Supermarchés siciliens

Vous aimez ? Alors partagez !

Le supermarché le plus proche de chez nous est un simply market du groupe carrefour, un supermarché que je vois comme clairement français (mais peut-être ne l’est-il pas, je n’en sais rien). En tout cas il n’est pas sicilien. Et ça se ressent sur de nombreux aspects.

supermarchés siciliens (2)Depuis que nous sommes à Castellammare nos courses ressemblent à celles que nous faisions en France. Il y a bien des nuances, comme le kilo de pâtes à 60 centimes, mais on trouve de tout, comme en France, même si l’organisation des rayons est différente. Par exemple, il y a un petit rayon papeterie, avec quelques crayons et des cahiers. On y trouve également des sous-vêtements ou des accessoires pour la cuisine. Là où les deux supermarchés de Cefalu étaient uniquement orienté sur l’alimentaire, avec un peu de beauté (savon, couches, dentifrice) et de produits d’entretien (lessive, etc). Car à proximité se trouvait un magasin totalement dédié à la beauté et à l’entretien. Le matériel scolaire s’achète en edicola ou éventuellement en librairie. A chacun son boulot et les chèvres seront bien gardés. Le choix des produits n’était pas totalement les mêmes non plus, de façon beaucoup plus discrète, mais notable dans notre façon française de nous comporter.

Mais le vrai changement, celui qui m’arrange le plus, ce sont les horaires d’ouverture. Le simply market ne fait pas la sieste ! Il est ouvert toute la journée en continue et c’est vraiment pratique. Je ne dois pas être la seule à le penser, car à 14h il y avait pas mal de monde dans les rayons. Alors que toute la ville se met à l’arrêt, ce petit supermarché qui ne paye pas de mine, continue à tourner et attire des clients. C’est bien pratique de ne pas avoir à surveiller l’heure pour faire ses courses. En hiver, comme en ce moment, c’est également le moment le plus agréable de la journée, celui où l’on a envie de flâner dans les rues, sans pull, au soleil. L’effet ne dure qu’une heure ou deux, mais c’est tellement agréable.

Par contre le supermarché garde une particularité italienne. A l’entrée du magasin se tient Willy, ghanéen d’une trentaine d’année qui aide les gens à porter leurs courses jusqu’à leur voiture, à décharger leur chariot ou à le ranger à sa place une fois vide. Il fait totalement parti de la vie de l’établissement et semble connaître bon nombre de clients. Ces derniers le saluent, lui serrent la main ou plus discrètement lui glisse une pièce en repartant, sans même lui confier des courses à porter. Un homme sympathique et près à discuter avec tout le monde, de la météo, de l’Afrique.
Mon namoureux, plus expert que moi en supermarché, a repéré ses collègues devant d’autres établissements. Ils sont plus ou moins nombreux, plus ou moins sympas et bien entendu plus ou moins respectés. Pour certains clients, ils ne sont que des boys que l’on peut héler sans bouger de sa place. Pour d’autres, une figure publique avec qui échanger quelques mots.

supermarchés siciliens (5) supermarchés siciliens (4) supermarchés siciliens (3) supermarchés siciliens (1) supermarchés siciliens (6)

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je sais pas si tu as testé les petits pots bébé mais on voit que les mamans siciliennes font encore beaucoup à manger à leurs bébés contrairement aux françaises. Le choix des petits pots est ridicule et en plus, c’est pas trop bon…

    1. Nous n’avons pas testé car heureusement nous n’en avons plus besoin. Mais il y a un choix de folie, je trouve, par rapport à la France, surtout côté viande et poisson.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.