Voyageuses : 1 maman solo fait le tour du monde avec sa fille

Astrid, c’est une super maman qui m’impressionne. Elle élève seule sa fille et a décidé de ne pas rentrer dans le rythme métro-boulot-dodo pour découvrir le monde, sans billet retour.

Crédit photo : Partons en vadrouille
Crédit photo : Partons en vadrouille

Peux-tu vous présenter, toi et ta fille ?
Moi c’est Astrid, j’ai 27 ans et je suis de Bordeaux. Je suis la maman d’une Grenouille de 5 ans que j’élève seule depuis presque toujours. Après avoir passé pas mal de temps à vouloir faire comme tout le monde, c’est à dire, avoir un boulot stable, un super appartement et le dernier smartphone à la mode, j’ai été forcé de constater que je n’étais pas très douée à ce jeu. Alors l’année dernière j’ai décidé de partir avec ma fille et de réaliser mon rêve en parcourant et photographiant le monde, ce qui été initialement un projet tour du monde d’un an, c’est transformé en voyage sans billet retour.
Mélissa, 5 ans c’est ma fille. Intrépide, curieuse et bavarde, c’est du bonheur en barre. Elle s’amuse d’un rien, du papier, de la colle et un ciseau et elle refait le monde tout l’après-midi. Elle rêve d’aller dans le désert et est passionnée par les étoiles.

Dans quelle circonstance a eu lieu ton tout premier voyage en tant que maman solo avec ta fille ? Comment ça s’est passé ?
Au départ j’avais un projet tour du monde classique, j’avais prévu de partir en Asie en septembre 2013, puis d’enchaîner les continents pendant 1 an. Assez rapidement je me suis rendu compte que je n’aurais jamais assez d’un an, j’avais envie de prendre mon temps et de pouvoir me poser quelque part si l’envie me prenait, je souhaitais également faire du volontariat, et il était claire que je ne pouvais pas tout faire en 1 an. J’ai donc décidé de partir avec un aller simple, sans date de retour. Lorsque j’ai parlé de ce projet à mon entourage, les gens ne m’ont pas prise au sérieux et très peu de personne m’en ont cru capable … alors lorsque j’ai vu des billets pour la Pologne à 9€/personne, je les ai acheté, c’est comme cela que nous nous sommes retrouvées à explorer les pays de l’Est six mois plus tôt que prévu. Je dois avouer que les premiers jours de notre périple m’ont donné l’impression d’avoir sauté dans le grand bain sans savoir nager. Il nous a fallu une grosse semaine, à Mélissa et moi, pour trouver nos repères et notre rythme, mais une fois cela fait, ça n’a été que du bonheur.

Quels sont vos projets pour 2014 ?
Notre vrai Tour du Monde ! Nous atterrissons en Inde le 03 février, je ne sais pas combien de temps nous y resterons, ni où nous irons après, mais ce dont je suis sur c’est que 2014 sera placé sous le signe du voyage.

Voyagez en famille, ça change quoi dans la façon de profiter d’un voyage ?
C’est très différent. Avec un enfant il faut être un minimum organisé et renseigné sur le pays où l’on va, autant niveau sécurité que santé, je ne suis pas une flippée de l’hygiène, mais autant savoir où l’on met les pieds. Le temps prend aussi une autre dimension, je suis du genre à flâner, me poser quelque part et observer les gens pendant des heures, avec un enfant c’est quasiment impossible, il lui faut du temps pour lui, pour retrouver son univers d’enfant. Nous avons fini par trouver notre rythme, en général le matin c’est pour elle, on joue, elle dessine, etc, et l’après midi nous partons visiter.

Quels sont les moments les plus difficiles à être seule avec ta fille ?
Ah bonne question. Que ce soit en voyage ou pas, le plus «difficile» lorsque l’on élève seul(e) un enfant c’est le manque de temps pour soi. Mais bon, au bout d’un moment on vit avec, Mélissa a toujours été partout avec moi, depuis tout bébé, les gens sont même surpris lorsqu’elle n’est pas à mes côtés. Au bout d’un moment on trouve aussi un mode de fonctionnement, je sais que Mélissa a besoin de ses moments à elle, sans maman dans les pattes, je profite de ces moments là pour faire mes choses à moi aussi. On apprend à respecter le temps de l’autre et puis ça roule presque tout seul.

Quels conseils donnerais-tu à une maman ou un papa qui aimerait partir pour la première fois en solo avec son enfant ?
Deux choses, la première foncer ! C’est du bonheur en barre ! J’ai eu l’impression de redécouvrir mon propre enfant, elle s’est encore plus épanouie et a vraiment pris confiance en elle.
Ensuite, rester à l’écoute, un enfant n’a pas la même perception des choses que nous. Ce qui nous semble normal peut paraître grandiose, ou complètement flippant pour un enfant, il faut faire attention à ça. Il faut aussi lui laisser sa place dans le projet, décider avec lui de ce que vous allez visiter dans la journée, ne pas hésiter à lui demander ses impressions sur les visites et sur le pays où vous vous trouvez.
N’ayez pas peur de la solitude, on rencontre toujours du monde en voyage, que ce soit dans les auberges, dans la rue ou ailleurs, il y aura toujours du monde pour discuter et échanger.

Merci beaucoup Astrid d’avoir pris le temps de me répondre à quelques jours de votre départ. Amusez-vous bien !

27 commentaires Ajoutez les votres
  1. bravo et courageuse, pour moi j’ai éduqué seul mes filles à partir de 18 ans pour ma première fille et ma deuxième est venu chez moi à 16 ans, ce qui n’est pas toujours facile pour un papa seul d’éduquer des filles et c’est vrais qu’on a du manque de temps pour soi, mais je ne regrette rien bien au contraire, c’est pour ça que maintenant à l’approche de la retraite dans 4 ans j’ai bien l’intention de réaliser mon projet quand j’avais 25 ans s’occuper de soi

    1. Après une semaine seule avec ma fille je suis encore plus impressionnée. Le simple fait de vouloir prendre ma douche seule est à réfléchir, alors tout le quotidien et une vie de voyage, pfff, ce n’est pas pour moi, non plus.

  2. Moi je suis d’un naturel impatient alors attendre que ma fille soit grande c’est impossible mdr Dans tous les cas c’est génial de pouvoir réaliser ton rêve Regis ! Vivement la concrétisation de tout cela.

    1. Mais il y a des tas de parents impressionnants dans le genre. J’espère proposer prochainement une ou deux interviews de famille avec de tel projet alors que l’un des enfants est handicapé. La limite à notre découverte du monde est vraiment dépendante de notre imagination et de nos peurs.

  3. Inspirant, étonnant et original 😉
    Partir comme ça avec un billet à 9€ pour la Pologne sans retour avec sa petite… quelle liberté aussi, comment se fait-il que le commun des mortels n’ose même pas l’envisager ?

    Et financièrement comment ça marche ?

    1. Je ne connais pas le financement d’Astrid pour son voyage, mais aujourd’hui avec un peu de culot, ce n’est plus impossible de financer une telle vie. Il faut juste prendre le temps de travailler quand l’enfant dort.

      1. Bonjour, je pense pouvoir répondre à sa place. Il n’y a pas une compagnie qui vend de tels billets, mais des low cost avec des occasions, des prix spéciaux, etc. Il faut surveiller, chercher de préférence dans une fenêtre de navigation privé et ne pas hésiter le jour où on tombe par hasard sur un tel prix.

  4. Salut Julien,

    Financièrement on se sert la ceinture 🙂 Je privilégie les hébergements pas trop cher, nous avons dormis en auberge de jeunesse et bien souvent en dortoir, en fait les 2 seules fois ou nous avons eues une chambre à nous ce fût lorsque ma mère nous a offert une nuit à l’hotel à Balaton (Hongrie), et à Budapest car cela faisait 2 fois que nous venions dans l’auberge et que le propriétaire aimait beaucoup Mélissa, il nous a donc offert 1 chambre pour le prix d’un lit dortoir. Pour les attractions, je me débrouille pour visiter les monuments gratuits certains jours, mine de rien cela nous fait faire de sacrés économies. On mange locale lorsque le cout de revient n’est pas élevé sinon on privilégie la cuisine en auberge de jeunesse.
    La Pologne et la Hongrie m’ont coûté environ 25€/ jours l’Ukraine 13€/jours les autres pays entre 15 et 20€/jour.
    Pour l’Asie je ne sais pas trop comment cela se passera j’aviserais lol

        1. Merci de ta réponse. Donc tu pars surtout avec des économies. C’est ce que font la majorité des gens, mais pas vraiment nous, c’est pour ça que j’insiste un peu dessus, pour que les personnes planifiant leur propre voyage aient conscience de la grande variété de possibilité qui s’offre à eux.

  5. Bonjour,
    je voudrais comment ça se passe pour la scolarisation de ta fille? j’imagine que partir avec un enfant d’âge scolaire c’est pas non plus évident! 😉 Tu lui fais l’école »à la maison »?

    1. Astrid te répond directement ci-dessous.
      Sinon je t’invite à regarder les différentes interviews sur le blog, ce sont toutes des familles en voyage pour plus de six mois et on y trouve diverses approches de la scolarisation.

  6. Pierre a maintenant 22 ans…il avait 5 semaines la première fois qu’il a pris l’avion.Une fois on est allé de Bretagne en Inde par la route, en camion aménagé… On a fait les études par le CNED, il parle aujourd’hui 6 ou 8 langues, c’était chouette, et je crois qu’il en est conscient.

    1. Merci de ce témoignage, quand nos enfants sont encore petits (et que vaguement conscients que leur vie est différente), il est toujours agréable de voir que sur du long terme, c’est une expérience fantastique.

  7. Salut Bene,

    Pour le moment Mélissa est en « maternelle », grande section, alors je me suis arrangée avec la maîtresse pour connaître les acquis.

    Pour l’année prochaine, et comme l’a dit Chonyi Dolma, nous passerons par le CNED 🙂

    Si tu as d’autres questions, n’hésites pas 🙂

  8. Bonjour Astrid,

    Est-il possible d’avoir votre adresse mail? j’ai qq questions pratiques à vous poser 🙂 Je suis une maman célibataire qui depuis qq années brule d’envie de franchir le pas…

    1. Bonjour,
      Vous verrez qu’il s’agit ici d’une interview d’astrid. Allez directement sur son blog (en lien dans l’article) pour la contacter et en savoir plus sur son propre voyage.

  9. Bonjour Astrid

    Je suis une maman solo de 32 ans et m’a petite fille bientot 2 ans. Je souhaiterai faire egalement le tour du monde avec ma fille mais j aurais plusieurs questions. Peut on se mettre en contact ? Par mail ?
    A bientôt
    Anaïs

    1. Bonjour Anaïs,
      je ne suis pas sûre qu’Astrid prenne le temps de venir encore lire les commentaires. Par contre il existe un groupe FB actif avec des familles en préparation et des familles en cours de tour du monde. Il s’appelle « les familles autour du monde ».
      Bonne préparation.
      Tiphanya

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *