Un week-end à Lens : gourmandise, street-art et romantisme

Vous aimez ? Alors partagez !

Il y a tout juste un mois je passais un week-end à Lens. C’était un week-end un peu différent de mes habitudes pour deux raisons : j’y étais sans ma fille – sans amoureux et j’étais entourée d’une dizaine de blogueurs. En effet, il s’agissait d’un blogtrip #enfranceaussi, c’est à dire de ce collectif de blogueurs qui rappellent tous les 1er du mois que la France est belle et qu’il n’est pas nécessaire d’aller au bout du monde pour s’émerveiller. Le programme avait été concocté par l’office de tourisme de Lens et Chacha.

Je ne vais pas vous raconter toutes nos aventures de blogueurs, la course pour rejoindre la guide, la course pour retrouver mon sac, la course pour être à l’heure au musée. À la place je vous propose mes découvertes et mes coups de coeur sur ce week-end et peut-être aurez-vous à votre tour l’envie de mieux connaître les Hauts de France.

Lens, un goût de Belgique et de Pologne

Gourmande un jour, gourmande toujours. Nous étions libre de notre samedi après-midi, mais je n’allais pas refuser la proposition de l’office de tourisme de tester en exclusivité leur nouveau produit : La planche à déguster.
Je connaissais déjà le concept pour l’avoir testé à Strasbourg (le Tasty Trip). Il s’agit d’un food tour libre, on va d’un commerce à l’autre pour y découvrir un produit local bien spécifique. À Strasbourg on recevait un carnet et les commerçants ajoutaient un tampon. À Lens on reçoit une belle planche et des fiches cartonnées d’où l’on décroche un petit coupon.

Avec la Planche à déguster, j’ai pu tester plusieurs produits et profiter de l’accueil chaleureux que l’on dit typique du Nord. Chaque artisan nous a accueilli en prennant le temps de présenter leurs produits.
Je n’ai pas eu le temps de tout goûter (certaines adresses sont à l’extérieur de Lens) et bien sûr il n’est pas nécessaire d’avoir la Planche à déguster pour avoir envie d’entrer dans les boutiques concernées.

Voici mes deux coups de cœur :
La Brûlerie du Cantin (avec espace chocolat Leonidas) où Laurent Baysse, artisan-torréfacteur nous a servi un café à infusion lente (le chemex). Ce n’est pas mon café préféré, je le trouve trop doux, mais c’est toujours très beau à voir. Il y a deux tables au fond de la boutique, donc il ne faut pas hésiter à y faire une petite pause.
L’affineur de fromages est situé dans la même rue que la Brûlerie, ainsi qu’une boutique d’alcool où découvrir le genièvre. Il faut habilement faire son circuit pour ne pas avoir tous les parfums mêlés dans la bouche. Car chez l’affineur, nous seulement la boutique est belle, mais les trois fromages goûtés étaient locaux et très bons. On peut également y acheter un fromage en pot, le Fort de Lens, mais je le déconseille fortement aux âmes sensibles.

L’autre adresse gourmande à retenir à la pâtisserie Jeanson. On peut s’y rendre avec la Planche à déguster, mais si vous avec le bec sucré, vous en ressortirez frustré (sur la photo il y a la dégustation pour deux personnes). Le salon de thé est très beau et les produits goûtés donnent juste envie d’en avoir plus.

Enfin il est possible de savourer de la bière artisanale, de la charcuterie polonaise ou de la charcuterie du Nord et même des frites.

Lens planche à déguster

Lens fromage planche à déguster

Lens bon café

Lens café Brûlerie du Cantin

Lens, entre street-art et art déco

Si on me demandais de choisir entre un circuit street-art et un circuit Art Déco, je n’aurai aucune hésitation et je prendrai le premier. Pourtant c’est bien l’inverse qui s’est produit ce week-end (il n’y avait pas de circuit street-art).

La visite guidée sur Lens Art Déco débutait au musée Louvre-Lens et se terminait à la gare, en centre-ville. La première guerre mondiale n’a laissé qu’un tas de ruines et le choix a été fait de reconstruire en neuf la ville. La mode était à l’Art Déco, alors vive l’Art Déco !

Moi je préfère l’exubérance de l’Art Déco, les fleurs, les tourbillons. La rigueur géométrique introduite par l’Art Déco me lasse en général. Cependant la visite ne se fait ni dans un musée ni dans un catalogue et le temps faisant son affaire, entre les fleurs, les commerces et le street-art je découvre un centre ville actif et commerçant.

Week-end à Lens ville art déco

Lens street art 2

Lens street art centre ville

Un week-end romantique à Lens

J’avais beau être sans mon amoureux et partager ma chambre avec une copine (Ellye qui blogue sur Traveling Address), j’ai plusieurs fois pensé que la destination était parfaite pour un week-end en amoureux.

Il faut dire que nous étions dans un gîte ultra mignon à Loos-en-Gohelle, invitant à se déconnecter. Les gîtes de l’École Buissonnière sont plusieurs maisonnettes en bois, toute unique dans leur architecture. Nous avions une terrasse où j’ai pu prendre place pour faire mon yoga au réveil malgré la saison. Il y avait également quelques transats dans le jardin, des hérissons en maraude à la nuit tombée et un chat discret.
En fait le seul risque serait de ne pas en sortir ou alors juste pour marcher jusqu’au terril de la base 11/19. C’est de là d’ailleurs que partent les apéro-terrils.

gîte à Lens école buissonnière

loos en gohelle

Loos en gohelle et la base 11/19

Enfin durant notre week-end se tenait une exposition sur le thème de l’Amour au musée Louvre-Lens. Malheureusement (pour vous), elle se termine bientôt. Par contre la galerie du temps (qui pourrait être associé à la collection permanente bien qu’elle évolue souvent) est gratuite et permet d’admirer des œuvres très variés. D’ailleurs la visite du musée a été l’occasion pour moi de résoudre un mystère. Lors de ma dernière visite au Louvre à Paris, ma statue préférée n’était plus là, je l’ai retrouvé à Lens !

Musée louvre lens exposition amour
L’entrée de l’exposition sur l’Amour
Louvre Lens
Hermaphrodite (non ce n’est pas ma statue préférée, mais elle est parfaite pour le thème de l’amour)

D’autres visites autour de Lens

C’était mon deuxième séjour dans la région, au sens large. Les autres villes à découvrir dans le secteur sont Lille bien sûr et Douai. Je sais que Arras est également juste à côté mais je n’y suis jamais allée. Et il y a fort longtemps j’avais visité le musée Matisse.

En famille, je vous conseille de prévoir une balade sur le Terril des Argales. Et si le tourisme de mémoire vous intéresse, il existe de nombreux sites liés à la Première Guerre Mondiale, dont certains que j’ai visité à l’occasion de ce week-end à Lens justement.

Merci à l’office de tourisme de Lens et à l’équipe EnFranceAussi pour ce week-end de découvertes. Merci à Ellye qui en m’accueillant chez elle m’a permis de prolonger ce week-end en passant quelques jours à Paris. C’était un vrai plaisir pour moi de rencontrer les autres blogueurs présents et une nouvelle région.

18 commentaires Ajoutez les votres
    1. J’ai beaucoup aimé notre balade au petit matin, j’aurai presque comme seul regret de ne pas l’avoir faite plus tôt pour avoir le temps de profiter un peu plus de la base 11/19 !

    1. J’ai été ravie de faire ta connaissance et j’espère avoir l’occasion de te recroiser ailleurs, avec peut-être juste quelques degrés de plus autour de nous.

    1. c’était une rencontre inattendue dans le jardin de notre gîte ! Je n’ai pas encore lu tous les articles de ceux présents ce week-end là, mais j’arrive, j’arrive !

    1. En fait y a tout ce que j’aime dans les Hauts de France : de la carbonnade flamande, des frites, des gens qui aiment parler et même du ciel bleu !
      Merci encore d’avoir organisé ce week-end.

  1. Oh je n’ai pas pris le temps d’aller visiter vos gites qui m’ont l’air tellement sympas!!
    On sent dans ton article que tu as vraiment apprécié la région, moi aussi et je compte bien y retourner.

    1. C’est une belle région différente de là où je viens et de là où je vis. C’est le genre d’endroit où je ne comprends pas ceux qui pensent qu’il faut tamponner son passeport pour se sentir dépayser !

  2. Ah oui je te revois encore nous dire « je n’ai pas mon sac » et retraverser toute la rue pour le récupérer, quelle histoire ! Un blogtrip sans mari et sans enfant c’est agréable aussi 🙂

  3. Vous m’avez beaucoup tentée avec ce super WE Enfranceaussi à Lens, que je n’ai pas encore le plaisir de connaître ! cette ville semble super attachante !

    1. Moi j’ai eu un coup de coeur pour le gîte donc ça donne envie d’y rester une semaine et de là se promener aussi bien à Lens que dans les villes des environs. Mais en train, la gare en plein centre ville simplifie vraiment les possibilités pour un week-end.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.