Autrices asiatiques #Lire au féminin

logo lire au féminin 2021Depuis que je vous ai proposé de lire ensemble des livres écrits par des femmes, j’ai reçu à plusieurs reprises des demandes de suggestions de lecture. J’ai d’abord cru que je n’aurai rien à dire, puis que j’aurai trop à dire. Alors finalement je vous propose d’avancer continent par continent.

Je débute avec l’Asie, car cela me donne l’occasion de vous signaler que j’ai accepté de rejoindre les Étapes Indiennes, un challenge lecture proposé par Hilde. Cette dernière propose toujours plusieurs thèmes et rendez-vous (incluant de la cuisine, de la littérature jeunesse, etc) et pour 2021, inspirée par mon thème, elle propose entre autre « autrices indiennes ». Elle prépare actuellement une liste de suggestions de lecture, dont je ne manquerai pas d’ajouter le lien ici-même.

Les étapes indiennes

Autrices asiatiques, de tout le continent

Concernant le challenge lire au féminin, j’ai choisi de créer une case Asie et une autre Japon. J’ai en effet mis à part le Japon qui est la deuxième langue la plus traduite dans le monde de l’édition. Ainsi en 2015, l’anglais représentait plus de 60 % des traductions effectuées, le japonais 11,8 % et l’allemand 5,4 % (source).
Les autrices japonaises sont toutes regroupées en deuxième partie de cet article.

Ci-dessous, je vous liste différentes autrices que mon amoureux ou moi-même avons déjà lues et appréciées. J’ai également inclus des autrices jamais lues et je les signale avec une *
En général je ne note qu’un seul titre par autrice, cela ne veut pas dire qu’il n’y a que ça qui a été publié, au contraire.

autrices asiatiques

*Azar Nafisi, Iran
Lire Lolita à Téhéran, témoignage personnel sur l’enseignement de la littérature pendant la révolution islamique

Marjane Satrapi, Iran + France
Persépolis, bande dessinée autobiographique sur son enfance lors de la révolution islamique

Les petits pains de la pleine luneByeong-mo Gu, Corée du Sud
Les petits pains de la pleine lune, roman sur des liens familiaux compliqués qu’un jeune garçon fuit en se réfugiant dans une boulangerie aux gâteaux magiques

*Dương Thu Hương, Vietnam
Terre des oublies, roman se déroulant dans l’après guerre du Vietnam

Malala Youzafsai, Pakistan
Moi, Malala, roman autobiographique sur l’enfance de la militante
Le crayon magique de Malala, album autobiographique accessible dès 6-7 ans (les illustrations sont magnifiques)

*Fatima Bhutto, Pakistan
Les lunes de Mir Ali, livre primé

*Bina Shah, Pakistan
La huitième reine, récit qui fait le lien entre le passé et le présent du Pakistan

Arundhati Roy, Inde
Le Dieu des Petits Riens, je suis en train de le lire, mais je ne suis qu’au tout début, je ne sais qu’en dire

*Chitra Banerjee Divakaruni, Inde + États-Unis
La maîtresse des épices, roman se déroulant aux États-Unis où une jeune indienne tient une boutique d’épices

*Anita Nair, Inde
Compartiment pour dames, roman sur les rapports entre les hommes et les femmes

Rupi Kaur, Inde + Canada
lait et miel, recueil de poésies sur l’amour, la féminité, la violence, la survie, l’expérience

*Li-Chin Lin, Taïwan
Formose, roman graphique autobiographique sur l’enfance de l’autrice qui intègre avec clarté le contexte historique

*Juan Li, Chine
Sous le ciel de l’Altaï, roman autobiographique sur le quotidien de la jeune femme vivant tout à l’est de la Chine

Hao Jingfang, Chine
L’insondable profondeur de la solitude, recueil de nouvelles SF

Ching Lie Cheow, Chine
Le palanquin des larmes, quotidien d’une trop belle demoiselle mariée de force à 13 ans

*Aslı Erdoğan, Turquie
Le Mandarin miraculeux, recueil de nouvelles se déroulant à Genève et évoquant entre autre la vie en terre étrangère

*Pinar Selek, Turquie
Parce qu’ils sont arméniens, court texte sur le parcours militant de l’autrice (en faveur des Arméniens, des Kurdes et des femmes)

*Chabname Zariâb, Afghanistan + France
Le pianiste afghan, roman primé à plusieurs reprises

Autrices japonaises

J’ai inclus quelques mangas, en choisissant avec soin des titres qui pourraient plaire à des personnes n’ayant jamais lu des mangas, c’est à dire des titres ne rentrant pas dans les clichés graphiques habituels. La sélection comprend toutefois surtout des romans.

Murasaki Shikibo, Japon
Le Dit du Genji, roman classique du Xe siècle

Kaoru Mori, Japon
Bride Stories, manga historique (récit de fiction) sur la vie des femmes en Asie Centrale au XIXe siècle

Chica Umino, Japon
March comes in like a lion, manga sur le quotidien solitaire d’un lycéen professionnel de shôgi (sorte de jeu d’échec)

Akiko Higashimura, Japon
Le tigre des neiges, manga historique sur le seigneur de guerre Kagetora
Tokyo Tarareba Girls, manga sur le quotidien de femmes trentenaires et toujours célibataires

Ito Ogawa, Japon
La papeterie Tsubaki, magnifique roman qui se déroule dans une papeterie ancienne
Le restaurant de l’amour retrouvé, roman où la cuisine et le partage permettent de se reconstruire

*Yuki Inoue, Japon
Mémoires d’un geisha, roman historique

* Shiori Ito, Japon
La boîte noire, grâce à ce témoignage l’autrice est considérée comme un symbole du mouvement #MeToo au Japon

Banana Yoshimoto, Japon
Kitchen, recueil de nouvelles sur le thème du deuil et de la nourriture

mangas par des femmes

Conclusion

Tous les pays d’Asie ne sont pas représentés. Je n’ai pas cherché pour tous les pays et pour certains de ceux que j’ai regardés, je n’ai rien trouvé de disponible.

N’hésitez pas à enrichir cette liste avec vos propres lectures en laissant un commentaire. Et surtout, si vous publiez sur votre blog des articles lectures, pensez à me donner le lien !

13 commentaires Ajoutez les votres
  1. super cette liste, de quoi trouver des idées lecture. j’ai beaucoup aimé les petits pain de la lune.
    En autrices japonaises je pense à Yôko Ogawa dont j’ai beaucoup aimé Cristallisation secrète, un roman fantastique. J’ai aussi adoré la plume de Oba Minako dans larmes de princesse.
    Pour le Cambogde je conseille Navy Soth, sa biographie romancé est très émouvante.
    Pour la Corée du sud j’ai aimé Hui-Ryeong Bu avec Féline

    1. J’ai une mauvaise mémoire, j’ai oublié une partie de l’histoire des petits pains de la lune, mais je me souviens que c’était un gros coup de coeur de ma part !
      Merci pour les autres propositions. Pour Yôko Ogawa, on m’a conseillé (via facebook) « La formule préférée du professeur ».

  2. Merci pour cette sélection ! Je pense que Pachinko te plairait, entre Corée et Japon, histoire et pauvreté. If I had your face est le dernier roman coréen que j’ai lu mais j’en ai un autre (coréen-canadien) sur l’étagère !

    1. Merci !
      L’intérêt d’avancer par continent, c’est que je peux faire mes recherches progressivement, sans me mettre la pression. L’inconvénient est que je ne cesse de faire grandir ma liste d’envie lecture.

  3. C’est déjà une belle sélection ! Beaucoup de titres me tentent ! Je me réjouis des belles découvertes qu’on va faire. 🙂 Je te transmettrai le lien de la liste dés qu’elle sera prête. 😉

  4. Super challenge ! En y réfléchissant bien, je m’aperçois que les quelques auteurs asiatiques lus sont majoritairement des hommes : Jiro Taniguchi, Tsukasa Hojo, etc. et j’ai en attente depuis bien longtemps « Le club des divorcés » de Kazuo Kamimura ; un homme encore ! En cherchant bien, j’ai lu il y a quelques années « Les Filles de Shanghaï » de Lisa See, une écrivaine américaine d’origine chinoise (il me semble que son grand-père était l’un des fondateurs de Chinatown à Los Angeles) : Pearl et May sont deux sœurs, apprenties « femmes du monde » dans le Shanghaï des années 1930, qui vont se retrouver mariées à des Chinois d’Amérique, pour rembourser la dette de jeu de leur père. Très agréable à lire ! Dans le même esprit, j’ai lu également « Certaines n’avaient jamais vu la mer », de Julie Otsuka (romancière américano-japonaise), qui raconte l’immigration d’un groupe de femmes japonaises aux États-Unis, avant la Seconde Guerre mondiale. Espérant y trouver l’amour et la réussite sociale, elles vont se retrouver corvéables à merci et endurer de nombreuses humiliations. Une page d’histoire finalement peu connue, un superbe roman et comme pour le précédent, une Amérique qui va se révéler bien amère … Parmi tes suggestions, « Lire Lolita à Téhéran » me tente bien et je ne connais pas Ito Ogawa. Merci beaucoup pour cette sélection, très riche et intéressante !

    1. « certaines n’ont jamais vu la mer » m’a été suggéré à plusieurs reprises. Je devrais me prendre des temps de repos pour ne rien faire d’autres que lire. Il y a tellement de livres dont j’ai envie !

      1. Oui, je crois que nous sommes nombreux/ses à avoir des piles de livres en attente d’être lus … ! Mais je me dis que c’est bon signe et surtout, que notre curiosité n’est pas prêt de disparaître !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *