Mes salons de thé préférés à Paris

A l’heure du goûter, il est important d’avoir toujours une bonne adresse en tête pour se poser. Côté café, je n’ai aucune hésitation à citer la Caféothèque. Mais en fonction de mon humeur, de la météo et de mes envies, vivre 7 ans en banlieue proche de Paris m’a permis d’avoir mes petites habitudes.

Un Dimanche à Paris, 4-6-8 cour du Commerce Saint André, Métro Odéon
En plein coeur de Paris, Un dimanche à Paris est un temple dédié au chocolat. La boutique est un terrible lieu de tentation mais surtout un passage obligé pour choisir sa pâtisserie avant de s’installer. Je craque totalement pour la tarte sablé au caramel à la fleur de guérande. Mais aucune pâtisserie ne m’a déçue.
Le salon de thé est agréablement construit en intégrant la Tour Philippe Auguste, datant du XIIIème siècle.
Par contre c’est un goûter assez luxueux, car il faut compter 14,50€ pour une pâtisserie du jour et une boisson chaude.

Le Café Suédois, 11 rue Payenne (dans le marais)
Au Café Suédois, on déjeune de très bons sandwichs (délicieux grâce à leur pain) et on garde de la place pour un petit dessert, idéalement un roulé à la cannelle. On peut même choisir de s’y rendre avec bébé car une chaise haute est disponible ainsi qu’une table à langer dans les toilettes.
Et quitte à y être, ce serait dommage de repartir sans avoir fait un tour dans l’exposition temporaire du moment. Une façon de découvrir un peu plus la Suède et ses artistes ou bien d’admirer l’architecture de cet hôtel particulier du XVIe siècle.

Le Tea Corner, 6 rue Mandar, métro Etienne Marcel – établisement fermé
Situé à 10 mètres de la très animée rue de Montorgueil, ce salon de thé est un lieu calme et reposant. Il y a le wifi gratuit, de délicieux muffins au coeur de nutella ainsi que des cakes au matcha une belle sélection de thé et une citronnade très justement sucrée. On peut s’installer dans des canapés, venir pour le déjeuner ou même le brunch du dimanche.
C’est probablement le salon de thé où je me suis rendue le plus souvent dans Paris !

Sugarplum, 68 rue du Cardinal Lemoine, métro Cardinal Lemoine
Ce coffee shop américain (pour reprendre les termes des propriétaires) est tout petit mais très confortable et conviviale. Les murs sont soit en grosse pierre soit d’un joli violet, les tables en bois évoquent les maisons de campagne et les boissons sont présentés sur un tableau noir. Le comptoir est central et l’on est immédiatement attiré par la jolie vitrine avec ces nombreux gâteaux définitivement non-français.

Photo de David Lebovitz disponible en son contexte ici

Le choix est difficile, mais tout le monde devrait y trouver son bonheur. J’ai toujours opté pour les énormes parts d’un des gigantesques gâteaux à la crème.
Les parts sont généreuses, la crème abondante. Diabétique et accros du régime, passez votre chemin ! Pour les autres prévoyez un repas léger juste avant…

Miss Cupcake, 22 rue la Vieuville, métro Abbesses – établissement fermé
Miss cupcakes est à deux pas du métro Abbesses, un quartier idéal pour se promener. Et tant mieux car les lieux sont tous petits et il est difficile d’avoir une place sur l’une des deux tables en intérieur et la seule à l’extérieur. La maison met en avant ses cupcakes mais aussi une boisson bio, dont je n’ai pas retenu le nom car je ne l’ai jamais goûté.

miss cupcakeLa carte des cupcakes change tous les jours en fonction des produits de saison et probablement de l’envie de la pâtissière. Je n’ai rien à redire sur le cupcake, sauf peut-être leur taille, tout à fait normal, mais avec un tel goût, on en veut plus. D’ailleurs c’est l’un des éléments non négociables de la boutique : les ingrédients de base sont des ingrédients de qualité. Cela se ressent entre autre au niveau du glaçage, ni trop sucré, ni trop gras.

La Grande Mosquée, 39 rue Geoffroy St Hilaire, métro Place Monge
Prendre un thé à la menthe à la Grande Mosquée, c’est quitter la vie parisienne pour un après-midi. On peut même acheter des cartes postales de calligraphie arabe.
Le thé à la menthe ne coûte que 2€. Il est toujours très chaud et très sucré. Les serveurs se baladent entre les tables et on est à peine assis que l’on est déjà servi. Le lieu est à mon avis surtout fréquenté par les touristes et je trouve dommage que  les parisiens n’en profitent pas plus.

10 commentaires Ajoutez les votres
    1. La Grande Mosquée n’est pas assez connue et du coup très américanisé. J’ai l’impression de n’y voir que des touristes à chaque fois. Très étrange.

    1. Je ne connais aucune de ces adresses et tant mieux ! Je vais pouvoir les ajouter à ma liste des lieux à tester pour mon prochain passage à Paris.
      Au passage ton blog est vraiment déprimant quand on vit en Grèce, dans un studio sans four (en fait sans rien d’autre que 2 plaques électriques et 2 casseroles) et qu’on aime tant la cuisine !

  1. Ouh! Un article que je vais garder quelque part. Je t’avoue que je ne connais pas du tout ce genre de bonnes adresses à Paris, seulement à Londres. Je suis assez intéressée par l’avant dernière sur les cupcakes, en général je n’aime pas ça car c’est beaucoup trop sucré, là du coup du m’intrigue!

    1. Surtout qu’en général les bonnes adresses sont un peu cachées, en dehors des rues touristiques et si on ne passe que le temps d’un week-end, il me semble un peu délicat de tomber dessus pas hasard.

    1. Il y a pas mal de lieux pour manger des cupcakes sur Paris, mais c’est celle où je suis retournée le plus souvent et où la qualité n’a jamais diminué.

    1. Merci beaucoup, cela fait six mois que j’ai quitté Paris, et je suis sûre que de nombreuses nouvelles adresses se sont créées. Donc n’hésitez pas à partager os coups de coeur également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *