Préjugés contre l’IEF et les voyages longues durées

Vous aimez ? Alors partagez !

Mais c’est obligatoire d’aller à l’école ? !!!!

Combien de fois ai-je entendu cette phrase alors que je viens juste de dire que ma fille ne va pas à l’école. En général c’est suivi par « enfin elle ira à 6 ans ».
Pour rappel, IEF est l’abréviation de Instruction en Famille le terme officiel pour désigner les familles ayant opté pour une instruction en dehors de l’école. Car l’école n’est pas obligatoire, seule l’instruction l’est, de 6 à 16 ans.

Je ne suis pas la seule à entendre tout et n’importe quoi. Les remarques négatives et les critiques sont fréquentes quand on choisit une voie différente.

Au départ je me contentais de dire « elle ne va pas à l’école car nous voyageons ». J’espérais ainsi clore le sujet. Et si nous ne sommes plus nomades, j’utilise encore cette excuse pour avoir la paix avec des inconnus. Car oui, même les inconnus se permettent de partager avec vous leurs préjugés. Cependant le fait de voyager offre des remarques différentes et tout aussi… surprenantes.

Alors rien que vous, voici toutes ces petites phrases charmantes que nous entendons pour avoir la chance de cumuler voyage et IEF.

Mais ce n’est pas la vraie vie !
Parce que passer sa journée entre les 4 murs d’une pièce en contact des 30 mêmes personnes tous les jours c’est la vraie vie ?

Découvrir, sans livre, les rapaces à la volerie des aigles - Alsace
Découvrir, sans livre, les rapaces à la volerie des aigles – Alsace

Elle ne va jamais savoir tenir un crayon
En voyage, j’écris tous les jours dans notre carnet de bord, autant dire qu’elle s’assoit et écrit à côté de moi. En train, en avion, au restaurant, rien ne vaut une feuille et des crayons pour passer le temps. Il y a aussi les livres d’or des musées où elle laisse un dessin.
Par contre je plaide coupable, elle ne sait pas utiliser de tablettes, nous n’en avons pas.

Elle sera incapable de respecter un emploi du temps, de se lever le matin
Le simple fait de voyager uniquement en transport en commun nous oblige à respecter des emplois du temps extérieur à notre volonté en permanence. La conséquence d’un retard est immédiate et sans appel. On apprend vite ainsi.

Elle n’aura jamais de copains
L’amitié est différente, mais elle n’est pas absente. Ce matin, Nine a enregistré une vidéo pour un copain en voyage au Sénégal. Elle a des correspondants, elle pense souvent aux enfants rencontrés en voyage, certains continuent à nous donner de leurs nouvelles.

Ma fille entourée de deux copains grecs - Athènes
Ma fille entourée de deux copains grecs – Athènes

Elle ne saura jamais faire des divisions, conjuguer correctement le français…
Avez-vous déjà essayé de convertir rapidement des dollars/yen/livres en euros ? Êtes-vous capable d’expliquer l’emploi du subjonctif ?
Il y a des choses qui sont utiles dans notre quotidien (multiplier/diviser) d’autres moins. Ne pas savoir expliquer le subjonctif ne veut pas dire ne pas être capable de l’utiliser. Posez la question à n’importe quel adulte.

Mais vous n’avez pas les connaissances pour être professeur
Notre cas est spécifique mais j’ai un master pour enseigner les langues étrangères (qui comprend des cours sur la création de support pédagogique, etc). Mon amoureux a une licence d’histoire et poursuit actuellement en master. Mais j’entends tout de même cette phrase de gens proches qui connaissent notre parcours universitaire et nos professions.
Si nous ne sommes pas qualifiés, qui ?

Enfin quand elle aura 6 ans, 12 ans, vous la mettrez à l’école !
Non. Il n’y a pas de date de péremption pour apprendre en autonomie.

Enfin vous allez bien arrêter de voyager et vous poser, l’envoyer à l’école !
Non, il n’y a pas de date de péremption pour voyager. Nous sommes actuellement posés en Alsace avec une seule envie repartir. L’IEF et les voyages sont liés, mais l’IEF continue même sans voyage.

Et si elle veut aller au lycée, passer son bac, entrer à l’université ?
Si elle le veut, elle pourra y aller. Ou suivre des cours par correspondance. Elle pourra aussi être scolarisée dans un autre pays, passer le brevet et le bac en candidat libre et intégrer l’université de son choix.
Et si elle a envie de faire médecine ou architecture, nous lui expliquerons les matières indispensables à travailler pour y aller et elle pourra donc se préparer pour concrétiser son rêve.

"Je ne fais pas l'école à la maison parce que c'est facile. Je fais l'école à la maison car c'est la meilleure option pour mes enfants"
« Je ne fais pas l’école à la maison parce que c’est facile. Je fais l’école à la maison car c’est la meilleure option pour mes enfants »

Je sais que certaines remarques viennent de l’ignorance (oui, il est possible de passer le bac en candidat libre), alors j’essaye autant que possible d’être patiente et d’informer sans me fâcher. Mais franchement, j’essaye surtout d’éviter ces discussions.

19 commentaires Ajoutez les votres
  1. Même déscolariser ses enfants un an pour partir en voyage génère de nombreuses remarques, alors j’imagine bien celles que vous recevez !
    Nine saura tout à fait vous dire si elle a envie d’aller à l’école un jour et de vivre une vie d’écolière plus classique, et comme tous parents vous y réfléchirez à ce moment là. En attendant, profitez !

    1. Je pense qu’une grande partie de ses remarques sont valables même pour une instruction en famille temporaire et annoncée comme telle. De toute façon, il y aura toujours des gens pour critiquer !

  2. Sujet intéressant car cela me parle régulièrement.
    Tout d’abord, je trouve qu’il faut du courage pour se lancer dans l’IEF, car il faut être à la hauteur et avoir la patience et le temps de préparer les apprentissages. Bon tant qu’elle est petite cela est simple mais quand je vois tout ce que l’on apprend en CM…
    Ce sujet me parle car ma Miss Voyageuse a toujours très bien travailler,et très avide d’apprentissage et souvent elle me dit que ça ne va pas assez vite à l’école. Je me suis souvent posé la question!

    Mais je ne me vois pas passé le cap, car elle est dans une école géniale, ouverte sur le monde, sur les apprentissages différents type montessori etc…
    Par contre, on fait de l’IEF à la maison pour approfondir tout ce qu’elle veut.

    Pour tous les reproches ou mauvais commentaires cela vient de la méconnaissance du sujet! Après l’inverse est vrai aussi, il ne faut pas diaboliser l’école non plus, car c’est bien aussi que l’enfant ait d’autres modèles dans l’apprentissage pour voir qu’il y a d’autres façons de faire. Après tout dépend des écoles et de votre investissement dans celle-ci. Si je n’étais pas parents d’élève, je n’aurais jamais parlé aux enseignants comme je l’ai fait et découvrir leur sensibilité pour des apprentissages différents par les jeux, la culture etc… puisque comme souvent on ne voit que les résultats sur papier…

    En tout cas, bonne continuation!

    1. Merci.
      Et tu sais, il y a des tas de courants dans l’IEF. Il y a ceux qui suivent des cours par correspondance (CPC) et ne préparent donc rien, ceux qui achètent les livres à droite et à gauche et font à leur sauce, ceux qui crèent tout et ceux qui fonctionnent selon les intérêts de l’enfant (dit unschooling ou apprentissage autonome, c’est le sujet du film « être et devenir » de Clara Bellar). A chaque famille sa solution.
      Pour l’école, je n’ai rien contre. Ce n’est pas le cas de toutes les familles pratiquant l’IEF, mais chez nous ce n’est pas l’IEF contre l’école. C’est juste un autre choix, sans opposition stricte. Par contre, les autres modèles d’apprentissage se découvrent aussi dans l’IEF. Par exemple, je fais peu de Montessori (c’est notre base pour la vie quotidienne mais pas pour les apprentissages), mais dans son club d’anglais, la prof est à fond Montessori.
      Bonne continuation avec ta fille.

  3. Oui , les inconnus surtout posent des questions, pour l’instant je ne suis tombée que sur des gens polis , qui soient étaient sympa soient savaient garder leurs commentaires acerbes pour eux .

    Moi je nous vois comme des ambassadeurs de l’ief, c’est excellent pour le contact . J’ai vu bon nombre de fois, mes enfants entrer en grande discussion sur le fait d’être en ief avec de parfait inconnu .

    1. Lorsque ce sont des inconnus curieux, je prends toujours le temps de répondre. Mais il y a tellement d’inconnus qui n’ont que des reproches à te faire. Ceux-là, j’essaye de ne plus perdre mon temps à leur répondre.

  4. Bonjour,
    Joli article ! « Non, il n’y a pas de date de péremption pour voyager (…). L’IEF et les voyages sont liés, mais l’IEF continue même sans voyage. » Exactement ça ici ! 🙂
    Sandra.

    1. Merci. J’ai effectivement vu plusieurs familles qui ont été « obligées » de faire l’IEF le temps d’un tour du monde et qui continue ensuite. C’est rare, mais tout est possible selon les envies de chacun.

  5. Arf, la différence fait souvent peur aux gens… L’essentiel est de suivre son cœur et son instinct, d’être droit dans ses bottes, et… d’avoir suffisamment de souplesse pour savoir changer de cap si le besoin s’en fait sentir 😉

    1. Avoir l’intelligence d’admettre que ce qui marche aujourd’hui n’est pas forcément ce qui marchera demain ou dans 10 ans.
      C’est vrai que ce n’est pas simple. J’espère être capable de le faire avec justesse quand le temps viendra.

  6. C’est tellement vrai! Ici aussi nous avons tant entendu ces interrogations…Effectivement, c’est souvent du à une désinformation totale. Quel dommage que l’on n’en parle pas davantage! Le film « être et devenir » ouvre cependant des portes, ainsi qu’André Stern. Espérons que les mentalités changent et que l’on accepte les choix de chacun!:)

    1. Je suis toujours contente de voir qu’avec le temps, les gens qui nous entourent (et là je pense très précisément aux personnels de la bibliothèque mais il y en a d’autres), évoluent dans leur réflexion à force de nous cotoyer.
      Peut-être que d’ici 10 ans, grâce aux films et personnes que tu cites, ce ne sera plus aussi surprenant de faire un tel choix, car tout le monde saura qu’il existe.

    1. Je trouve étrange que tant de gens cherchent à nous convaincre de ce qui ne marchera pas, plutôt que de nous encourager. Alors bon courage à vous, ce ne sera jamais parfait, mais ça ne veut pas dire que ce n’est pas une solution.

  7. Hello !!

    Alors nous l’ief on y pense puis on y pense plus puis on y repense au grès des problèmes de mes zouzous…
    Pour finir j’ai abandonné parceque avec 3 têtes de lards j’aurais plus un moment pour moi et je n’ai clairement pas l’énergie nécessaire…
    et puis vu que nous sommes surveillés puisque nos enfants sont atypique … ben il vaut mieux qu’ils soient scolarisés ( note qu’on a opté pour une école privée hors contrat donc ils ne sont plus dans le systeme scolaire dit classique)

    1. Bonsoir, tu sais que justement cette surveillance en fait fuir plus d’un… en faveur de l’IEF. Mais c’est vrai que la gestion du temps de l’adulte le plus présent est un sacré dilemne. Le principal , c’est que vous ayez votre équilibre à vous, qui vous convienne. Pas parfait, mais au mieux pour chacun.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.