Une semaine à St Cast le Guildo

Vous aimez ? Alors partagez !

vacances à St Cast le GuildoSt Cast le Guildo est probablement la ville où j’ai passé le plus de vacances en famille. Nous y avons séjourné à plusieurs reprises, plus spécifiquement dans le VVF de St Cast, un peu à l’extérieur du centre ville. Enfin ça, c’était il y a des années, quand je ne quittais jamais mon pull Corto Maltese, ni mes livres, que j’allais au collège et que je n’aurai jamais osé m’éloigner de plus de 500 m du VVF.

Il y avait bien mes cousins, qui eux n’avaient aucune appréhension à s’éloigner du périmètre autorisé, bien au contraire. J’étais la plus timide, la plus timorée même et l’aînée.

Au printemps dernier je suis retournée à St Cast le Guildo, avec ma mère, une seule de mes sœurs (qui n’était pas née à l’époque) et Nine. Il y avait également des dizaines de touristes profitant des vacances de printemps. Rapidement je me suis rendu compte que je devais cesser de me retourner sur chaque cirée jaune et chaque marinière blanche et bleue. J’étais en Bretagne et le look des promeneurs s’en ressentait.

Heureusement qu’il y avait le bleu de l’océan et le vent qui ébouriffait pour me distraire. Et c’est ainsi que le première soir, à l’heure où en principe Nine se brosse les dents et attend son histoire du soir, nous sommes parties toutes les deux nous promener, de la grande plage vers le port.

Trouver quoi faire à St Cast

Puis le premier matin, après un petit déjeuner à base de kouign aman, j’ai filé l’office de tourisme pour prendre conseil. J’y ai récupèré plus d’idées que nous n’avions de temps sur place. Ainsi nous avons passé une journée à St Malo et avons visité le château médiéval de la Hunaudaye dont je vous ai déjà parlé.

À St Cast passe le GR34, également connu sous le nom du Sentier des douaniers. Il fait 1800 km et un tel circuit donne envie de chausser ses meilleurs chaussures et de partir. Alors on l’a fait… pour quelques heures. Nous avions préparé des pique-niques et nous avons longé le bord de mer du centre ville jusqu’à la plage de la Mare, celle qui donne juste à côté du VVF. Si le chemin débute avec une promenade en béton, la terre retrouve vite ses droits et la vue est magnifique. Car très rapidement on admire le Fort La Latte, de l’autre côté d’un bras de mer. Il n’y a bien que les chenilles urticantes et les cris d’angoisse de Nine à l’idée de se faire piquer par l’une d’entre elle pour gâcher le plaisir de la marche.

Alors on pique-niqua, on ramassa des coquillages, on grimpa sur quelques gros cailloux et j’en oubliai de prendre des photos. Au moment de repartir, la décision de la majorité fut sans appel, elle voulait prendre le chemin le plus court, qui passe entre les maisons et permet de rentrer en 15 minutes. J’obtins donc de rentrer seule, en passant par le bord de mer et notre longue balade du matin ne me demanda plus que 40 minutes.
Entre temps les touristes s’étaient réveillés, les lieux avaient un peu perdu de leur charme, mais le bleu et le vent étaient toujours là pour m’accompagner.

Un autre jour, nous avons pris la direction du Cap Fréhel, car j’avais terriblement envie de visiter le phare. Malheureusement dans mon enthousiasme il ne m’était pas venu à l’esprit qu’il pouvait être fermé en matinée. Du coup, nous ne fîmes qu’un rapide tour au bord des falaises. Ma mère est très sensible au vertige et le vent refroidit tout le monde. Ce jour là mon envie de marche ne fut pas du tout satisfaite.
À la place nous nous sommes rendus à la place des Sables d’Or qui est absolument magnifique. Et à défaut de pouvoir faire des châteaux de sable (trop de vent), toute notre attention fut fixée sur les gros rochers, fantastique terrain d’escalade. Nine finit avec un genou en sang et je crois qu’un pied ou deux (pas les miens) furent plongés dans des flaques d’eau de mer, bref, ce n’est pas une activité pour enfants raisonnables, mais c’est parfait pour faire grandir pendant les vacances.

Nous avions prévu de faire également une promenade en mer (plusieurs sociétés en proposent) voir d’aller jusqu’à St Cast Aventure, un parcours d’accrobranches, mais clairement nous n’avions pas le temps de tout faire. Ma mère et ma sœur ont tout de même eu l’occasion de découvrir la piscine d’eau de mer. Et de notre côté, nous avons profité de la plage un peu plus. Car il ne faut pas oublier que nous sommes gourmandes (oui je garde le meilleur pour la faim fin).

Gourmandises, gourmandises…

Attention, le seul moyen pour survivre à un tel régime est de se bouger tous les jours. C’est presque une condition incontournable pour pouvoir tout goûter (et vraiment ça vaut le coup) et pas seulement en vacances à St Cast, mais dans toute la Bretagne.

Le Castin est une pâtisserie à base de meringue et praline. Il s’agit d’une spécialité du salon de thé à la Belle Meunière et c’est absolument délicieux, incontournable, pas trop sucré et croustillant. Autant dire que j’ai regretté de n’en avoir pris qu’un seul à partager avec Nine.
Et quitte à s’arrêter à la Belle Meunière (dans la rue piétonne centrale), profitez-en pour prendre un kouign Aman et même un éclair au chocolat. Oui, j’ai eu le temps de tester tout ça…

Le Castin, spécialité de St Cast ?

Dans la même rue, une autre halte gourmande incontournable est Chez Tinou, le glacier. Au premier passage, le regard est attiré par les glaces artisanales avec 60 à 70 % de fruits. Il y a plus de 80 parfums différents. J’ai craqué pour litchi à la rose et je ne le regrette pas une minute. La boule (largement suffisante pour les gourmands) est à 2,50 € et on peut recevoir une sorte de bon point. 10 bons points permettent d’avoir une glace gratuite. À quatre, pendant une semaine sur place, cela arrive assez vite…
Cependant au deuxième passage, nous avons voulu varier les plaisirs en choisissant une glace au yaourt, réalisé avec le lait cru d’un fermier local. Circuit court, bon produit et une présentation qui fait saliver tout le monde pendant la préparation.
Non je n’exagère pas, ces glaces ont la 1ere place dans mon cœur, à égalité avec les glaces au lait à Hakodate et les glaces de Wonderland à Kampot…

Glace au lait frais de Chez Tinou

Pour la suite, il faut monter en voiture et partir en balade.

À la ferme des Landes, juste avant Notre dame du Guildo, nous avons fait le plein de cidre et de jus de pomme. Je voulais également des bières locales, mais il y avait une rupture de stock !
À la biscuiterie du Guildo, nous faisons un stock de caramels au beurre salé et nous découvrons pour la première fois les Niniches, des bonbons bretons. Cette boutique n’a rien de bien exceptionnel, mais on retrouve dans un seul endroit de nombreux souvenirs gourmands ou non.
Enfin au restaurant la Poissonnerie au port de St Cast, il est possible d’acheter du poisson frais, afin de le cuisiner soi-même. Encore une fois c’était très bon.

Le jour du départ, juste avant de prendre la route du départ, j’ai acheté des galettes à la boulangerie la Rotonde. J’y avais déjà pris du pain que j’avais beaucoup apprécié. Les galettes ont survécu à une journée de route et c’était là encore un régal. J’adore manger breton !

St Cast, la mer, depuis la fenêtre de notre chambre

Mais une petite semaine à St Cast le Guildo, c’était trop court. Cela n’a fait que me donner des envies de randonnées en bord de mer et de toujours plus de crêpes et caramel au beurre salé. Heureusement quelques semaines plus tard, nous retournions dans la région pour séjourner Carnac et découvrir les mégalithes !

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.