Mon anniversaire en Suisse, à Bâle

Vous aimez ? Alors partagez !

Ce devait être une journée assez triste. Au menu, pluie, ciel gris et Mulhouse (je n’ai pas encore décidé si j’aimais ou pas cette ville).
Et puis une phrase a été lancée, mais par qui… Et si nous allions en Suisse, à Bâle ? Il paraît que c’est à 30 minutes de route. En feuilletant le guide des musées, ma sœur tombe sur une photo qui lui plaît, un cerf, pour le musée d’histoire naturelle. En partant tout de suite nous pourrons manger sur place.

Et c’est partie, quatre filles dans une voiture, en route pour la Suisse, si proche et pourtant dès l’entrée, si différente. Nous évitons la vignette pour l’autoroute en précisant notre destination, Bâle centre. Nous avons du mal à savoir où et quand se garer. Aucune envie de marcher des heures sous la pluie. Et brusquement, nous sommes juste devant la cathédrale, toujours en voiture, toujours à la recherche d’une place de parking, dans cette magnifique zone pavée en grande partie piétonne.

Cathédrale Notre-Dame de Bâle
Cathédrale Notre-Dame de Bâle

Enfin une place et un signe pour moi, un clin d’oeil envoyé de Zagreb. Nous sommes à l’entrée de l’exposition en provenance du Museum of Broken Relationship, l’un de nos premiers musées à Zagreb, au début d’un rêve d’une autre vie.

Museum of Broken Relationships à Bâle
Museum of Broken Relationships à Bâle

Nous déjeunons dans un restaurant du groupe Tibits. Dans l’assiette, saucisses, rösti, wakame, tofu et samossa se côtoient. Dehors les vitrines des magasins alternent devantures en français et en allemand. Pourtant il n’y a que l’anglais qui me servira tout au long de la journée.

Et finalement nous arrivons au museum d’histoire naturelle. A notre grande surprise l’entrée est gratuite, les familles nombreuses. Nous sommes le premier dimanche du mois, mais ce n’est qu’une fois rentrée chez moi que j’en prends conscience. Nous passons rapidement au milieu des cailloux et fossiles, nous installons dans un canapé face aux papillons de toutes les couleurs. Et Nine reste stupéfaite devant le mammouth. Elle en fait le tour, le touche, tourne encore. C’est encore plus incroyable que la maman mammouth et son bébé automates du musée de Cardiff. La salle est sombre, il y a un monde fou, les photos sont flous. C’est le genre de moment à graver dans sa tête et non sur une carte mémoire.

Mammouth du museum d'histoire naturelle à Bâle
Mammouth du museum d’histoire naturelle à Bâle

Un rapide aperçu sur le Rhin et nous retrouvons la voiture. Je n’aurai pas eu la possibilité de m’acheter un chocolat. Il faudra revenir. J’ai l’impression de n’avoir rien vu. Enfin si, les quartiers résidentiels de la ville tandis que nous tentons de sortir de la ville. Nine dort sur le chemin du retour.

Vue sur le Rhin et une partie de la ville
Vue sur le Rhin et une partie de la ville

C’était mon anniversaire hier. Et pour l’occasion, j’ai eu le droit à une dose de dépaysement et que ça fait du bien !

12 commentaires Ajoutez les votres
    1. Merci. C’était sympa de fêter ce jour dans un environnement nouveau et pourtant si proche de notre nouveau lieu de vie. ça me permet de garder en tête que la découverte et l’émerveillement au quotidien ne tiennent qu’à moi.

  1. Joyeux anniversaire du coup ! J’ai lu il n’y a pas longtemps qu’ils avaient reconstitué l’ADN du mammouth laineux et que lui redonner vie serait envisageable… Je pense toutefois qu’il faut laisser faire la nature et continuer de les côtoyer au musée, pour le plaisir des petits et grands ! Si tu as l’occasion d’aller à Berne aussi, c’est magnifique, surtout avec le soleil 🙂

    1. Double merci. Je note le conseil d’aller à berne. Pour l’instant nous avons du mal à saisir où nous sommes, où nous pouvons aller. Les frontières sont bien plus dans la tête que dans les faits. Obtenir des informations sur toute l’Alsace se fait avec une facilité déconcertante depuis Mulhouse. Alors que la Suisse, plus proche que la moitié de l’Alsace, semble bien plus énigmatique. Mais ça va se faire !

  2. Bon anniversaire alors .. J’ai un bon souvenir de cette ville assez jeune, j’y avais passé 6 mois en stage chez Roche sur le rein : ce qui était le plus lugubre, c’était d’habiter de l’autre côté de la frontière à Saint Louis ..

    1. Merci.
      On m’a dit beaucoup de bien de St Louis, la ville a peut-être changé depuis son passage. Moi-même je n’ai pas encore eu le temps de m’y rendre pour me faire ma propre idée. Mais Bâle est effectivement très sympa.

  3. Ah mais il y a des tas de choses à faire en Suisse contrairement à ce que l’on pense la plupart du temps. J’habite en Suisse depuis 30 ans et je ne me suis jamais ennuyé. Et puis ce pays permet aussi d’aller rapidement à l’étranger… 😀 (Vu la date, « bon anniversaire en avance ».^^)

    1. Il suffit d’ailleurs de comparer l’offre en terme de musées entre Bâle et Mulhouse ! Depuis cet article,j’ai repassé une belle journée à Bâle, avec visite du musée du jouet et surtout halte à l’office de tourisme. J’ai maintenant envie d’y découvrir la majorité des musées.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.