Journée en solo à Colmar

Vous aimez ? Alors partagez !

Si certaines familles sont fusionnelles et aiment tout faire ensemble, moi j’ai besoin de temps pour moi, seule, pour m’entendre penser, rêver les yeux ouverts, faire des projets, découvrir de nouvelles choses. J’ai donc profiter de la projection du film Être et devenir pour m’offrir une journée à Colmar.

Colmar est une ville parfaite pour faire du lèche-vitrine, dans laquelle, venant du Loiret, je me sens totalement dépaysée. Tout ici semble un cliché de l’Alsace. Il y a vraiment des maisons à pans de bois de tous les côté, elles sont vraiment colorées et dans les boulangeries, je suis plus déboussolée que je ne l’étais en Italie. On trouve des brioches à thé, sans thé dedans. Les baguettes ressemblent à des pains. Les roulés à la cannelle sont en croix.

Croix à la cannelleJ’ai laissé le temps filé en traînant dans la librairie Hartmann, j’ai pris en photo un panneau m’indiquant la distance jusqu’au bout du monde, j’ai découvert une FNAC et des dizaines de magasins de vêtements de grandes chaînes.

Une journée à Colmar

Puis j’ai hésité à me poser à l’Essence du thé, une maison de thé que l’on m’a recommandée et dont l’ambiance était propice au calme. Mais les maisons de thé sont pour moi des lieux pour se poser avec une amie, pour discuter pendant des heures sans aucune présence enfantine. Toute seule, je me sentais plutôt d’humeur à un bon café et j’ai pris la direction de 1924 un monde de cafés. Malgré un nombre peu important de table, il y a un bruit de fond permanent, celui des cafés, celui que j’apprécie particulièrement pour lire ou travailler.
En ouvrant la carte, je tombe sur leur chocolat chaud maison fait à partir du 1er cru de plantation Mangaro. Un cacao en provenance de Madagascar proposé dans une chocolat viennois maison. Je me régale, même si je suis d’obligée un peu de sucre pour le finir. Et tout ça pour seulement 3,80€, le prix est bien éloigné des 7 à 10€ des meilleurs chocolats parisiens !

Chocolat chaud maison à 1924 maison du café

Une enseigne datant des premiers temps de la maison est juste à côté de moi. Il y a encore quelques années la maison s’appelait Au bon nègre. La décoration coloniale est propice à ma lecture, je me plonge dans La piste fauve de Kessel, lors des toutes dernières heures de gloire des blancs au Kenya.

Alors que la nuit est bien installée, j’ai pris la direction du cinéma, le trac au ventre. Je n’assistais pas à n’importe quelle projection, je m’étais engagée à répondre aux questions des participants après le documentaire. Je note seulement dans un coin de ma tête que pour ma prochaine sortie solo, je me fais un ciné.

4 commentaires Ajoutez les votres
  1. Bonjour Typhania,

    Je viens de découvrir ton blog, alors que je cherchais de nouvelles bonnes adresses à Colmar. Tout comme toi, j’aime beaucoup cette ville, qui offre un vrai dépaysement. Entre architecture, traditions et spécialités, l’Alsace est une région étonnante !
    Ça fait maintenant quelque temps que je ne suis pas retournée à Colmar… En tout cas la dernière fois que j’y suis allée, il y avait un endroit cosy, ça s’appelait La Libellule (ils ont un site La Libellule Café) je pense que ça t’aurait plu ! Une bonne alternative entre le salon de thé et le café, avec en plus des petites pâtisseries et un coin bibliothèque ^^ Bref j’avais adoré !

    En tout cas, je note tes bonnes adresses que je m’empresserais à visiter lors de ma prochaine visite à Colmar.

    Sur ce, je vais poursuivre ma visite sur ton blog. A bientôt !

    1. Merci de ce partage. J’ai testé mais trop rapidement la Libellule Café pour pouvoir en publier un article. Mais j’ai noté précieusement l’adresse pour y retourner et me pencher plus sérieusement sur la carte.
      Bonne balade sur Colmar

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.