Kirghizstan : Bishkek

Vous aimez ? Alors partagez !

Me voici de retour en France, chez moi depuis 24h, ma valise est défaite mais bien loin d’être rangée. A la place je me suis jetée sur l’ordinateur pour découvrir en grand format les très nombreuses photos que j’ai prise. Je suis assez satisfaite du résultat et du coup je vous en propose une nouvelle série.

L’aéroport étant à Bishkek, la capitale du pays, j’ai eu le temps de m’y balader à mon arrivée, mais aussi durant les trois jours précédant mon retour. Cette ville n’est absolument pas représentative du pays et après mon séjour dans les villages j’ai eu beaucoup de mal à me dire que j’étais toujours au Kirghizstan.

J’ai plus d’une fois pensé à Kuala-Lumpur. Ce sont deux villes qui courent après la modernité, rasent de nombreux quartiers pour y construire des immeubles tout confort et où subsistent malgré tout quelques vieilles maisons branlantes. C’est devenu tellement moderne partout, qu’il faut être en hauteur pour se rappeler que les montagnes sont là, à quelques kilomètres.

Bishkek-1 Bishkek-2
C’est également une ville très verte avec de nombreux boulevards ombragés (et vu la météo en été, il vaut mieux prévoir des arbres). On y trouve des attractions pour les enfants (balançoires, toboggan, etc) et des bancs, le tout est toujours paré de couleurs vives.
Régulièrement on peut découvrir sur un arbre une mangeoire pour les oiseaux, comme celui ci-dessous, avec un point d’interrogation.

Bishkek--3- Bishkek-5
La ville est propre, dans le sens où les trottoirs sont balayés tous les matins. Par contre les déchets peuvent s’accumuler sans aucune gêne dans un jardin ou dans les caniveaux. D’ailleurs je ne sais pas dans quel mesure ce que l’on voit sur la photo est un simple caniveau, une sorte d’égout ou une alimentation en eau…

Bishkek-6
Voici enfin le seul exemple d’art mural que j’ai pu observer. J’aime bien. Je suppose que le numéro en haut à gauche est celui de l’immeuble, mais les numéros sont plutôt rares dans ce pays et on se repère surtout avec les croisements des rues puisqu’elles forment toutes un quadrillage très régulier.

Bishkek-4
Après tant de rigueur, je me dois de vous faire découvrir les couleurs du Osh Bazar !

4 commentaires Ajoutez les votres

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.