Dans ma biblio – mars 2017

Vous aimez ? Alors partagez !

Voici une sélection de livres très hétéroclites. Beaucoup d’humains dans chacun de ces titres, nous, l’autre, les autres…
Ne vous laissez pas leurrer par les classements et les étiquettes. Oui, je vous présente un manga qui ne semble être qu’une banale histoire d’amour. Et un roman pour ado avec vacances à la plage. Mais il en va des livres comme des humains, certains ont bien plus à offrir qu’un cliché. Et tous les livres présents ici m’ont beaucoup touché.

Cliquez sur les titres pour avoir les références exactes des livres (et vous rendre chez votre libraire) ou pour passer commande en ligne.

Perfect World, manga en cours de Rie Aruga (3 tomes de disponible)
C’est une série qui nous parle d’amour, de celui que l’on vit lorsque l’on est un jeune adulte et que la vie nous tend les bras. Un premier boulot prometteur, un garçon qui fait naître des papillons dans le ventre, c’est un peu ce qui arrive à Tsugumi Kawana lorsqu’elle retrouve un camarade de lycée.
Mais celui-ci a changé. Il a bel et bien réussi à faire le boulot de ses rêves, mais il a également eu un terrible accident qui l’a définitivement cloué dans un fauteuil roulant.
C’est une histoire d’amour et un récit sur la différence. Peut-on aimer quelqu’un qui est handicapé ? Vivre avec lui, le soutenir ? Peut-on demander à quelqu’un de nous aimer quand on a besoin d’une aide médicale tous les jours ?
Je lisais beaucoup de manga quand je vivais à côté de Paris. J’en possédais également énormément. Aujourd’hui, je suis plus raisonnable, mais j’ai eu un coup de coeur pour le graphisme et le style de Rie Aruga. Son crayon est touchant, elle offre à ses personnages une grande palette d’émotions en toute subtilité. Et le thème m’intriguait, celui de la différence, de l’autre, du regard que l’on porte, que l’on perçoit.
J’attends à présent avec impatience le tome 4, car je me suis attachée à ce couple qui apprend dans le même temps à devenir adulte, à devenir amoureux, à vivre avec l’autre.

Refuges, de Annelise Heurtier
Ce roman (pour ados) a été écrit par une auteure que j’aime beaucoup. Ici, le titre et la couverture nous dévoilent beaucoup sur ce qui nous attend. Et pourtant le récit est bien plus touchant que je ne le pensais.
Mila est une jeune italienne qui vient passer l’été sur l’île de Lampedusa avec ses parents. C’est l’île de son enfance, des plaisirs en famille, mais cet été là est différent. Sa famille y retourne pour la première fois depuis le drame. Malgré tout Mila veut tout faire pour être une adolescente en été.
Le récit de Mila est entrecoupé d’autres récits. Des chapitres plus ou moins longs, suivant chacun d’autres adolescents, nous coupent dans cet été si léger. Car ces adolescents ont tous pris la même décision, fuir leur pays et tenter leur chance en Europe.
L’écriture est habile, les chapitres se mêlent, l’été italien perd de sa superbe.
L’estomac se noue et pourtant, comme toujours, Annelise Heurtier nous rappelle que l’homme peut être à l’origine de merveilles même dans les moments les plus sombres.
Beaucoup de douleurs mais aussi une belle lumière qui m’a fait verser quelques larmes.

Le Livre des Terres imaginées, de Guillaume Duprat
J’ai eu un coup de coeur pour ce livre et il ne m’a fallu que quelques secondes pour me décider à l’acheter (oui j’ai acheté pas mal de livres ce mois-ci). On y découvre l’histoire de la Terre, notre terre, tel que les hommes l’ont imaginé à travers le temps. Les mythes et les légendes côtoient les premières recherches. Et pour nous permettre de saisir les profondeurs ou les différents paliers de ces univers, des volets sont à soulever au fil des pages.
On croise ainsi la Terre selon les Hindous, portée par quatre éléphants, eux-même reposant sur une tortue géante posée sur un serpent géant. Les Aztèques pensaient de leur côté que la terre était plate et en forme de croix. On apprend également que Christophe Colomb considérait la Terre comme une poire et que Léonard de Vinci pensait qu’elle était pleine d’eau comme un vase.
C’est passionnant et poétique. Merveilleusement illustré, les volets à soulever complètent les explications de façon précise.
Ce livre a beau être un documentaire publié dans une collection jeunesse, il n’y a aucune limite d’âge pour en profiter pleinement. D’ailleurs à la maison, mon namoureux et Nine aiment beaucoup le lire et tout regarder patiemment.

Là où je continuerai d’être, de Linda Bortoletto
Difficile de ne pas penser à Cheryl Strayed et son récit Wild (dont j’ai seulement lu le livre). Et pourtant si le point de départ pourrait être le même, si la conclusion est similaire, le voyage et les chemins empruntés sont très éloignés l’un de l’autre.
Linda Bortoletto avait tout, une vie merveilleuse et paisible, un chemin tout tracé. Le décès de son père va lui renvoyer cette image paisible, si loin de sa vérité à elle. Elle décide alors de partir (une décision qui arrive de façon bien plus compliquée que l’exercice du résumé ne permet de le saisir).
L’avant et le pendant de son voyage se mêlent (parfois avec quelques difficultés pour le lecteur), donnant du rythme à l’ensemble. C’est un récit qui invite à écouter la petite voix que l’on a au fond de soi, notre boussole interne.
J’ai été portée par ce livre qui fait écho à mes propres questionnements.
« Où se trouvait la suite ? Où se trouvait mon salut ? […] Mais alors, où trouver ma place ? »
Mais il m’a laissé également bien vide, avec juste une envie de marcher.

Si vous avez lu l’un de ces titres, n’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire. Si ces critiques évoquent d’autres livres qui pourraient me plaire, faites moi des suggestions. Je suis toujours curieuse de nouvelles découvertes.

Ce contenu a été publié dans Culture nomade, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Dans ma biblio – mars 2017

  1. Je n’en ai lu aucun mais le manga me dit bien!
    Aurélie@travelingaddress Articles récents…Prague au printempsMy Profile

  2. martine42 dit :

    Bonjour,
    Je pense que le manga pourrait bien plaire à Melle J.
    J’avoue que comme toi , le Livre des Terres imaginées m’attire bien aussi .
    Martine42
    martine42 Articles récents…Visite à la maison de Victor HugoMy Profile

    • Tiphanya dit :

      Bonjour,
      C’est l’inconvénient d’accompagner des copines dans les librairies, on risque toujours d’y débusquer une petite merveille. Mais vu le nombre de lecture et de discussion autour du livre des terres imaginées, je ne regrette pas du tout mon achat.

  3. Aurélie dit :

    Tu me donnes envie de découvrir ces 4 livres, je crois que je sais ce que je vais faire de la carte cadeau Fnac reçue à Noël… Le premier et le quatrième m’attirent tout particulièrement. Je te dirai ce que j’en ai pensé !
    Aurélie Articles récents…Paris, Paris, Paris ! (du 24 mars au 2 avril 2017)My Profile

  4. Brigitte dit :

    Coucou. Je suis une passionnée de lecture, mais ces derniers temps, je n’arrive pas beaucoup à lire. Donc, je te remercie pour ces partages en espérant que je pourrais découvrir au moins un de ces livres.

    • Tiphanya dit :

      Bonjour,
      Quand j’ai peu de temps, je prend des livres plus courts, plus découpés, ainsi je peux lire même une seule page sans me sentir perdue ! Bon retour dans le monde des livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge