Être OVNI dans le ciel de l’IEF ?

Début mai, j’étais en Dordogne pour la rencontre nationale LAIA, une semaine en camping avec des familles en IEF. Parmi les parents présents aux ateliers, j’étais l’une de celles/ceux dont les enfants sont instruits en maison depuis le plus longtemps. Il y en avait d’autres sur le camping, mais ceux-là étant des habitués des rencontres et de l’IEF, ils ne participaient que peu aux ateliers.
C’était aussi un brin déroutant d’être une ancienne nomade (les voyageurs sont de plus en plus nombreux) puisque je l’étais à une époque où certains n’envisageaient même pas que ce soit possible !

rencontre IEF en Dordogne : la roque gageac

J’ai écrit un article, comme une sorte de bilan présentation de cette rencontre LAIA 2024 pour Mon autre reflet (en ligne le 21 mai 2024). Mais si j’adore tenir ce site dédié à la pédagogie, je me rends compte que là-bas, ce n’est pas « mon espace », ce n’est pas mon blog perso.
Je m’épanche aujourd’hui car j’ai pris conscience que j’avais arrêté d’écrire ou parler sur des sujets que j’apprécie et sur notre façon de faire l’IEF (en dehors de quelques photos chaque vendredi sur Instagram) car je me sentais OVNI.

Or, durant cette semaine, j’ai ressenti un sentiment d’appartenance très agréable. Quand je citais certains noms ou certains supports, je n’avais pas à tout expliquer. Au contraire, on m’a répondu « moi aussi j’utilise les frères Lyons en maths » ou « mais oui, cette grammaire est sympa ». J’ai ainsi réappris que la seule façon de savoir que l’on n’est pas seul avec certaines idées, c’est en osant partager les idées en question.

Maison de la Roque Gageac

Notre instruction en famille évolue, souvent (tout le temps?), au gré des saisons et des envies.
J’adore lire sur les différentes pédagogies, même celles qui ne m’inspirent pas. Je me sens à l’aise chez Charlotte Mason et Célestin Freinet, même si l’une s’adressait aux familles un brin bourgeoises tandis que l’autre instruisait les classes populaires (et donc des groupes disparates et non des fratries).

Si je suis un OVNI, il y en avait d’autres dans ce camping de Dordogne.
Oui, je continue de lire à voix haute, même si Nine a 12 ans et qu’elle n’a pas besoin de moi pour lire. Mais je ne suis pas la seule.
Elle a dans ses projets de lecture pour le français des œuvres classiques comme Le Cid, Germinal et Les Misérables et nous sommes enthousiastes à cette perspective. On doit aussi regarder quelques Spiderman en lien avec une séquence sur New-York (le DVD a mis un peu de temps à arriver de la bibliothèque).
Nous aimons lire des classiques, de la fantasy, des mangas et plus encore.

L’actualité et les voyages nous servent de fil rouge, un fil protéiforme, pour l’histoire et la géographie. Tant pis pour la chronologie si importante aux yeux de l’enseignante que nous avons rencontrée il y a deux ans. Pour elle, à fonctionner ainsi, je crée des trous et des associations non pertinentes, Nine risque de croire que suite à la création d’Uruk, il y a eu le début de l’empire mérovingien…

Les livres, que certains nomment vivants, que je dis juste être de bons livres, sont des introductions, des compléments, des outils pour toutes les matières et donc pour de nombreuses discussions. Entre nous, j’avais entre autres arrêté de proposer des supports sur mon blog car je vois bien que personne ne les lit et donc ne les utilise. L’effet ricochet est que j’ai cessé d’en créer pour Nine.
Sauf qu’aujourd’hui, la biographie de Sophie Germain (et le Sophie Germain Trip) et le roman l’Effet Matilda sont encore très présents dans nos esprits. Je devrais juger comme suffisant de créer des choses pour ma fille mais j’ai encore du mal à accepter le déséquilibre entre le temps que j’y passe et le temps qu’elle y passe. C’est ridicule car nous en profitons finalement toutes les deux, un résultat plus intéressant que la possibilité de le partager pour rentabiliser le temps que j’y ai passé.

Statue d'oie en pierre dominant la Dordogne

C’est un peu en vrac ce que je vous raconte.
Je crois que ce que j’ai envie de dire, c’est faites coucou dans les commentaires si vous aimez lire en guise d’instruction, faites coucou si on vous jette des regards noirs quand vous parlez de super-héros Marvel, faites coucou si certains jours vous vous sentez OVNI dans vos choix parentaux.
Si moi je ne suis pas un OVNI dans certains lieux, vous ne l’êtes probablement pas non plus.

Toutes les photos ont été prises à la Roque Gageac, un village à flanc de falaise, le long de la Dordogne. Une mini balade que l’on peut enrichir d’une visite (payante) du fort, mais ce n’était pas notre envie à ce moment là.

Maison et falaise à la Roque Gageac

23 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je ne fais pas l’IEF et je ne sais pas si un jour ce que je lis sera utile mais moi je trouve ça hyper intéressant de lire, discuter et réfléchir sur comment on peut apprendre et organiser son apprentissage, dans les grandes lignes ou très concrètement (donc aussi le Sophie Germain trip).
    Et pour dire que ça n’intéresse pas, c’est parce que tu n’as pas de réactions ou par rapport à tes statistiques ? Car quand on fournit du clé en mains, il n’est pas rare que les gens arrivent via google, note ce qui les intéresse et ne reviennent pas faire un retour

    1. Merci pour ton message.
      Mon ressenti repose sur l’absence de réactions qui rend l’article vite invisible au niveau de Google et donc avec des stats très faibles. Je comprends que c’est ultra précis et qu’au niveau collège les parents sont moins en recherche de demande (mes supports pour les jeunes jusqu’au CP sont très lus). Et je sais aussi que cette recherche d’une reconnaissance ne devrait pas être mon moteur. Le côté solitaire est pesant, mais du coup cette semaine m’a fait voir les choses un peu différemment.

  2. Merci pour ce partage.
    En IEF depuis fort longtemps, je me sens également OVNI la plupart du temps. Heureusement nous avons un groupe ressource que l’on voit tous les lundis…
    Mais quand je parle IEF, unschooling, ça ne prend pas à chaque fois ! Et les contrôles qui se passent bien sont souvent ceux dont les familles suivent les programmes…

    Je n’ai jamais franchi le pas d’aller sur une grosse rencontre IEF mais tes partages sur Instagram et ici me le font regretter. Peut-être l’année prochaine !

    1. Ah le unschooling, c’est le sujet que je n’aborde plus car ça crée trop de tension (mais j’adore, je commençais et j’avais lu sur le sujet avant la sortie du film « être et devenir », ça remet tellement les choses en perspectives).
      Plein de soutien pour continuer selon ce qui te semble le plus juste pour tes enfants.

  3. PS : Je ne connaissais pas (plus ?) mon autre reflet et je m’y plonge avec grand plaisir !!

    PS2 : je prévois une découverte de Marie Curie l’année prochaine (le temps de laisser Paris aux sportifs !) Merci beaucoup pour ce partage !!!!

  4. Alors je fais coucou ! Et j’en profite pour dire que j’aime bien les supports que tu partages. Et que je me pose moi aussi très souvent la question du décalage entre le temps consacré à la préparation et le temps passé par mes enfants…

  5. bonjour, comment vas tu? ce n’est pas toujours évident d’être en IEF, selon l’âge des enfants. mon neveu est dans sa dernière année d’IEF. il devrait rejoindre une MFR à la rentrée prochaine. passe un bon dimanche et à bientôt!

  6. Hello!!!
    OVNI Ief ici aussi. L année prochaine nous attaquerons notre 6eme année avec un grand qui « entre » en 6eme. Sache pour ses supports ton.blog m à été d une grande aide!! Je ferais attention à commenter la prochaine fois!!
    Merci à toi!

    1. Merci beaucoup pour ton message.
      J’ai bien aimé le passage au niveau collège, ça m’a donné l’envie de faire des choses plus ambitieuses (en longueur, thématique ou autre). Alors belle continuation à vous.

  7. Coucou,
    Moi je suis très sincèrement désolée de très rarement laisser des messages ici ou sur les autres blogs, pages Instagram et cie…
    Chercher de l’inspiration pour l’ief est tellement chronophage que je prends rarement le temps supplémentaire pour laisser un mot. Et je reconnais en te lisant que ce n’est pas correct. Je m’en excuse. Pourtant je suis tellement reconnaissante de tout ce que je lis, aussi bien par les mamans instructrice que par les enseignants.

    Donc mille fois mercis de ces partages.

    1. Bonjour et merci beaucoup pour ce message.
      Je ne faisais pas ça dans le but de recevoir des excuses ou des mercis, mais je suis contente de voir que finalement les statistiques ne montrent qu’un fragment du comportement des lecteurs d’un blog.
      Bonne continuation et à bientôt via d’autres articles.

  8. Juste envie de faire un coucou par ici, pour dire que je te lis et que ça me fait plaisir d’avoir des vécus de parents plus expérimentés en IEF 🙂

  9. Personnellement, je me sens de plus en plus OVNI vis à vis des gens qui sont restés dans le « système ». J’ai parfois du mal à les comprendre alors qu’avant finalement j’étais comme eux …
    Dans le monde de l’IEF aussi on peut se sentir ovni parfois mais je me dis qu’au final on a chacun notre propre façon de faire en fonction de ce qui fonctionne le mieux. J’apprends tous les jours au contact d’autres familles et je me remets continuellement (trop) en question comme tu le sais déjà ^^’.
    En tous les cas, c’est enrichissant de bosser avec toi et tu me fais découvrir beaucoup d’horizons vu qu’on n’a pas la même façon de voir les choses 😉
    Continue comme ça 🙂

  10. Je n’ai pas d’enfants, mais j’aime bien suivre ce que tu proposes, c’est enrichissant même personnellement, mais surtout en temps que bibliothécaire, j’ajoute souvent des titres aux achats suite à tes conseils 🙂

    1. J’ai remarqué sur Instagram justement que plusieurs bibliothécaires jeunesse suivaient mes critiques, jamais la langue dans la poche, sur mes lectures. Merci de me lire.
      Bon week-end

  11. Coucou, coucou et coucou alors
    Je ne prends jamais le temps de commenter mais je suis tes deux blogs depuis un moment et j’aime beaucoup les supports que tu partages. Ma fille est juste un an plus jeune que la tienne et elle accroche très souvent a toutes tes propositions de lecture et moi aussi, j’ai une liste énorme de tous les livres que je voudrais lire, avec (ou sans) elle !
    Et j’ai du mal a faire travailler mon fils de 6 ans mais il accroche beaucoup a tes supports ludiques, du coup ça me soulage beaucoup car il demande qu’on s’occupe de lui en permanence, avoir des supports déjà prêt c’est juste génial pour moi

    1. Bonjour et merci pour ce message.
      J’ai aussi une liste énorme des livres à lire et c’est sans fin. J’en parle un peu moins sur le blog car je n’ai plus les mêmes gouts que ma fille ! Mais comme cela fait longtemps qu’on n’a pas lu un roman ensemble avec des activités autour, on a décidé d’en refaire un en septembre (pour me laisser le temps de me préparer ^^’ )
      Passez un bel été !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *