City-trip en famille à Metz – récit de voyage et carnet d’adresses

Vous aimez ? Alors partagez !

Metz semble un pweek-end à Metz en familleeu le bout du monde. Le genre de ville que l’on ne sait pas vraiment situer sur une carte mais qui est « loin ». Du moins, c’est ce que je pensais, avant de regarder une carte. Paris-Metz : 1h30 de train. C’est plus rapide que d’aller à Mulhouse. Mais la ville se trouve effectivement à un bout de la France, Metz se situe à proximité de la frontière avec le Luxembourg et juste à côté de l’Alsace.

Dépaysement et facilité d’accès sont deux éléments clés pour me donner envie de partir à la découverte d’une ville. Et c’est ainsi que Nine et moi, en partenariat avec l’office de tourisme de Metz, avons découvert la ville de naissance de Verlaine.

Mais laissons Verlaine de côté, pour lui préférer trois autres stars locales : Rabelais, St Nicolas et le Graoully.

St Nicolas est le saint patron de la Lorraine, région historique dont Metz est l’une des préfecture. Sa fête est donc célébrée avec joie et bonbons sur tout un week-end à proximité du 6 décembre (le jour officiel de la fête). Mais je vous ai déjà écrit tout un article sur le sujet à découvrir ici.

Rabelais est loin d’être un auteur que j’affectionne, souvenir traumatisant de lycée, à une époque où j’ai cru ne jamais pouvoir aimer les livres dit « classiques ». Mais laissons la littérature de côté pour ne garder que les plaisirs de la bouche et l’ivresse. Car si Rabelais a bel et bien séjourné à Metz, il a surtout permis pour les touristes et messins d’aujourd’hui de trouver facilement une bonne table où manger grâce à la signature les tables de Rabelais. Ainsi les établissements porteurs de cette signature mettent en avant le terroir, les produits locaux et une élégance gourmande à la française.
Et pour bien faire les choses, j’ai testé deux table de Rabelais, rien de moins.
La Table de Pol est un petit restaurant dans une petite rue. Discret, un peu à l’écart et pourtant très facilement accessible, ce restaurant mérite une réservation pour être sûr de pouvoir y prendre place. Nine et moi avons trouvé nos plats fins et délicieux. Chaque assiette est un délicat équilibre de tradition et de personnalisation par le chef. Les gourmets curieux devraient apprécier l’expérience. Le menu est à 39€, le plat du jour à la carte est à 20€ et le menu enfant (petite portion des plats « adultes ») est à 15€.
Pour contraster, nous avons déjeuné le lendemain au marché couvert, Chez Mauricette. C’est tout aussi petit, mais ici l’ambiance est celle d’un marché, on vit, on passe, on s’apostrophe. Et de notre côté nous partageons une généreuse assiette de charcuterie et de fromage. Une part de tarte aux fruits et un café et on est prêt à repartir, pour déambuler dans le marché (j’ai oublié de le faire, mais comment ai-je pu oublier cette étape !) ou pour visiter la cathédrale et le musée de la Cour d’Or situé respectivement à 1 et 3 minutes à pied.

restaurant Metz

Café gourmand à la Table de Pol, Metz

Manger sur le pouce à Metz

Assiette de charcuterie et fromage Chez Mauricette

Mais nous ne voyageons pas que pour manger, même si je suis sûre que certains d’entre vous en doute. Cependant je dois bien admettre que les bons repas aident à faire de bons souvenirs, en rechargeant les batteries pour garder les yeux ouverts et donner l’envie de se promener longuement.

Nine et moi voyageons aussi pour les librairies… oups, ce n’est pas là que je voulais vous en parler. Gardons-les pour la fin.

La troisième célébrité locale est le Graoully. Il est grand, il est immense, il était monstrueux et aujourd’hui tout le monde l’adore. Il se découvre à l’entrée de la cathédrale et dans la rue Taison. Il est dans toutes les boutiques souvenirs. Mais qui est-il ?
Le Graoully est un dragon qui appréciait particulièrement manger 14 enfants par jour. Figure légendaire de la ville, il terrifiait tout le monde jusqu’à être chassé par un certain Clément.
Nous avons découvert cette légende et plusieurs autres lors d’une visite guidée de l’Office de Tourisme. Notre guide, Estelle, a réussi l’exploit de captiver Nine pendant deux heures. J’ai maintenant une enfant de 5 ans qui explique à son papa comment l’architecte de la cathédrale de Metz a triché mais triché dans sa construction (je vous laisse visiter Metz pour en savoir plus).

