Portrait : 4 farfelus en combi VW sans date de retour

Voyager pendant des mois et des années, c’est finalement vivre avec un décor qui change autour de nous. Les 4 farfelus sont dans la vie, avec dans la même semaine un ours noir au bord de la route et une visite d’un hôpital canadien pour une fracture. Le quotidien et l’aventure, la vie de famille et les rencontres d’un jour, vivre sans école mais apprendre à chaque instant, ne jamais se réveiller dans la même ville et dormir toujours dans le même lit (celui du Combi VW West 1979). Cindy, la maman, nous en dit un peu plus sur leur vie nomade.

Tout savoir sur les baleine de Tadoussac
Tout savoir sur les baleine de Tadoussac

Bonjour, Pourriez-vous nous présenter votre petite famille ?
Nous sommes une famille de quatre bourlingueurs, Eddy 40 ans, Cindy 33 ans, Enzo 9 ans et Axel 6 ans. Eddy, le papa plutôt introverti aime s’occuper du côté technique et de la mécanique, alors que moi, la maman, je suis plutôt l’élément déclencheur, la source inépuisable d’idées plus au moins farfelus. Les garçons eux sont espiègles et toujours partants !

Vous êtes partis, il y a pas mal de temps déjà, pour un tour du monde en famille, comment est né ce projet ?
Nous sommes partis exactement le 4 juin 2013 quand nous avons décidé de commencer notre voyage par une expatriation au Canada. Cela fait bientôt 2 ans que nous voyageons à travers le Canada et actuellement nous sommes aux Etats-Unis. Ce rêve de voyage au long court existait depuis longtemps. Nous avons décidé de sauter le pas et de vivre de façon nomade. Nous vivons nos rêves !

Les 4 farfelus sur la route
Les 4 farfelus sur la route

Pour vous, quels sont les avantages et les inconvénients du voyage en famille ?
L’avantage est que l’on partage des moments forts et que l’on se créé des souvenirs en famille. On découvre, apprend et partage tout ensemble. L’inconvénient…?…. ben peut être l’intimité du couple un peu plus délicate à gérer quand on est toujours tous ensemble. Dur de trouver des moments rien qu’à soi.

Quelle place l’instruction a-t-elle pendant que vous voyagez ?
Nous pensions faire une à deux heures d’école le matin et ce tous les jours, mais la réalité est tout autre. Nous essayons de faire une heure le matin après le petit déjeuner avec lecture, maths, écriture. Nous avons aussi mis en place un système plus ludique que les cours magistraux. Nous tenons un carnet de route dans lequel tout le monde participe, écriture, dessin, découpage/collage. Les enfants apprennent la géographie et l’anglais tous les jours sur la route. A chaque fois que nous allons dans un parc national, ils participent aussi au programme des Rangers Juniors et remplissent des cahiers d’activités et d’observations en Anglais. Tous les apprentissages sont concrets !

Quelles sont vos prochaines étapes ?
Nous restons encore quelques mois aux USA/Canada, ensuite nous partirons direction l’Océanie et l’Asie pour de nouvelles découvertes. Nous n’avons pas de programme pré-établi…on se laisse porter par nos envies.

Et en guise de mot de la fin, pourriez-vous partager avec nous un souvenir fort de vos premiers mois de voyage ?
Nous gardons un merveilleux souvenir d’une nuit passé en tipi sous la neige au pied du Mt Mégantic, au Québec. Un instant magique, en pleine nature. Juste nous quatre, un poêle à bois dans un tipi au milieu de la forêt sans aucun bruit autour. Nous avions l’impression d’être seul au monde. Le Canada est un pays fascinant et magique !

Suivez-les sur leur blog Une vie sur la route, sur facebook ou sur twitter. Et n’hésitez pas à découvrir les autres interviews de familles sur la route !

12 commentaires Ajoutez les votres
  1. J’aimerais beaucoup faire ce genre de voyage. Le papa est trop frileux pour se lancer, et je peux le comprendre à vrai dire… C’est lui qui apporte la majorité des revenus, si c’était moi qui devait quitter mon travail sans la certitude du lendemain, je ne sais pas ce que je ferais. Mais ça fait rêver ! Un tour de France de quelques semaines en camping car, c’est déjà un rêve.

    1. Et pour l’avoir fait pendant un an, il faut vraiment que les deux parents soient sur la même longueur d’onde sinon le voyage finit dans le mur. Mais on peut aussi partir sans avoir exactement les mêmes attentes, ni la même façon de vivre l’expérience (avec l’un des parents travaillant par exemple) et apprécier l’expérience.

  2. bonjour, je vois suis depuis quelque temps et la question qui me trotte dans la tête est d’ordre financière :/ comment faite vous pour vivre ?!

    Je suis moi même dans l’organisation de mon tour du monde malheureusement moi je ne pourrais pas vagabonder sans limite de temps. Un jour ou l’autre l’argent me manquera 🙁

    J’espère que cette question ne vous aura pa gênée je vous souhaite une très très belle route 🙂 en encore BRAVO pour tout !! J’adore vous suivre 🙂

    1. Bonjour,
      Je suppose que la question s’adresse directement aux 4 farfelus et je pense qu’ils auront le temps de vous répondre. Un début de réponse lié à ma propre expérience est en ligne ici Avec le tag (dans la colonne de droite) budget, d’autres articles s’attardent aussi sur ce point malheureusement essentiel

    2. Hello Morgane, la différence avec vous, c’est que nous sommes nomades donc vous avons le temps de travailler sur la route. C’est un mode de vie, travailler, vivre et voyager en même temps 🙂 On travaille par intermittence, quand vous ressentons le besoin nous travaillons. Nous sommes « intermittents du voyage » 😉

      j’ai écris un petit billet sur ça 😉
      http://www.uneviesurlaroute.com/WEB/nomade-digital-vivre-travailler-voyager-tour-du-monde/

      A bientôt
      Cindy

  3. cc tous les 4. vous avez trop de chance de vivre vos reves et vous avez raison, profité en pleinement. bisous a vous 4

  4. Belle aventure. On y a souvent pensé, mais faire l’école tous les jours à ses propres enfants nous a semblé insurmontable. Déjà faire faire les devoirs le soir, la grosse galère!
    Alors on a opté pour l’expatriation. Et c’est pas mal!

    1. On vit pourtant très très bien sans les contraintes de l’école. Maintenant que ma fille a presque 6 ans, je me demande très souvent comment font les parents pour gérer le quotidien et l’école en même temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *