Challenge Lire au féminin – 2021

Ce blog n’a pas vocation à devenir un blog lecture, ni même un site dédiée à l’instruction en famille. Je l’ai créé pour parler de mes voyages sauf que pour moi le voyage a toujours été lié à l’humain, à l’écoute et à la découverte. Pour 2021, puisque je ne peux rêver de voyage, même pas de voir certains amis, j’ai besoin de me construire d’autres projets et j’avais envie de vous embarquer avec moi, avec le challenge lire au féminin.

L’intérêt d’un challenge via les blogs ou les réseaux sociaux est que l’on est plusieurs à participer et donc que l’on s’échange des idées et de la motivation (et on se construit un village de lectrices ?). C’est pourquoi au lieu de râler dans mon coin que les challenges sur les thèmes qui m’intéressent en ce moment ne sont qu’en anglais et que je m’y sens bien seule, j’ai décidé de proposer mon challenge pour mettre à l’honneur les femmes auteures.

Oui, j’ai choisi le mot auteure, mais je risque probablement de glisser un autrice ici et là, car en fait je crois que je préfère le second mais il ne m’est pas encore très naturel…

challenge lire au fémin

Lire au féminin est un challenge lecture pour booster la présence des femmes sur nos étagères de livres et pour prendre le temps de prêter attention à l’auteur·e et pas juste au récit. J’ai mis plein de thèmes, car j’ai mis tout ce que j’avais envie de découvrir, mais je sais que je n’aurai jamais le temps ni réellement l’envie de tout faire. Le plus important n’est pas de réussir mais d’amorcer concrètement une ouverture et un changement dans mes lectures.

Ce challenge est directement inspiré de deux challenges proposées en anglais : Reading Women Challenge et le challenge de Sumaiyya.books (également impliqué dans le site à l’origine du Reading Women Challenge). De plus, ce projet de lecture sur l’année fait directement suite à mon questionnement sur la diversité dans notre bibliothèque.

Le fonctionnement du challenge Lire au féminin

Le principe est très simple, il s’agit de lire des textes écrits par des femmes. Rien de plus. Il peut s’agir de BD, de roman, de littérature jeunesse… Pas de quantité minimum. Pas même l’obligation d’en parler sur un blog, vous pouvez venir présenter vos lectures en commentaire ou sur les réseaux sociaux (puisque l’idée est tout de même d’échanger ensemble).
Je vous propose simplement le hashtag #lireaufeminin pour facilement retrouver les publications des participant·e·s. Personnellement j’envisage de faire au moins un article mensuel de suivi et dans ce cas là, je pourrai noter le lien des articles publiés par chacun.

J’ai tout de même créé trois grilles (de bingo ?), chacune avec un axe précis. On peut les considérer de façon indépendante et se plonger dans 27 livres. On peut aussi les associer (je vous explique ça juste après).

Lire au féminin - les pays

J’ai choisi de mettre à part la Belgique et le Japon en toute conscience. En tant que francophone, difficile d’identifier une auteure belge à moins de volontairement s’interroger sur la personne qui a écrit le livre. De plus, toujours dans une vision francophone, le japonais est l’une des langues les plus traduites en littérature. Du coup, j’avais envie de nous inciter à lire un texte en provenance d’un autre pays que le Japon dans la catégorie Asie.

Lire des autrices de tout style

Booster la diversité dans nos lectures

PP signifie personnage principal.
Ownvoice est le terme qui désigne un texte dont le personnage principal partage une caractéristique (en général source de discrimination) avec l’auteure. Ainsi Rosahni Chokshi est une auteure américaine de mère philippine et de père indien et elle a été élevé en baignant dans la mythologie hindou. Dans sa série Aru Shah, son personnage principal est une américaine d’origine indienne et le personnage secondaire est une jeune americano-indo-philippine. Le récit lui-même repose sur la mythologie indienne. C’est donc un livre ownvoice.

Et voici un exemple permettant de cocher plusieurs cases avec un seul roman : Amina, de Hena Khan (que je conseille vraiment). L’autrice est américaine, ce qui coche « Amérique du Nord ». Elle est également musulmane et son personnage principal est une pré-adolescente musulmane, ce qui permet de cocher deux cases de la seconde grille (ownvoice et pp musulman).

J’ai également préparé une grille bonus pour rester dans l’ambiance.

Bonus mettre les femmes à l'honneur

Que lire pour ce challenge?

Pour le moment je n’ai pas forcément prévu de faire une liste de suggestion lecture car je ne sais même pas si mon idée va intéresser qui que ce soit. Toutefois pour vous montrer toutes les possibilités qui s’offrent à vous, voici quelques idées. Ce ne sont que des livres que j’ai lu et apprécié (il y manque donc très sérieusement certaines catégories).

Le château de Hurle, de Diana Wynne Jones, auteure britannique, roman de fantasy.
La papeterie Tsubaki, d’Ito Ogawa, auteure japonaise.
Petit manuel antiraciste et féministe, de Djamila Ribeiro, essai d’une autrice brésilienne et noire.
Trait pour trait, d’Akiko Higashimura, manga biographique d’une mangaka japonaise
Le cercle du dragon-thé, de Katie O’Neill, autrice néo-zélandaise, bande dessinée jeunesse avec personnage principal racisé, personnage secondaire handicapé et gay.
Le ravissement des innocents, de Taiye Selasi, auteure britannique noire, personnages noires.
Le ventre de l’Atlantique, de Fatou Diome, auteure franco-sénégalaise noire, personnages noires.
The hate U give, d’Angie Thomas, auteure américaine noire, personnage principal noir.
Kitchen, de Banana Yoshimoto, auteure japonaise, recueil de nouvelles.
Miss Marvel, comic de la scénariste G. Willow Wilson, auteure américaine et musulmane, personnage principal musulman.

Enfin pour les récits de voyage, je vous conseille Ella Maillart, Alexandra David-Néel ainsi que Linda Bortolettto, Géraldine Dunbar et bien d’autres.

Je vous conseille également les sites suivants pour vraiment beaucoup plus d’idées :
Mon fils en rose pour des albums avec des personnages racisés ou LGBTQ+
Planète Diversité pour des romans Young adulte et ponctuellement des bandes dessinés et des romans adultes. Au passage, je vous conseille cet article pour réfléchir à la pertinence de lire un roman annoncé ownvoice.

Alors, ça vous tente de lire avec moi cette année ?

logo lire au féminin 2021

Cet article inclus des liens affiliés vers Decitre, librairie en ligne sérieuse qui offre une véritable alternative au géant de la vente en ligne.

53 commentaires Ajoutez les votres
  1. Coucou, tu peux compter sur moi pour des suggestions de lecture autour d’autrices ou d’héroïnes. Pour débuter je te propose « Et le désert disparaitra » de Marie Pavlenko (Flammarion jeunesse) et « Rosa Bonheur, l’audacieuse » de Natacha Henry (Albin Michel). A bientôt, Sandrine

  2. Je suis intéressée ! J’ai adoré tenter le défi 52 livres dans l’année (bien que j’ai été submergée par le travail + ief et que je n’ai pas lu parfois pendant 3 semaines de suite et que je ne serais donc pas à 52 cette année) mais si je m’organise un pue, je pourrais prendre le temps de le faire…

    1. Bienvenue dans l’aventure.
      Je n’ai pas voulu mettre de quantité à lire car moi-même je doute de pouvoir tout faire. C’est pour ça que j’avais en tête une grille de bingo, on coche ce que l’on peut, quand on peut !

      1. J’adore l’idée du bingo 🙂 je peux prendre tes photos des grilles sur l’article (ou j’ai raté un lien de téléchargement) ? Comme ça je cocherai au fur et à mesure de mes lectures… J’ai eu plusieurs livres à Noël, certains rentrent dans les catégories, j’ai hâte de m’y mettre !

        1. Normalement les images peuvent être enregistrées d’un simple clic droit. Du coup je n’ai pas mis de lien de téléchargement.
          Et mon amoureux a aussi pris en compte mon envie de challenge en m’offrant des livres pour Noël. J’ai hâte de m’y plonger.
          Belles lectures !

  3. Et si on fait une ligne on gagne ? XD
    J’adorerais participer mais je ne lis plus… Je constate cependant que dans ce que j’ai en cours (ahaha) je n’ai que des autrices (et un auteur mais parce que c’est un pote donc pas une lecture choisie). Je piocherai par contre volontier dans tes reco, si un jour je retrouve l’envie de lire ! Tu es toujours de bon conseil.
    Et moi je suis a 100% team « autrice ». Je suis convaincue par l’argument -eur/-ice et surtout ça s’entends a l’oral, tout benef 😀

    1. Je m’étais justement dit que si on était plusieurs à se lancer dans ce bingo, j’essayerai de proposer des concours pour gagner d’autres livres écrits par des autrices.
      Et pourquoi tu ne lis plus ? Manque de temps ou d’envie ? Perso j’ai eu beaucoup de mal à avoir envie de lire depuis le 1er confinement alors que j’avais déjà peu de temps. En faire une priorité m’a redonné l’envie.

      1. Je ne sais pas, un peu de tout. Ça me demande beaucoup d’énergie que je n’ai pas envie de mettre dedans. Et j’ai envie de lire des choses aussi prenantes que HP a l’époque, des livres qui me hapent et me laisse toute essoufflée a la fin, et j’ai l’impression que je n’arriverai plus jamais a mettre les yeux sur ce genre d’histoire. (La dernière fois que j’ai vécu ça c’était pour hunger games je pense mdr).

        1. Je connais ça, l’idée que de toute façon ce ne sera probablement pas totalement passionnant… Malheureusement il n’y a qu’en ouvrant les livres qu’on peut vraiment savoir comment sera l’histoire. Mais cette année j’ai du abandonné presque une dizaine de lectures, car je ne veux plus passer du temps sur des choses qui ne m’embarquent pas vraiment.

  4. Magnifique challenge…. bien sur que je vous suivrais…. ah ! Ces filles…!!!!! Chacune d elle est un voyage ! Meilleurs voeux , douceur , chaleur , gourmandises et curiosité.

  5. C’est un très beau projet ! Je suis ravie de te suivre, pour ce challenge! Je vais peut-être imprimer tes grilles ! La liste d’autrices indiennes est en cours d’édition. A bientôt.

    1. Bienvenue dans l’aventure Kiona.
      Tu peux déposer tes liens ici. Je ferai un bilan chaque mois je pense (je ne sais pas trop en fait, car j’ai surtout des retours via les stories sur Instagram, ce que je n’avais pas prévu, ahah!).
      Belles lectures en tout cas.

  6. après une longue concertation avec moi-même j’ai finalement décidé que j’aimerais me joindre à vous pour ce challenge. J’avoue que je fait généralement pas du tout attention à l’auteur, je choisi mes lecture en fonction du thème. Ce sera l’occasion pour moi d’y prêter un peu plus attention et de voir si je lis autant de femmes que d’homme

    1. Bienvenue dans l’aventure.
      Juste comparer ce que je lis, sans vraiment chercher à lire plus de femmes, est ce que j’ai fait une partie de 2020 et c’est ainsi que je me suis dit qu’il fallait passer à l’offensive au moins pendant un temps. Peut-être que cela ne changera pas grand chose à mes lectures, mais en tout cas j’ai des échanges passionnants sur la question sur les RS et avec des libraires/bibliothécaires depuis que je me suis lancée.

  7. Et voilà, apparemment j’avais omis ( ou plutôt pas eu le temps) de m’inscrire officiellement ici.

    Je vais avoir des sujets féminins en mars, mais qui ne rentrent pas dans les cases. L’an dernier au lieu de faire un sujet le 8 mars, j’avais présenté 31 femmes importantes , dans le cadre « féminise la culture ». Je voulais recommencer cette année, et je me suis dit que 30 par an, c’était trop peu donc je vais avoir 4 sujets, un par semaine, présentant 30 femmes importantes – et il en reste encore pour l’an prochain. 120 femmes, tous domaines et époques confondues seront mises n avant ( écrivaines, artistes, chefs d’état, exploratrices, scientifiques et tout ce que vous voulez, surtout des métiers considérés comme inhabituels pour les femmes, je fais exprès: ça va de la première chimiste connue babylonnienne à une championne de gymnastique contemporaine, de la première femme grecque a avoir participé aux jeux olympiques dans l’antiquité à une pirate chinoise du moyen-âge, d’une militante sud-africaine à la première professeur de droit connue au moyen-âge, d’une actrice anglaise à une des seules femme-roi connue de l’histoire ) mais du coup, je ne sais pas dans quel cadre les faire entrer, ce n’est pas de la lecture, ce sont des femmes inspirantes, mais pas forcément liées à la littérature non plus…

    Ha et je signale la prochaine sortie des  » oubliées de la littérature » russe et ukrainienne, voilà un ouvrage que je vais me procurer, et dont la première autrice ( oui ça m’est plus naturel comme nom) Catherine II, dont l’aura de chef d’état a occulté la production littéraire 🙂

    Et premier post dans la foulée  » Fatales » un petit recueil de 3 nouvelles policières nordiques signées par des femmes ( plus une nouvelle d’un auteur américain qui n’a rien à faire dans le recueil, allez comprendre)
    https://chezpurple.blogspot.com/2021/02/fatales-recueil-de-nouvelles.html

    1. Bienvenue dans le challenge !
      Je trouve ton projet absolument génial et peu importe si ça ne rentre pas dans des cases, je serai ravie de les partager dans le prochain billet bilan et même sur Instagram. La lecture n’est qu’une façon de remettre les femmes sur le devant de la scène !
      à bientôt
      PS : depuis le début du challenge, le fait de ne pas entendre le « e » dans auteure, fait que j’utilise de plus en plus autrice. Même le correcteur orthographique de mon téléphone l’accepte à présent.

  8. Bonjour Tiphanya, voici deux autres participations jeunesse avec un duo d’autrice/illustratrice française et une autrice américaine:
    – Elma, une vie d’ours d’Ingrid Chabbert et Léa Mazé (BD jeunesse)
    http://www.jojoenherbe.com/index.php/2021/02/21/au-fil-des-pages-avec-elma-une-vie-dours/
    – Malicieux pain d’épice de Jan Brett (Album jeunesse)
    http://www.jojoenherbe.com/index.php/2021/02/23/au-fil-des-pages-avec-le-bonhomme-de-pain-depice/
    Bonne journée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *