La couque de Dinant – gourmandise belge

Vous aimez ? Alors partagez !

Cet article m’a été dicté par Nine, 7 ans. Il intègre sa série sur les bonbons régionaux de France et du monde entier bien qu’il s’agisse d’un biscuit. Après tout, elle a bien déjà écrit sur le munster et sa curiosité se porte avec plaisir sur ce que chaque région a à offrir.

Lorsque j’étais en Belgique en janvier, Laurence m’a suggéré de faire un article sur les couques de Dinant, lorsque nous visitions Dinant avec elle. Elle a dit que c’est un gâteau impossible à croquer, ça m’avait l’air très marrant. J’ai choisi de prendre une couque de Dinant en forme de lapin (de la maison Collard). Il y avait plein d’autres formes mais c’était le lapin le plus mignon. Et en plus, sur son oreille est écrit « Dinant ».

Histoire des couques de Dinant

On raconte que pendant le siège de Dinant, les gens n’avaient plus rien à manger ou presque. Donc ils ont mélangé la farine et le miel qu’il leurs restait. Puis ils ont mis la pâte dans des moules servant à faire de la dinanterie (des objets en cuivre) et ils ont fait cuire dans des fours très très chauds. Ils mangeaient le gâteau quand c’était froid.
Ce siège a eu lieu tout à la fin du Moyen-Âge, presque au moment où ont commencé les Temps Modernes. C’était juste après la création des calissons d’Aix.

Nous ne savons pas si c’est la vraie histoire ou pas. Certaines personnes disent que la couque de Dinant aurait été fabriquée au XVIIIe siècle, à la fin des Temps Modernes.

Aujourd’hui la couque de Dinant est très vendue à la St Nicolas, mais aussi tout le reste de l’année.

La couque est toujours faite avec de la farine de froment et du miel. Mais elle cuit dans des moules en bois.

Spécialité wallonie couque de dinant

Dégustation de la couque de Dinant

Attention, il ne faut pas croquer dedans. Il n’y a que trois choses que l’on peut faire avec ce gâteau :
– le couper en petits morceaux et tremper un morceau dans le thé avant de le manger,
– le couper en petits morceaux et sucer comme un caramel dur,
– le mettre en décoration (la plus simple des solutions, mais ça ne nous intéresse pas car on veut le manger).

On a essayé d’abord la solution numéro 2.

La couque a un petit goût de grillé. Le goût du miel est très léger. Ça devient pâteux dans la bouche. C’est plutôt bon. J’ai mangé directement deux morceaux avec plaisir.

Ensuite j’ai goûté avec du thé noir.
Il ne faut pas faire comme sur ma photo car on ne peut pas casser le grand morceau après (la couque semble plus solide que les dents). Il faut mettre un petit morceau dans une cuillère, le tremper puis le mettre en bouche. On peut le laisser dans la tasse très longtemps.

J’aime autant les deux techniques. Toute ma famille a aimé la couque.

comment manger couque de Dinant

Où trouver une couque de Dinant ?

On peut acheter une couque de Dinant dans une boulangerie ou dans la boutique des fabricants. Mais en janvier, tous ces fabricants étaient fermés. Heureusement on en a trouvé dans une boulangerie.

Il existe un groupe de gens qui font la promotion de la couque de Dinant. C’est la Confrérie des Mougneux d’Coutches. Cela veut dire « mangeurs de couques » en ancien wallon namurois (car Dinant est dans la région de Namur qui est en Wallonie qui est en Belgique). Cette confrérie est présente quand les géants de Dinant sortent. Mais je ne les ai jamais vu.

À bientôt !

couque de Dinant

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Merci Nine pour cet article sur la Couque de Dinant et son histoire… Pour moi, la meilleure technique est aussi de la faire tremper (mais je le fais dans du lait). Mon papa adorait les couques de Dinant. Et le lapin est vraiment mignon.

  2. Très intéressant Ninsuna ! On a bien vu la gourmande en toi quand tu dis que tu préfères la manger que la mettre en décoration 😉 Bravo pour ton article !

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.