Une journée mère-fille à Nantes

Pour une journée mère-fille parfaite à Nantes, il faut deux ingrédients indispensables : un temps sec et une bonne nuit de sommeil au préalable !
Si j’ai déjà passé quelques temps au sein de notre vie nomade seule avec ma fille, Nine, c’est tout autre chose que d’aller visiter une ville seule avec elle. Après tout, je dois prévoir dans mon sac des couches en plus de tout le reste. Et depuis qu’elle refuse l’écharpe de portage et que nous n’avons pas de poussette, à 2 ans presque et demi, les épaules voir les bras de maman sont souvent demandés.

Nantes vue depuis les Machines de l'île - avril 2014
Nantes vue depuis les Machines de l’île – avril 2014

Heureusement Nantes est une ville qui se découvre facilement. Juste devant la gare se tient le tram qui nous déposa en plein centre ville. Nous nous promenons tranquillement dans la ville et j’ai un petit coup de cœur pour la basilique Saint Nicolas. Nous nous reposons dans la librairie des éditions Atalante, juste le temps de craquer pour un bon roman de fantasy britannique.

Basilique Saint Nicolas à Nantes - avril 2014
Basilique Saint Nicolas à Nantes – avril 2014

Sans guide en poche, je ne sais comment choisir un lieu pour déjeuner. Sur le moment, je n’arrive même pas à savoir ce que l’on mange à Nantes. C’est donc le libraire chez Atalante qui me conseille son voisin pour un repas à base de crêpes bien sûr. Et je suis ravie de partager l’adresse avec vous : La tête noire (12 rue des Vieilles douves). Le restaurant est très rapidement complet, la décoration marine occupe ma fille et nous mangeons très bien. Il y a même des rehausseurs et une chaise haute pour les enfants. Dommage que l’on nous demande de changer la couche à même le sol dans les toilettes, il est pourtant si simple de fixer une table qui se plie le long du mur.

Notre après-midi était prévu de longue date : voir les machines de l’île de Nantes. L’éléphant a fait  une telle impression à Nine que plus d’un mois plus tard elle en parle encore. Un éléphant tout de bois qui se promène sur l’île avec une cinquantaine de personne sur le tout. Un éléphant qui crache de l’eau avec sa grande trompe.
Le lieu est totalement dédié aux promeneurs, il n’y a que l’éléphant qu’il faut surveiller sinon les enfants peuvent courir tranquilles.

machines de l'île (3)
Avant de reprendre le train, Nine s’endort dans mes bras. Le tram est plein, nous ne pouvons y monter. Alors je fais halte dans le premier café que je croise, un bar PMU. Sur fond de courses, je savoure un café tandis qu’elle dort sur un vieux canapé. Une petite heure plus tard, nous réussissons à nous glisser (difficilement) dans un tram pour rejoindre la gare.

La balade est finie, la visite a été sommaire si je me souviens de mes déambulations de célibataire. Mais à 2 ans presque et demi, la journée a été bien remplie.

4 commentaires Ajoutez les votres
    1. Mais je croyais que tu ne lisais pas les articles avant ton séjour ! Juste en face il y a une magnifique boutique steampunk et à gauche de la boutique steampunk la librairie des éditions Atalante avec une sélection et des conseils au top.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *