Budget voyage de mars : la France

Voici le bilan de notre budget pour un mois de voyage en France, arrivant le 6 mars à l’aéroport de Lyon et repartant le 6 avril de l’aéroport Charles de Gaulle à Paris. Un mois avec pas mal de trains, quelques bus et du fromage !

L'un de nos hôtes face au lac d'Annecy - mars 2014
L’un de nos hôtes face au lac d’Annecy – mars 2014

Hébergement : 0€
Nous n’avons séjourné que chez des amis et de la famille. Les trois nuits d’hôtels furent gratuites en échange de mon boulot.

Transport : 603,15€
Pour chaque destination, je compte l’arrivée sur place (ici un vol Tunis – Lyon à 310€ pour 3 personnes), puis tous les bus, métro et trains, ainsi qu’une participation à des frais d’essence.
La bonne surprise, les bus du Loiret, 2,3€ le ticket, quelque soit la distance !
La mauvaise surprise, les trains de banlieues parisiennes, 6,70€ le ticket pour aller de la zone 1 à la zone 4, soit 20 minutes de trajet…

Nourriture : 303€
Le même montant que notre mois à Castellamare del Golfo. Une petite différence, nous avons été souvent invité à ne rien payer lorsque nous étions logés. Du coup, on a acheté des choses que nous n’aurions pas acheté en temps normal en guise de remerciement. Un livre de cuisine, des kouign-amann, une glace…
La partie restaurant est moins impressionnante que je ne le craignais : 91€, strictement dépensé à Clermont-Ferrand, où nous étions à l’hôtel.

Les machines de l'Île de Nantes - Loire-Atlantique (avril 2014)
Les machines de l’Île de Nantes – Loire-Atlantique (avril 2014)

Visite : 8€
C’est l’avantage de rendre visite à des amis à la campagne : nous avons fait du vélo, salué des vaches, joué du piano… En ville, nous avons peu visité et profité encore une fois de mon boulot de blogueuse – rédactrice pour échanger des entrées contre des articles.

Dépenses exceptionnelles : ???
Une sortie chez le médecin, des magazines (l’une des addictions), des livres (une autre addiction), des cigarettes (addiction de mon namoureux), des tissus (oups encore moi), du chocolat (pour offrir, promis, pour offrir!)…

Chocolaterie Les triangles de l'Isle à l'Isle d'Abeau - Isère (mars 2014)
Chocolaterie Les triangles de l’Isle à l’Isle d’Abeau – Isère (mars 2014)

Au final, je dois dire que découvrir le budget par jour a été un soulagement pour moi. Alors que nous comptons chaque centime, notre passage en France nous a entraîné (en fonction de nos lieux de résidence) dans une consommation ridicule et inutile. Ce qui est fait est fait, et au final nous avons fini avec 28€/jour. Soit de quoi pouvoir profiter de l’Écosse avant d’être totalement ruiné !

8 commentaires Ajoutez les votres
  1. Déjà, tu as fait l’économie du logement en mars , c’est ltout de même le poste le plus important au quotidien.
    Faut beaucoup d’énergie (comme tu le dis) et de la volonté pour gérer son budget ainsi. Nous ne le faisons pas. Nous faisons plus attantion selon le lieu où nous sommes au superflu (restos, essence, café) nous avons fixé un seuil pour le loyer et réequilibrons le mois d’après. Par exemple, nous sortons beaucoup moins ici au Portugal qu’ en Espagne. La vie y est plus chère :/
    Vous avez toujours le projet de faire une pause en France cet été?

    1. C’est surprenant, je pensais le Portugal et l’Espagne au même niveau pour le cout de la vie.
      Nous allons effectivement faire une pause en France, faire les boîtes d’intérim, tout faire pour gagner quelques sous.

    1. Jusqu’à présent on avait fait que du couchsurfing pour économiser le budget et on vient de découvrir le housesitting. Il y a plus de solutions que je ne pensais pour économiser l’hébergement, même en famille.

    1. Surtout qu’on a tous des amis un peu perdu de vue, à qui on ne cesse de dire, qu’on ira les voir bientôt. C’était l’occasion de passer à l’action.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *