L’Australie l’été de mes 18 ans [souvenirs]

Vous aimez ? Alors partagez !

Les derniers cartons précieusement confiés à de la famille avant de me lancer dans la vie nomade viennent de nous être rendu. J’ai redécouvert avec plaisir mes albums photos, mais aussi mes carnets de voyage. Il y a de tout, dont une époque sans appareil photo numérique, un temps où je collais tout dans mes cahiers sans rien découper, sans aucune mise en page. C’est le cas de mon voyage en Australie, à Melbourne et Hobart. J’avais 18 ans et c’est là-bas que je me suis créée ma toute première adresse email.

La Cathédrale Saint Paul dans Melbourne
La Cathédrale Saint Paul dans Melbourne

20 juillet : Moins il y a de crème dans un cappuccino, mieux c’est !
C’est la première entrée dans mon cahier, datée de deux jours après mon arrivée. Je buvais un vrai cappuccino pour la première fois de ma vie. Dans un café que j’ai trouvé extraordinairement confortable. Il n’y avait pas de chaises, juste des canapés. Je n’avais jamais vu ça avant.

2 août : Visite avec Harriet de la fabrique de chocolat Cadbury. La guide parlait trop vite pour que je puisse comprendre. Mais partout ça sentait délicieusement bon et au fur et à mesure de la visite, il y avait des pauses dégustations.

australie cadburyPendant mes trois années au lycée dans une petite ville du Loiret, j’ai rencontré trois australiennes présentes pour six mois ou un an dans le cadre d’un séjour linguistique. J’ai logé chez l’une d’elle à Melbourne, j’ai visité les environs avec la seconde et j’ai passé une semaine à Hobart chez la troisième. Et j’ai adoré la Tasmanie.

australie vol melbourne hobart

Balade au jardin botanique d'Hobart
Balade au jardin botanique d’Hobart
La baie d'Hobart
La baie d’Hobart
Mount Field National Park en plein hiver (malheureusement sans neige cette année là)
Mount Field National Park en plein hiver (malheureusement sans neige cette année là)

Ce fut pourtant un voyage très solitaire. J’ai passé deux jours dans le lycée de mon hôte. Si l’expérience était intéressante pour deux jours, je n’avais pas envie d’y passer six semaines. Je voulais découvrir Melbourne, visiter, me promener dans les rues le nez en l’air. Mais c’était aussi mon premier voyage solo, j’étais très timide et j’avais un anglais moyen. Je n’ai pas osé faire la moitié de ce que je voulais. J’avais peur de me perdre dans les transports en commun (du coup j’ai beaucoup marché), j’avais peur de parler, j’avais peur de gêner. Heureusement j’étais dans une famille fantastique.

La maison des parents de James Cook reconstruite brique par brique telle qu'elle était en Angleterre.
La maison des parents de James Cook à Melbourne, reconstruite brique par brique telle qu’elle était en Angleterre.

Mon carnet de voyage se termine sur une question. Comment rester dix mois sans voyager ? . Six mois plus tard, j’arrivais au Luxembourg, mais ça je ne le savais pas encore.

12 commentaires Ajoutez les votres
    1. Et encore, je n’ai pas partagé les photos de moi, j’ai l’impression d’avoir 16 ans et de ne jamais avoir rien fait de ma vie…. ah mince, c’est presque ça, j’avais 18 ans et je n’avais jamais rien fait d’autres qu’aller à l’école et avoir mon bac !

  1. Lorsque je suis allée vivre (pas longtemps) à Calgary, j’étais comme ça : je marchais, marchais pour éviter les transports et surtout de devoir parler. Je n’ai pas osé faire, visiter tout ce que j’aurais du et pourtant, j’avais un peu plus de 20 ans. Merci de partager ces souvenirs.

    1. C’est terrible les transports en commun. Si pratique et parfois si compliqué à comprendre (surtout quand on est timide et qu’on maîtrise mal la langue locale).

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.