappeler que je ne connais pas du tout mon propre pays.
      Mais c’est pas mal de fonctionner de façon concentrique. Tu pars de chez toi et progressivement tu élargis tes découvertes, la rue, le quartier, la ville, la ville d’à côté. Et à défaut de connaître le Japon, tu connaîtras vraiment une région en particulier ! Belles découvertes à vous 2 (3 ? je ne sais si ton chéri à la temps de découvrir également).

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.