Le Graoully à Metz

D’ailleurs en parlant de cathédrale : voici bien une étape incontournable d’un week-end à Metz, la Cathédrale Saint-Étienne. De toute façon vous ne pourriez pas la louper. Elle est immense et totalement gothique. Les vitraux sont nombreux et il paraît que la lumière est incroyable lorsque le soleil se couche (sauf que je suis incapable de tenir un planning avec Nine). Pour moi c’était surtout l’occasion de découvrir pour la première fois des vitraux de Chagall.

Entrée de la cathédrale de Metz

metz vitraux chagall

Et puisque nous aimons les musées, nous avons aussi fait un petit tour au musée de la Cour d’Or. Véritable labyrinthe, on y voyage dans le temps jusqu’à l’époque gallo-romaine, puis au Moyen-Âge pour finir par une section beaux-Arts. Nous étions inscrite à un atelier pour découvrir la véritable histoire de Saint Nicolas. Mais à la suite de cette animation associant parents et enfants, nous avons jeté un coup d’oeil à quelques salles du musée. Il s’y trouve, quelque part, une vitrine d’oiseaux. Les animaux sont empaillés et chaque oiseau est associé à une petite musique. On peut alors appuyer sur tous les boutons pour les écouter chanter ensemble, là au milieu des tableaux. Puis par le hasard d’escaliers sombres, nous avons découvert un imagier médiéval unique. Les plafonds au bestiaire sont des planches de bois abritant des créatures d’un autre temps. Je ne peux m’empêcher de penser à certains romans de fantasy. Emmenez-y vos enfants, prenez même de quoi dessiner, recopiez, imaginez, plongez dans ce bestiaire de bon cœur.

Balade en famille au musée de Metz

Et lorsque vous serez rassasiés de passé et de vieilles pierres, laissez le hasard vous guider dans la ville. Ou lancez vous dans l’un des circuits signalés au sol par des triangles de bronze. Ou posez-vous en terrasse sur l’une des nombreuses places.
Metz se découvre très facilement avec des enfants car de nombreuses rues sont piétonnes, que les distances sont assez faibles et que tous les enfants aiment les dragons.

metz-vue-ville

Donc, si à votre tour vous avez envie de vous laissez séduire par Rabelais et le Graoully, voici quelques conseils supplémentaires. Et vous verrez qu’il y a largement de quoi faire à Metz avec des enfants.
– Vérifiez le programme des visites guidées proposées par l’office de tourisme. Ils ont en stock plusieurs visites famille mais le programme change tous les mois.
– S’il n’y a pas de visites guidées qui vous conviennent pendant votre séjour, vous pouvez obtenir gratuitement, toujours à l’office de tourisme, des jeux de piste pour découvrir divers quartiers de la ville. Certains sont spécifiquement conçus pour les enfants, d’autres conviennent à toute la famille.
– Faites halte à la librairie d’en Face, rue Thomas (à côté du marché couvert). Totalement dédié aux enfants, elle est belle et on saisit vite que les livres présentés ne sont pas arrivés sur les table par hasard. On s’y sent bien et il est difficile de repartir les mains vides (je n’ai pas réussi).
– Pour faire des économies le dimanche matin, laissez tomber le petit déjeuner de l’hôtel et aller prendre un brunch à L’Instant. Ce salon de thé se trouve dans la rue Taison. Il est fortement recommandé de réserver pour le brunch servi de 11h à 15h. Un buffet est proposé et chacun choisit en plus sa boisson chaude et la cuisson de ses œufs. Le tout pour 20€ (ou 10€ pour les moins de 8 ans).
– Pour le goûter, nous avons goûté le macaron au chocolat de la pâtisserie Fresson et il est pas mal du tout. Il ne détrône pas la première place dans mon coeur (occupée par une pâtisserie à Zagreb) mais il est bon et chocolaté à souhait. Il peut être mangé vulgairement dans la rue ou avec plus d’élégance dans le salon de thé au-dessus de la pâtisserie.
– si vous appréciez l’art contemporain, Metz abrite le Centre Pompidou Metz. Je ne peux rien vous en dire, je suis assez hermétique sur le sujet et de toute façon je n’y suis pas allée.

Magnifique librairie jeunesse à Metz Macaron chez Fresson Metz Brunch à Metz

Et si vous vous demandez encore une fois comment nous faisons pour tester autant d’adresses gourmandes, je vais vous avouer notre secret : nous marchons énormément. Je devrais peut-être emprunter un podomètre juste pour voir le nombre de kilomètres parcourus lors d’un city-trip mère-fille. Une chose est sûre, je n’ai jamais le temps de grossir et il faut bien le meilleur macaron de la ville pour convaincre une petite fille de repasser dans la même rue car la lumière est magnifique et que sa maman veut prendre des photos !

