Visiter Sélestat en famille

C’est un peu le hasard qui nous a amené à visiter Sélestat, le hasard et surtout la famille. Après l’incontournable halte à l’office de tourisme, nous nous sommes lancés tous les trois à l’assaut de son patrimoine architecturale sur les pas d’un itinéraire balisé (dont le livret est distribué à l’office de tourisme justement).

visiter sélestat en famille (1)
Nine a adoré les pattes de lion au sol. En effet le lion du blason de la ville nous montre la voie à suivre grâce à ses empreintes dorées. Suffisamment rapproché, elles nous assurent de ne pas nous perdre et gardent les enfants motivés dans leur quête, courant de l’une à l’autre.

D’un quartier à un autre, la ville se dévoile, son passé humaniste, militaire, allemand défilent sous nos yeux. Nous faisons halte à l’ancien port, traversons le quartier des tanneurs, admirons les maisons à pans de bois.

visiter sélestat en famille (5)
La rue des tanneurs et ses vieilles maisons à pans de bois
visiter sélestat en famille (2)
La bibliothèque Humaniste et juste derrière l’église Saint-Georges
visiter sélestat en famille (8)
L’église Saint Georges au coeur de Sélestat
visiter sélestat en famille (9)
Petite rue débouchant sous la Tour de la Sorcière

La balade se fait sans stress, Nine vagabonde dans les rues piétonnes et court sur le pont nous conduisant à la médiathèque. L’ensemble, quand on a 3 ans, ne peut se faire dans une seule foulée, mais les cafés sont nombreux et les tentations de pause sont partout.

visiter sélestat en famille (4)
La surprenante et très moderne médiathèque
visiter sélestat en famille (6)
Encore une maison à pans de bois

En cette période de fête de fin d’année, Sélestat met en avant un point particulier de son histoire. La ville s’annonce comme étant le berceau des sapins de Noël. C’est en effet dans les archives de la ville qu’a été trouvé la plus ancienne mention de l’importance des sapins lors des fêtes de Noël. La mention date de 1521 et est aujourd’hui une véritable fierté pour la commune. Les sapins sont partout, jusque suspendus dans les églises ou créé artistiquement dans le cadre d’un concours annuel.

visiter sélestat en famille (3)
En hiver le jardin du dahlia change de nom et devient le jardin des sapins. On y découvre diverses variétés de sapin et surtout de bien curieux habitants à la hauteur des enfants. Sangliers, lapins, cerfs mais aussi promeneur bucolique tout en bois.

visiter sélestat en famille (7)
L’un des habitants du jardin des sapins

La pause gourmande étant incontournable dans une agréable visite de ville, nous prenons des macarons à la pâtisserie Kamm. Rose, chocolat et surtout matcha-sésame, 1er prix de la Foire Européenne : trois délices vite avalés. Et pour se réchauffer, c’est à la brasserie le Fox que nous nous installerons. Un décor probablement pas pensé pour les enfants, mais les plumes sur les lampes ne peuvent qu’attirer leur regard.

L’Alsace est bien trop grande pour espérer la découvrir en un seul hiver (et en vélo), mais heureusement la découverte et le dépaysement sont présents à chaque fois pour toute la famille.

4 commentaires Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *