Voyageurs : de la Réunion jusqu’au bout du monde

Vous aimez ? Alors partagez !

Cette semaine, je vous présente des français de la Réunion qui sont partis en tour du monde avec leurs deux enfants. Ils viennent tout juste de rentrer chez eux et c’est donc la tête pleine de souvenirs qu’ils partagent avec nous leur expérience. Découvrez-les également sur leur blog TDM Métro.

Bonjour, pourriez-vous nous présenter votre petite famille ?
Nous sommes une famille de l’île de la Réunion. Laurent, 43 ans, comptable de formation, est passionné par la photographie et les voyages , tout comme Evelyne, 38 ans, sage femme.
Cléo, 10 ans notre fils et Nina la petite dernière a 6 ans.

Vous êtes partis cette année pour un tour du monde en famille, comment est né ce projet ?
Amoureux des voyages, toutes nos vacances et une partie de notre budget étaient déjà consacrés à partir le plus souvent possible. Puis, un jour, Laurent a rencontré par des amis communs un couple qui avait déjà fait un tour du monde en célibataires et qui repartaient pour un autre en famille. Cela a été une révélation. Pourquoi pas nous ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPour vous, quels sont les avantages et les inconvénients du voyage en famille ?
Les avantages : avant tout, cela nous a permis de faire une parenthèse enchantée dans notre vie de famille quotidienne dans laquelle tout le monde vaque à ses occupations et ne se retrouve que le soir . L’occasion de partager une aventure tous ensemble, sans se soucier des tracas du quotidien.
Cela nous a permis également d’avoir des points de vue différents sur cette aventure. Le regard des enfants n’est pas le même que le notre mais il est tout aussi intéressant.
Et puis, le fait d’être en famille nous a ouvert beaucoup de portes et favorise souvent le contact en voyage. La famille force en général le respect, les gens étant souvent plus compréhensifs et sympathiques.
Les inconvénients :
La totale improvisation est beaucoup moins aisée. Il faut toujours avoir à manger, à boire et avoir un toit sur la tête. Un enfant malade, c’est toujours stressant. La santé peut être un facteur d’angoisse.
Il y a l’éducation à gérer sur le long terme et quand on est pas prof, c’est pas toujours évident.
On bannit les sorties nocturnes tardives, les grosses fiestas à l’extérieur.
Le budget est forcément plus conséquent. A quatre, tout est plus cher qu’à deux.

ITW métro 1

Quelle place l’instruction a-t-elle eu pendant que vous voyagiez ?
Nous avions choisi de faire sans le CNED, n’étant partis qu’une partie de l’année scolaire. L’équipe pédagogique de l’école dans laquelle ils sont scolarisés a été juste formidable. Nous sommes partis avec les livres scannés et des photocopies des cours. Le deal passé avec les enfants c’était une heure de devoirs par jour tous les jours. Cela n’a pas été évident tous les jours. Mais, oui, nous avons essayé de garder une petite place pour l’instruction. Tout était prétexte pour apprendre : création d’un blog, apprentissage des drapeaux, visites de musées et recherches sur internet.

Quand êtes-vous rentré ? Comment se passe le retour ?
Nous sommes rentrés il y a un mois. Le retour se passe… Passées les émotions des retrouvailles, la vie reprend son cours. Les enfants ont repris l’école sans problèmes. Décidément, ils ont une capacité d’adaptation inégalable. En ce qui nous concerne, pas de réelle déprime, mais des coups de blues passagers et une folle envie de repartir.

ITW métro 2

Et en guise de mot de la fin, pourriez-vous partager avec nous un souvenir fort de votre voyage ?
Nous retiendrons notre séjour en Turquie au mois de Juillet. Nous avons tout aimé : les paysages magiques, la gastronomie méditerranéenne, les plongeons dans l’eau bleue. Et surtout, le survol de la Cappadoce en montgolfière qui nous a laissé tous sans voix. Inoubliable ! Nous commencions le voyage et cette impression de liberté et de grand bonheur restera un de nos souvenirs le plus heureux.

Merci Evelyne d’avoir partagé avec nous ces souvenirs.

Poursuivez votre lecture avec cette famille qui voyage en catamaran ou cette famille de 9 enfants.

4 commentaires Ajoutez les votres
  1. Oui, le budget est plus conséquent à 4 qu’à 2, mais j’aurais envie de dire qu’à 4 adultes ou 2 adultes et 2 enfants ce n’est pas pareil, non? Souvent les enfants payent en demi-tarif selon l’âge.

    1. Je pense que ce qu’elle pointe du doigt pour le budget, c’est que ce sont toujours les 2 mêmes adultes qui payent, qu’ils partent en couple (en laissant les enfants chez les grands-parents) ou en famille. En général les enfants payent moins jusqu’à 12 ans pour l’avion puis ça dépend pour les autres dépenses.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.