Fille au pair à New-York

En 2002 (c’était il y a si longtemps que ça?), j’ai été fille au pair pour une famille néerlando-américaine vivant à Amsterdam. Lorsqu’elle est partie en vacances à New-York pour voir la grand-mère, j’ai été incluse au voyage, un peu comme on emmène une poussette pour se simplifier la vie.

La famille avait déjà expérimenté deux options : trouver une baby-sitter sur place et emmener la fille au pair du moment. La seconde solution étant beaucoup plus agréable pour eux, j’étais ravie de cette opportunité. Avec mon séjour en Australie, c’est très clairement le voyage le plus formateur de mon entrée dans la vie adulte. Être fille au pair t’apprend à gérer des enfants et à tenir (du moins partiellement) une maison. Là, j’ai appris à occuper mon temps libre dans une ville gigantesque. J’ai visité plein de musées, j’ai du gérer le budget dédié aux enfants et j’ai même eu à acheter du lait dans un petit supermarché. Cette dernière expérience a été probablement la plus délicate à mener à bien. Elle a été immédiatement suivi d’une minute de stupeur devant la taille du rayon céréales…

Vue depuis la fenêtre de ma chambre
Vue depuis la fenêtre de ma chambre

Je garde trois souvenirs forts de ce voyage.
New-York est une ville vraiment cinématographique. Quand tu es au centre de Central Park, tu as l’impression d’être dans un film. J’avais déjà vu des dizaines de fois ce paysage et c’était presque décevant tellement c’était familier.
Et pendant mon séjour, je suis allée au cinéma voir SpiderMan. Et là par contre, j’ai adoré voir ce film, dans un cinéma situé dans la ville où se déroule l’action, de reconnaître les lieux qui défilaient sous mes yeux depuis quelques jours.

Balade dans Central Park
Balade dans Central Park
Concert dans Central Park
Concert dans Central Park

New-York, c’est aussi la statue de la liberté. Impossible de la visiter lors de mon séjour (ma visite a eu lieu 8 mois après les attaques contre le World Trade Center), alors je me suis contentée de tourner autour. Je voulais voir son dos. J’ai adoré voir son dos. J’avais l’impression qu’être ainsi derrière la carte postale que tout le monde achète, me tirait de mon rêve. J’étais bel et bien en train de me promener dans New-York !

Oui, j’ai eu du mal à y croire. Encore aujourd’hui, ce voyage est assez confus. Je ne décidais de rien, je suivais les ordres de la famille pour qui je travaillais. La mère de famille a ainsi établi la liste des musées que je devais visiter avec les enfants. Elle choisissait si j’y allais à pied ou en taxi. Le portier arrêtait un taxi pour moi. Il ne me restait plus qu’à acheter les tickets d’entrer et à visiter. Guggenheim museum, le MET, le zoo, le Children’s museum…

Chinatown
Chinatown

Il manque un souvenir à ma liste. Mon anniversaire a eu lieu pendant le séjour à New-York. Alors ce matin là pour le petit déjeuner, une grosse boîte de donut était sur la table. C’était tellement surprenant, improbable, gentil, trop sucré, irréel.

Au final, ce voyage a été improbable. On m’a payé le billet d’avion et confié pour mission de faire découvrir une ville dont j’ignorais tout à deux enfants de 5 et 10 ans ! Bon, ça ressemble à ce que je fais aujourd’hui avec ma fille lorsqu’un office de tourisme nous invite en blog-trip, mais New-York, ce n’est pas Dijon !

Le Rockfeller center dans un montage photo réalisé longtemps avant l'apparition du numérique dans ma vie
Le Rockfeller center dans un montage photo réalisé longtemps avant l’apparition du numérique dans ma vie

Je n’ai pas une grande confiance en moi et j’ai souvent l’impression de n’avoir rien fait de ma vie. Mais je dois bien admettre que j’ai été fille au pair pour deux familles différentes, à Amsterdam et à Luxembourg. Et l’une d’elle me faisait suffisamment confiance pour me confier ses enfants dans New-York. Je ne la remercierai jamais assez pour cette expérience incroyable.

11 commentaires Ajoutez les votres
    1. Depuis que je l’ai fait, je conseille à tous les jeunes avec qui je discute de l’envisager sérieusement pendant au moins 2 mois, ça t’oblige à repenser tout ce que tu penses acquis dans ton quotidien.

  1. j’ai failli être fille au pair en Suisse, après le bac quand je ne savais pas du tout quelle route prendre…. et puis j’en ai pris une autre qui m’a menée vers mon mari, et cers cette belle vie de famille !
    Cette expérience a dû être géniale ! Central Park, je crois que c’est le seul endroit de New York qui m’intéresserait, la ville c’est pas pour moi 😀 !

    1. Je n’avais jamais envisagé d’aller aux Etats-Unis. à l’époque, je disais même que le seul endroit qui pouvait m’intéresser dans ce pays était le Montana. Mais je suis bien trop curieuse pour refuser n’importe quelle découverte.

        1. J’avais lu un roman qui s’y déroulait quand j’étais au collège. Aucune idée du titre, mais la région m’avait plu et j’étais restée sur cet état comme seule destination intéressante aux USA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *