Portrait : voyager avec 9 enfants

Vous aimez ? Alors partagez !

Michèle est une maman que je trouve impressionnante, même si je ne sais pas ce qui m’impressionne le plus : le fait qu’elle soit la mère de 9 enfants ou le fait qu’elle voyage indifféremment en vélo , en camping-car… J’ai été très honorée de recueillir son témoignage dans mon guide Voyager avec un bébé et je suis ravie aujourd’hui de vous permettre d’en savoir un peu plus sur cette famille.

Les 11, pour reprendre le nom que cette famille se donne en ligne, ont voyagé une année en Europe et au Moyen-Orient et voyagent sinon plutôt pendant trois mois.
Vous pouvez les suivre sur leur blog, leur page facebook ou leur chaîne youtube.

Bonjour, pourriez-vous nous présenter votre petite famille?
Nous sommes une famille franco-canadienne. Mon époux provient du nord-est de la France, et je suis Québécoise. Nous avons 9 enfants : 6 garçons et 3 filles.

J’ai l’impression que tes enfants ont toujours voyagé. Est-ce exact ?
Nous avons effectivement toujours voyagé. Au début en amoureux, puis au fil des naissances, les enfants ont toujours suivi. Les enfants nous ont ouvert plusieurs portes lors de nos voyages et ce surtout dans les pays du sud.
Laissez-moi vous raconter une anecdote.
Nous étions en vélo en Thaïlande, avec 4 enfants : 6 mois, 3 , 5 et 7 ans. Les gens nous avaient dit que les Thaïlandais ouvraient rarement leur porte aux étrangers. C’était la première journée du périples : nous pédalions. Les mamans thaïlandaises nous arrêtaient et voulaient prendre le petit dernier. Nous ne savions pas pourquoi. Après quelques refus, j’ai accepté. J’ai pris le bébé, et j’ai été accueil dans leur maison. Ils ont pris mon fils, et ils l’ont déshabillé et baigné. Ils faisaient très chaud. Il a été poudré de la tête aux pieds. Puis, ils nous ont donné un fruit pour l’enfant. Nous sommes ressortis de la maison. Le bébé était blanc de poudre. Quelques heures plus tard, la poudre avait disparue, et nous étions invités de nouveau. Nous avons conclu que les familles s’entraidaient pour éviter la déshydratation des enfants. Nous nous sommes achetés du talc !
Un autre exemple : au Vietnam, lorsque mon mari se promenait avec un bébé, les femmes lui montraient un sein, pour offrir d’allaiter le bébé !

Les enfants facilitent les contacts. Il faut dire que nous ne voyageons pas en « tout inclus ». Nous dormons chez l’habitant, dans la tente, nous voyageons en transports en commun, ou encore avec une camionnette. Par exemple, nous avions un Sprinter pour notre voyage d’une année. En Turquie, à la fin du ramadan, les Turcs venaient nous offrir des pâtisseries. Ils savaient que nous avions dormi dans notre véhicule. Ils voulaient fêter avec nous.

voyager avec 9 enfants au Panama
Mexique : De Montréal à Panama, 20 000 kilomètres en camionnette avec 9 enfants d’âge scolaire. Cinq mois d’école buissonnière dès plus instructifs : l’Amérique recèle une histoire faite de découvertes et de courage.

Aviez-vous déjà en tête avec ton mari une telle vie de voyage avec tous vos enfants ?
Oui, nous avions en tête une telle vie de voyage avec nos enfants. Pour ma part, j’avais aussi voyagé en étant enfant, et je voulais définitivement voyager avec mes enfants. Lorsque j’étais petite, j’avais assisté à une ciné-conférence d’une famille qui voyageait. Ils avaient navigué de Ostende à Tahiti à la voile. C’est à ce moment que j’ai décidé que je voulais être réalisatrice comme mon père. Je voulais être conférencière et présenter mes films avec mes enfants, sur le voyage! Et c’est ce que j’ai fait. Mon époux, lors de son service militaire, avait voyagé jusqu’en Nouvelle-Calédonie. Il avait aussi goûté aux plaisirs du voyage. Nous nous sommes donc vite entendus !

Qui dit famille nombreuse, dit nombreux avis. Comment avez-vous construit chaque voyage ?
Chacun des voyages a été décidé en famille, et souvent suggéré par l’un de nos jeunes. Souvent, la destination est choisie en famille, ou encore c’est le moyen de transport que nous choisissons ensemble : nous voyageons souvent en vélo, à cheval, en camionnette ou en transports en commun. Les enfants disent ce qu’ils aimeraient visiter ou faire. Avec les guides de voyages, je planifie nos voyages.

Canada à vélo
Le Canada à vélo, en famille : une véritable aventure avec 9 enfants âgés de 4 à 20 ans. Là où le « je » se transforme en « nous ».

Pour vous, quelle est la plus belle chose que permet le voyage en famille ?
Le voyage, c’est voir beaucoup de pays, apprendre les us et coutumes des autres. Mais la plus belle chose que permet le voyage, c’est la rencontre au cœur de l’autre.
Voici une entrevue, où les enfants émettent leur opinion sur le sujet.

Aujourd’hui les enfants sont grands. Est-ce que vous partez toujours en famille ? Penses-tu, en tant que maman, que les voyages passés ont apporté quelques choses de plus à votre unité familiale?
Quelques-uns de nos jeunes ont quitté le nid familial. Ils sont aux études, ils sont en couple. Il est plus difficile de voyager tous les 11 en même temps.

Les voyages passés ont apporté beaucoup à notre unité familiale. Nous avons une foule de souvenirs en communs qu’on aime se remémorer.

Islande à vélo avec adolescents
Islande : un voyage dans une terre de contraste et d’extrêmes à la limite du cercle polaire. L’Islande à vélo, en famille, entre volcan et iceberg, entre vent et mer.

As-tu déjà des petits-enfants ? As-tu eu l’opportunité ou as-tu des projets de voyager avec eux ?
Oui, nous sommes grands-parents. Nous avons un petit-fils né en septembre 2017. Nous aimerions bien voyager avec lui.

Michèle me propose pour conclure cette interview, un texte écrit par son mari, père de cette belle famille nombreuse. Ce texte figure sur la jaquette de leur livre sur leur chevauchée en Mongolie.
Il y a de cela assez longtemps, nous parcourions les États-Unis à cheval, en amoureux. Nous n’avions pas encore d’enfants. Dans l’état d’Oregon… […] C’était il y a plusieurs années. À la fin de cette grande chevauchée, un être était déjà bien au chaud dans le ventre de sa mère. Plusieurs années plus tard, ce ne sont plus deux cavaliers et un autre en devenir, mais bien une famille complète de onze cavaliers qui va se lancer à la découverte de la Mongolie. La boucle est bouclée. Les enfants rejoignent leurs parents dans un rêve fou de chevaucher tels leurs lointains ancêtres. Quelles seront les répercussions sur le reste de leur vie? Courage, altruisme, résilience, etc. Ce sont toutes ces expériences qui, goutte à goutte, finiront par sculpter de l’intérieur des êtres meilleurs.

Mongolie à cheval
Mongolie : un grand périple en Asie Centrale. Sur les traces de Gengis Kan : de Moscou à Pékin. Nous chevauchons dans les vastes steppes de la Mongolie parmi les nomades, fils du vent, à la rencontre des Tsatanes, un peuple éleveur de rennes.
9 commentaires Ajoutez les votres
  1. Eh bien, c’est une famille plutôt incroyable. Pour ma part, je ne sais pas si j’aurais eu le courage de voyager partout avec autant d’enfants. Cela demande une grande organisation, lol.

    1. C’est effectivement une famille fantastique. Et je trouve qu’elle nous rappelle bien qu’en fait on peut toujours trouver une voie quand on a un rêve.

  2. Impressionnant ! Déjà les 9 enfants 😀 et puis le fait de voyager en famille comme cela… Je serais curieuse de connaître leur budget voyage, même en routard cela doit vite monter… Je vais aller regarder leur blog de plus près. Merci pour le partage !

    1. Ils sont vraiment très intéressants et impressionnants. Et quelque part je me dis que quand tu réussis à gérer une famille comme ça au quotidien, en voyage ce n’est pas beaucoup plus dur.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.