Je suis arrivée à Metz sans idées particulières, j’en suis repartie avec le plaisir d’avoir découvert une nouvelle ville française riche d’un charme qui n’appartient qu’à elle.

Et vous, vous connaissez Metz ?

Ce contenu a été publié dans Europe, France, Récits de voyage, Vacances en famille, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à City-trip en famille à Metz – récit de voyage et carnet d’adresses

  1. Aurélie dit :

    Un article plein d’adresses sympas dis donc !
    Nous avions découvert Metz un hiver à l’occasion des marchés de Noël, et nous avions beaucoup aimé cette ville. Après, je dois dire que dehors des marchés je ne m’en souviens pas très bien, il faudrait y retourner plus pour visiter… et manger, de toute évidence 😉
    Aurélie Articles récents…A pied sur le chemin des pêcheurs, de Piton Sainte Rose à l’anse des CascadesMy Profile

    • Tiphanya dit :

      Parfois je me dis que j’aurai du ouvrir un blog foodie, ma fille adorerait ça et moi aussi. Sauf qu’il faudrait alors me remettre à faire du sport et ça me semble fatiguant d’un coup.
      Et pour revenir à Metz, j’ai trouvé que les marchés de Noël étaient assez conséquent, du coup, je pense qu’on peut y passer le week-end sans quitter l’ambiance de Noël si on n’y prête pas spécifiquement attention.

  2. martine42 dit :

    Bonjour,
    Je ne connais pas Metz, ni le Graoully, et comme vous je ne suis pas fan de Rabelais.
    Par contre, le « triché » pour la cathédrale m’intrigue et nous donne envie de le découvrir.
    C’est vrai que vous devriez acheter un petit podomètre, car les découvertes doivent nécessiter pas mal de pas dans les villes parcourues .
    Merci encore pour ce nouveau partage ! Et vive les macarons !
    Martine42
    martine42 Articles récents…Nouvelle année, notre inspectionMy Profile

    • Tiphanya dit :

      En plus du podomètre, je devrais faire un macaron-mètre. Car on marche plus et mieux avec un macaron en vue ou un macaron dans le ventre.
      Bonne semaine

  3. natpiment dit :

    je suis messine . j’ai découvert ton article en suivant le lien mis par l’OT ….C’est toujours sympa de savoir que notre ville plait aux autres (et pas seulement à nous 🙂
    je connais pas la Table de Pol, on ira y faire un tour pour ravir nos papilles.
    Perso , pas convaincue pas par L’Instant ….

    • Tiphanya dit :

      Bienvenue sur mon blog.
      Il est possible d’en savoir un peu plus sur votre avis sur L’instant. Mon avis est lié à un week-end, du coup c’est très subjectif (il y a mon humeur et celle du cuisinier, des serveuses et des autres clients qui peuvent jouer) et ça pourrait être intéressant d’avoir ici une autre vision.

  4. mahut dit :

    Bonjour Typhanya,

    Ton blog est sympa mais il y a plein de choses à voir à Metz: la Porte des allemands et les remparts, l’ancienne église saint Pierre aux Nonnains du IVème siècle, le plan d’eau, le quartier impérial, l’église saint Maximin et les vitraux de Cocteau, etc. Si tu veux des infos je suis là, messin de naissance!
    Pour info la cathédrale est surnommée la Lanterne de Dieu, surement un rapport avec ses 6500m2 de vitraux…

    • Tiphanya dit :

      Je me doute bien qu’il y a bien plus à voir, mais nous n’y étions que pour un week-end et plus spécifiquement celui de la St Nicolas. Donc ici je relate mes voyages et mes découvertes, sans prétendre à une quelconque exhaustivité.

  5. Adeline dit :

    Rhoooo, je suis à une heure de route de Metz depuis un an et demi, et je n’ai toujours pas pris le temps d’y aller ! Ton article me donne envie de remédier à ce manque… 😉
    Adeline Articles récents…Promenade urbaine à GlasgowMy Profile

    • Tiphanya dit :

      Ce serait dommage de ne pas y passer une journée. Moi j’aime bien les journées « touristes » sans être en vacances, ça booste le moral.

  6. Ping : Nancy, l’Art Nouveau et les macarons [récit + concours] ⋆Avenue Reine Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge