Recette pour des onigiri parfaits selon le contenu de vos placards

Techniquement les onigiri sont de simples boulettes de riz japonaises fourrées avec quelque chose de plutôt salé. C’est pourquoi certains les comparent avec des sandwichs.
Mais cela pourrait être un symbole de la vie quotidienne japonaise, d’une forme de rapidité et de mécanisation des gestes quotidiens, ainsi que d’une forme d’esthétisme et de soucis dans les plus petits détails. Car pour nourrir une famille il faut faire plusieurs onigiri et répéter longuement les mêmes gestes. Mais pour bien faire les onigiri, il faut choisir les ingrédients avec soin et prêter attention à l’esthétique finale.

Voici donc notre recette pour faire des onigiri et surtout tous les petits détails qui font la différence.

comment faire des onigiri
Je n’ai pas une seule photo d’onigiri, nous les mangeons trop vite. Cette photo vient de Pixabay et ne me convient pas vraiment : il ne faut pas que la garniture soit visible. En effet, ainsi votre onigiri ne restera pas en un seul morceau et à la première bouchée tout va se séparer…

La recette de base pour des onigiri

Côté ingrédient, il faut impérativement du riz rond et des feuilles de nori.
Tout le reste est en plus, mais il est appréciable d’avoir de quoi parfumer. On peut se contenter de graines de sésame ou d’une farce (voir plus loin).

Préparez votre riz selon les indications du paquet. Nous préparons en général un verre (25 cl) pour 3 personnes, directement avec l’autocuiseur (dans ce cas, prenez le temps de laver votre riz correctement).

Pendant la cuisson du riz, préparez la garniture ou les ingrédients pour la décoration du riz. Découpez également des bandes de nori.

Laissez refroidir le riz à température ambiante. Quand il est froid, il est temps de donner leur forme aux onigiri. Pour cela nous utilisons un moule triangulaire strictement dédié à la préparation des onigiri. Il est aussi possible des les faire à la main, en optant pour une forme ronde ou juste vaguement triangulaire.

Astuces pour de beaux onigiri avec un moule
Préparez devant vous un petit bol d’eau, votre riz froid et votre plateau de service.

Commencez toujours par passer le moule dans l’eau, puis déposez une première couche de riz au fond, en creusant légèrement. Placez dans le creux votre garniture. Puis recouvrez de riz. Pressez bien mais pas trop non plus.
Retirez délicatement le riz du moule et enveloppez-le directement avec du nori. L’emballage est très personnelle. Certains emballent absolument tout le riz. Mon amoureux aime faire juste une bande qui fait tout le tour. Mais il prépare toujours quelques onigiri avec juste un peu de nori à la base pour saisir l’onigiri et se concentrer sur le goût du riz.

Recommencez en passant le moule dans l’eau et poursuivez jusqu’à épuisement du riz.

Notez que le premier onigiri semble toujours raté, le nori ne colle pas (il ne faut pas hésitez à l’humidifier légèrement), la forme est bizarre, il est trop gros ou trop petit… C’est donc celui que vous pourrez manger tranquillement pour vous donner du courage pour tout ranger !

Quel riz choisir pour des onigiri ?

Il faut impérativement du riz rond, parfois nommé riz à dessert par certaines enseignes. D’ailleurs le riz à dessert Carrefour fonctionne très bien.

Mais si vous souhaitez la jouer totalement japonais, alors notre riz préféré est le Koshi Hikari de Niigata. Il semblerait que ce soit l’un des riz les plus célèbres au Japon et il a effectivement un goût bien à lui. Il est relativement facile d’en trouver en épicerie japonaise.

Faut-il ajouter du vinaigre au riz ?

Pour faire court : ce n’est pas obligatoire.
Cela ajoute un truc en plus, donc faites des essais et trouvez ce qui vous convient le mieux.

Si vous souhaitez ajouter du vinaigre, il faut faire chauffer dans une casserole 2 cuillère à soupe de vinaigre de riz avec une cuillère à café de sucre, jusqu’à dissolution totale du sucre.
Ce mélange est ajouté au riz, après la cuisson (et après l’avoir égoutté). Ajoutez le vinaigre et mélangez bien tout.

Comment décorer le riz de l’onigiri ?

Dans sa version facile et rapide, après la cuisson et juste avant de former les onigiri, ajoutez des graines de sésame. Puis mélangez bien le riz.

À cette étape, il est également possible d’ajouter des furikake.
Ma fille aime beaucoup quand on ajoute de l’okaradenbu, une poudre rose légèrement sucrée (en photo ci-dessous). Cela fait un très joli onigiri. Par contre le goût peut-être un peu trop sucré, alors il est possible de juste tremper un angle ou un côté de l’onigi avant de le poser dans le plat à service.

furikake pour les onigiri
Sélection de furikake et un sachet d’okaradenbu

Quelle farce pour des onigiri cuisinés en France ?

Dans les mangas et même romans japonais, le parfum le plus célèbre est l’onigiri à la prune salée et séchée (umeboshi). C’est très acide, pas toujours facile à acheter en France et cela ne me donne absolument pas envie.

Du coup, nos onigiri sont inspirés de ce que nous pouvions acheter dans les konkini à Tokyo et de nos propres goûts. Dans tous les cas il faut écraser et mélanger de façon à avoir une pâte et non des morceaux indépendants. Le but est de pouvoir manger n’importe où sans rien faire tomber !

→ l’onigiri poulet mayonnaise est l’un des premiers plats que j’ai mangé à Tokyo…
→ l’onigiri thon mayonnaise est notre incontournable. Il est directement inspiré de la version poulet mayonnaise
→ l’onigiri à la sardine, simplement en écrasant de la sardine à l’huile
→ l’onigiri au surimi

En fait il est même possible d’utiliser une petite quantité de reste pour farcir votre onigiri, comme du poulet au curry, de la ratatouille, des crevettes avec du citron, etc.
N’hésitez pas à me dire en commentaire votre garniture préférée pour les onigiri !

autur du JaponCet article répond à l’invitation de Syl de publier une recette chaque dimanche et participe également au challenge Un mois au Japon qui se poursuit en mai pour cause de confinement. Ma précédente recette vous invitait à cuisiner des gyozas, des raviolis japonais.

8 commentaires Ajoutez les votres
  1. Très intéressant. Ils ont des sachets hallucinants ! Franchement, ça m’inspire guère.
    Sur la photo, c’est un ver que nous voyons ou un vermicelle ?

    1. Les Japonais sont les pros du packaging ! Cela peut être très impressionnant parfois.
      Pour les onigiri, vraiment ce ne sont que de grosses boulettes de riz fourrés à ce que l’on veut. Sur la première photo, à droite, ce sont des algues.

  2. J’adore les onigiri mais j’oublie parfois de mettre la feuille de nori! Je suis en rupture de stock de furikake, ça assaisonne bien pourtant. Merci pour les idées de garniture, la dernière fois que j’en ai fait, je manquais d’inspiration.

    1. Nous ne mettons quasiment jamais de furikake dans les onigiri, sauf si ma fille masse dans la cuisine pendant la préparation, car nous avons plein d’autres trucs à la place. Par contre impossible de manger du riz blanc à présent.
      Pour la feuille de nori, c’est vraiment à l’appréciation de chacun. Mon amoureux en met plein car il adore, moi j’aime bien juste pour tenir sans me salir les doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *