Dans ma bibliothèque #5

Je suis accro aux livres et je pense que ça ne changera jamais. Mais en voyage, je n’achète qu’un livre par pays, en guise de souvenirs. Sauf si je tente d’apprendre la langue du pays… Mais maintenant que j’ai un appartement, j’ai de nouveau des livres partout, des cartes de fidélité dans deux librairies et une carte de bibliothèque. Par contre je lis bien plus de récits liés au voyage depuis que je ne voyage plus vraiment.

Les manguiers de Bellavista – Robin Bayley – commander le livre
C’est mon gros coup de coeur de l’été, peut-être même de l’année !
Robin Bayley décide d’abandonner sa vie anglaise pour se lancer sur les pas de son arrière-grand-père Arturo Greenhalgh. Ce dernier avait quitté l’Angleterre en 1898 pour aller travailler dans une filature au Mexique.
Au moment du départ Robin Bayley parle peu l’espagnol et n’a aucune idée du lieu exact de la filature où avait travaillé son ancêtre. Il nous conduit dans un premier temps en Amérique du Sud avant d’aller au Mexique.
Plus que son histoire, ce sont les rencontres et les personnes qui habitent ce récit qui m’ont touché. Il y a beaucoup d’émotions, beaucoup de sensibilité et de respect. Et une finesse dans l’écriture qui m’a transporté dans une région d’une monde où je n’ai jamais mis les pieds, sans jamais m’y sentir perdue.

Didgeridoo – Frédéric Marais – commander cet album
Nine (3 ans 3/4) de son côté plonge très souvent en Australie avant de s’endormir. Ce livre, découvert totalement par hasard, nous offre un joli conte aborigène dans des illustrations incroyables, toutes de orange et bleu nuit, avec une pointe de blanc ici et là.
Il y a bien longtemps, le ciel était si bas que les crocodiles avaient mangé toutes les étoiles. Mais un jour un jeune garçon trouva un grand bâton et décida de repousser le ciel.
Est-ce l’idée des hommes marchant à quatre pattes ou celle des kangourous qui ne savaient pas sauter qui plaît tant à ma fille, je n’en sais rien. Bien sûr le décor australien n’y ait pas pour rien.
En tout cas, ni mon amoureux ni moi-même ne refusons à Nine de lire encore et encore ce conte. Certains soirs, je vais même le chercher pour elle.

Wild Girl – Audren – commander ce roman
Voici un récit d’un voyage tout autre, une fiction pour ado, qui nous plonge dans l’Amérique des pionniers en 1867.
La jeune Milly Burnett, 19 ans, choisit de fuir la vie très codifiée de l’Est pour devenir institutrice dans le Montana. Elle doit d’abord traverser tout le pays, puis finalement s’installer dans la petite ville de Toltstoy. Elle ne rêve que de liberté, de féminisme et d’indépendance.
« Elle partait pour partir, pour voyager, pour expérimenter, et sans doute pour vérifier qu’elle était aussi forte que ce qu’avait toujours prétendu son père. »
Le récit comprend sa part d’histoire d’amour, de déception, de violence propre à l’Ouest (l’histoire se situe à une époque où les tribunaux sont encore quasi inexistants dans la région). Milly est pleine de vie, d’optimisme et est prête à tout pour vivre son rêve.
Un récit qui donne envie de faire le point sur ses propres rêves pour les défendre !

Notre terre – P’tits curieux Usborne – commander ce documentaire
Voici un documentaire très très complet sur notre terre. Et pourtant il est fait pour les petits, ceux qui encore maladroit pourraient accidentellement arracher l’un des rabats à ouvrir.
Peu de documentaire trouve grâce à nos yeux de parents voyageurs, car nous trouvons souvent que les auteurs-éditeurs prennent les enfants pour des idiots. Il leur semble difficile de croire qu’un enfant de 3 ans puisse s’intéresser au noyau terrestre ou à la forme des icebergs. Moi je trouve que ces enfants là s’intéressent à tout et je n’ai pas toujours toutes les réponses.
Là, nous avons beaucoup de lecture, de questions, de réponses pour assouvir la curiosité de Nine pendant quelques temps. Elle a bien sûre ses pages préférées, comme celle sur les forêts tropicales, riche de couleurs et d’animaux.
Ce livre là n’a aucune place sur les étagères, il traîne plutôt partout, ouvert à n’importe quel moment de la journée et enrichissant discrètement le vocabulaire de Nine.

En commandant depuis un lien sponsorisé vous soutenez ce blog sans payer votre livre plus cher. Merci.N’hésitez pas à me donner vos avis sur ces titres ou à partager en commentaire vos propres coups de coeur du moment.

Certains des livres ci-dessus ont été reçu en service de presse, mais la critique est la mienne en toute objectivité. Merci de me lire et ainsi de me permettre ces échanges enrichissant avec certains éditeurs.
5 commentaires Ajoutez les votres
    1. Par contre dans mon enthousiasme j’ai testé le seul autre titre de lui à ma biliothèque, Ephémère et là, nous n’avons pas du tout accroché. J’ai vu Yasuke en librairie il a l’air magnifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *