Les cheveux dans le vent sur ma bicyclette

Vous aimez ? Alors partagez !

C’était notre grande attente, l’excitation suprême même, en nous dirigeant vers Castellammare del Golfo, au nord de la Sicile. La propriétaire de notre appartement nous avait annoncé que nous y trouverions deux vélos, avec un siège bébé.
Des vélos… ça fait rêver quand on est obligé de vivre au rythme des bus et des trains. Encore plus quand le budget est serré et que nous n’avons que nos pieds.

castellammare a vélo (3)

Je me revoie sur mon vélo à faire des kilomètres en longeant la forêt derrière chez nous quand j’étais à peine adolescente. Je repense à cette incroyable journée couchsurfing sur Paris, où j’étais dans l’équipe de trois fous du vélo, moi toute tremblante à côté des voitures.
Et puis ces rêves un peu insensé quand nous étions à Zagreb. Et si nous rentrions en France à vélo ? Rêves déjà esquissé en France, et si nous partions en vélo ? Rêve fou, quand on ne possède pas de vélo !

Depuis notre départ, notre route a croisé celle de plusieurs cyclistes-voyageurs. Il y avait cet italien, croisé à Zagreb. Parti depuis plusieurs semaines, il visait la Grèce, sans véritable objectif, avec un an devant lui. Il n’avait pas prévu de tente, espérant pouvoir trouver un hôte à chaque étape, utilisant différent réseau comme couchsurfing ou hotshower.
Puis à Istanbul, nous avons partagé notre appartement avec un couple de belges, parti en voyage pour un an. Istanbul était leur première étape, rejointe en avion, celle où ils ont acheté un vélo chacun, avant de prendre la route, peut-être pour la Chine, ou peut-être pas.

Les familles à vélo sont plus rares mais pas inexistantes, même si je n’en connais aucune personnellement. Certains osent partir avec des jeunes enfants dont le vélo est rattaché à celui de l’un des parents, formant un faux tandem (je pense à la petite Emma, de 7 ans, dotée de parents-blogueurs). D’autres optent avec de très jeunes enfants pour une petite carriole dans lequel l’enfant est installé avec les bagages.
Cette seconde option m’attire et m’effraie. Peut-on demander à une fillette de 2 ans de rester assise pendant 2 ou 3h par jour pendant que papa et maman s’escriment à avaler les kilomètres ?

castellammare a vélo (4)
Alors en attendant, tous les 2 ou 3 jours, quand la météo nous le permet, nous enfourchons avec délice nos vélos. Le départ est toujours euphorique puisque la sortie de la ville se fait en descente, qu’en début d’après-midi les routes sont désertes et qu’il règne dans l’air un parfum de printemps. Nous avons trouvé après 7km d’euphorie, un petit café, offrant sièges confortables, cappuccino et chocolat chaud, pâtisseries locales et match de foot à la télé. Toute la Sicile, dans un seul établissement. Étape choisie au hasard la première fois, c’est à présent notre objectif au moment de partir.
Entre hésitation et confort. La prochaine ville nous demanderait de faire 7km de plus, soit de doubler notre distance totale. Et si nous quittions la ville par l’ouest, pour varier les plaisirs, il faudrait commencer par une belle petite côte.

Car après l’euphorie, il y a le retour. Si nous sommes plus actifs qu’en France, nous sommes moins sportifs, ne pratiquant plus aucun sport du tout. Et nos balades, nombreuses, se font avant tout au rythme d’une enfant de 2 ans. Alors les cuisses râlent quand nous repartons. Le vent est de face et l’entrée de la ville me demande bien trop d’énergie à chaque fois. La seule qui y prend autant de plaisir qu’à l’aller, est Nine, qui n’hésite pas à crier de bonheur quand le vent s’enroule autour d’elle. Elle est d’ailleurs la seule à déborder de vie quand nous arrivons chez nous et que nous nous écroulons, heureux, sur notre canapé.

castellammare a vélo (1) castellammare a vélo (2)
Nous ne rentrerons pas en France en vélo. Même si nous en parlons à chaque fois que nous sommes en selle. Mais avant ça, nous allons essayer de prendre le temps d’aller voir la ville d’à côté, juste pour le plaisir de pouvoir le faire. Et peut-être même l’autre ville d’à côté, celle à l’ouest, derrière la colline, au cœur d’un parc naturel.

Et qui sait si d’ici quelques années, nous ne partirons pas pour une nouvelle expédition en famille à vélo !

8 commentaires Ajoutez les votres
  1. Quel bonheur, le vélo en famille! Nous avons un peu testé à Ayutthaya en Thaïlande pour parcourir les temples khmers et c’était très chouette. Pas de siège-bébé sur le vélo (que la guesthouse nous a loué pour 1€ la journée), alors nous avons installé Mimi dans le dos de son papa bien harnachée dans son porte-bébé et ça s’est super bien passé (elle a même fait une petite sieste!).

    Pour ta question sur les retrouvailles Mimi-mamy, je t’ai répondu sur mon blog.

    A bientôt!

    1. Je pense que faire le tour de l’Islande demande un peu de préparation pour faire face aux conditions climatiques très changeantes et aux conditions des routes. J’ai lu le récit d’un certain Damien (aucune idée de son nom de famille), qui avait fait le tour de l’Islande avec sa femme et sa fille de 9 mois. Probablement pas le meilleur récit de voyage que j’ai lu, mais une bonne idée de ce qui pourrait t’attendre.

  2. Ton article me donne une énorme envie de refaire du vélo! Cela fait des siècles que je n’ai pas roulé les cheveux aux vents comme une gamine ^^Et puis on manque cruellement de sport nous aussi, on s’empâte ^^Depuis mon entorse début janvier, ma cheville est fragilisée et je n’ose plus reprendre le footing grrr
    En tout cas ton petit coin de Sicile est super sympa, à l’occasion tu pourras me filer les adresses de tes contacts?

  3. De plus en plus, je découvre les joies des circuits à vélo. Pas sûre que je puisse faire de la longue durée Come tu l’évoques ici, mais des circuits d’un ou plusieurs jours, c’est chouette. Et alors, avec le recul des années, l’envie est toujours là ?

    1. Oui l’envie est toujours là. On a essayé 4 jours en vélo dans le sud de l’Alsace en louant/empruntant du matériel. Cela nous a fait un bien fou de nous déconnecter vraiment (pas d’électricité, donc pas d’ordi, vraiment pas de boulot). Mais je crois qu’on va se limiter à quelques jours de temps en temps.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.