Ça change quoi de voyager en France ?

Vous aimez ? Alors partagez !

J’ai beau m’enthousiasmer devant la moindre église et le plus petit étal de fromager, voyager en France, après 6 mois dans le bassin Méditerranéen, ça change quand même pas mal notre façon de voyager.

Mon téléphone sonne !
Pas souvent, heureusement, mais j’ai des textos, des coups de fils, enfin des messages sur mon répondeur, car si je n’ai jamais aimé avoir un téléphone, maintenant c’est pire. Je ne sais jamais où il est, il ne me sert en principe qu’à trouver mon chemin jusqu’aux toilettes au milieu de la nuit et à avoir l’heure.

Les gens parlent français !
C’est idiot, mais on prend vite l’habitude de ne pas être compris, de pouvoir baisser légèrement la voix et raconter tout et n’importe quoi. Du coup, après trois semaines en France, je sursaute encore quand quelqu’un parle brusquement en français à côté de moi…

Les enfants ne vont pas au restaurant, au salon de thé…
Probablement la chose la plus désagréable : quand nous entrons dans un restaurant ou salon de thé, 99% des serveurs/patrons sont franchement désagréables en voyant Nine. Elle ne compte pas et n’a pas toujours le droit à une place avec assiette, couverts…
Je me souviens d’un salon de thé à Clermont Ferrand, où nous sommes entrés uniquement pour permettre à Nine de prendre son goûter. On passe commande rapidement d’une part de gâteau en précisant que c’est pour elle qui a faim et que nous, nous allons prendre notre temps pour choisir nos thés. La patronne n’a pas bougé de sa chaise jusqu’à ce que nous ayons choisi nos thés, puis a tout apporté très tranquillement en même temps. Heureusement qu’il n’y avait pas d’autres clients, elle aurait pu se fatiguer. Mais ce n’est pas la seule fois qu’une telle situation s’est produite.
Heureusement il y a le 1% restant, qui alors qu’on n’avait pas commandé de plat pour Nine, a proposé de lui servir un bol de soupe pour elle, plutôt que de la laisser manger dans le bol de papa. Sans supplément à la fin et toujours à Clermont Ferrand (au Kissaten).

On peut manger du fromage et des yaourts !
Les produits laitiers sont loin d’être aussi simple à trouver que l’on pourrait croire. Rien d’autres que du lait frais livré le jour même à Istanbul, aucun produit laitier à moins de 2€ à Zakynthos… C’est agréable de pouvoir manger du fromage avec du pain, de prendre un yaourt nature sans trop réfléchir.

Nous ne sommes personne !
C’est étrange et un peu orgueilleux, mais à l’étranger, notre statut de français, attire ou repousse, en tout cas ne laisse personne indifférent. Nous n’avons pas besoin de faire grand chose pour lancer le contact et expliquer rapidement d’où nous sommes et où nous allons. L’occasion de parler de la route parcourue et de la beauté ou de l’incongruité de certaines régions.
En France, nous ne sommes que des Français comme tout le monde et ça n’intéresse personne. Du coup, c’est à nous de provoquer le contact, à nous d’oser dire « je fais ça ». Très difficile à faire pour moi, mais seule solution pour continuer à rencontrer et échanger.

En attendant, je continue à sortir mon appareil photo à la moindre occasion, à choisir des trucs « bizarres » à la boulangerie sans rien demander, à imaginer de nouvelles aventures (imaginez, j’ai vu le point de départ vendéen du chemin de St Jacques de Compostelle) et à trouver que le monde est quand même plutôt beau et les gens plutôt sympas.

Poursuivez votre lecture :
Pourquoi nous voyageons en France ;
Mes salons de thé préférés à Paris ;
Pourquoi visiter un musée avec des enfants.

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. La France est un si joli pays et il y’a tellement de belles découvertes à faire !

    Nous aidons les visiteurs de notre site à organiser leur voyage sur Paris, et il faut bien avouer que la population locale joue beaucoup dans l’image que l’on se fait d’une ville.

    Les restaurateurs sont dans l’ensemble des professionnels compréhensifs, mais j’espère que vous trouverez de nombreux autres perles à partager sur votre site.

    1. Malheureusement je trouve plus souvent des restaurateurs peu compréhensifs que l’inverse. Il faut vraiment aller vers des petits établissements, bien choisir le créneau horaire et alors là, même en famille, on a le droit à un accueil sympa.
      D’un autre côté je nous sais très critique car on a passé 6 mois dans des pays méditerranéen où aller au restaurant avec un enfant donne l’impression de faire une fantastique surprise au restaurateur.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.