Balade dans le Doubs – Pontalier et ses environs

Vous aimez ? Alors partagez !

C’est un peu par hasard que nous sommes arrivées à Pontarlier. Hasard géographique, plaisir d’ouvrir une carte et d’y chercher une ville proche de la frontière suisse, permettant à ma mère de s’y rendre sans passer la journée en voiture et à moi-même de la rejoindre en train (ou presque). C’est donc à Besançon que nous nous sommes retrouvées et à Pontarlier que nous avons déposé nos bagages. Nous n’avions rien de prévu sur place en dehors de faire halte à l’office de tourisme dès son ouverture pour connaître les activités à faire avec des enfants à Pontarlier.

Gouffres, grottes, sources et cascades du Jura

Nous avons eu des vacances très géologiques dans la région. Nous avons ainsi visité le gouffre de Poudrey et nous nous sommes promenées au saut du Doubs et à la source du Lison. Là encore, c’est une question de hasard géographique, associée à l’envie de Nine d’aller sous terre (comme je le racontais dans mon article sur une mine d’argent en Alsace). Dans tous les cas de bonnes chaussures de marche étaient nécessaires, ainsi qu’un gros pull pour entrer dans le gouffre.

Sur la route de Pontarlier, nous avons fait halte au gouffre de Poudrey, qui est immense. Enfin pour moi qui n’en connaît que vraiment peu, j’ai été surprise de la taille de cette salle souterraine. La visite guidée est grand public et on ressort avec une tonne de vocabulaires. D’ailleurs, vous la connaissiez vous, la différence entre une grotte et un gouffre ?
La visite guidée marque une pause à mi-chemin pour découvrir un spectacle entre psychédélisme, histoire des lieux et légende de la vouivre. C’est loin d’être le genre d’animation qui me plaît, mais je manque peut-être simplement d’une bonne dose de fun… Je n’en ai pas moins beaucoup apprécié la découverte.

gouffre de poudrey à côté de Besançon

Sur le chemin du retour avant de prendre le train à Besançon, nous cherchions un lieu pour pique-niquer. C’est ainsi que sur la carte le terme source du Lison a séduit ma mère. Autant dire que nous n’en avions jamais entendu parler avant. Quelle n’a pas été notre surprise de découvrir un petit parking, des tables de pique-nique abritées, des toilettes sèches, une boutique de souvenirs et même un peu plus loin une buvette.
En été, il est même possible de bénéficier d’une visite guidée gratuite d’une heure proposée par l’office de tourisme. Il n’y a pas d’heure de départ, pas de rendez-vous. Il suffit de demander à la souriante guide présente sur place. Dans ses pas, nous arrivons à la source du Lison et malgré les interdictions officielles, nous choisissons d’entrer légèrement à l’intérieur. C’est glissant, sombre, humide, Nine adore. Et l’eau a une couleur hypnotique. On poursuit avec divers aspects des lieux, on lance un bonjour à l’écho, on fait quelques pas dans une grotte, on tente d’éviter (en vain) une averse. On monte, on descend, on marche dans une forêt au parfum tropical, en raison d’un micro-climat. Pour les connaisseurs, ce décor inspira un artiste local, le célèbre Gustave Courbet…

visite guidée source du lison

Enfin, le mauvais plan de la semaine a été de vouloir voir le Saut du Doubs. Nous avions bien demandé conseil à l’office de tourisme de Pontarlier, qui nous a annoncé que du parking à la chute d’eau il n’y avait vraiment pas beaucoup de marche… Hum, elle doit probablement marcher 50 km tous les dimanches matins pour parler ainsi. N’y allez pas par vos propres moyens !
Car si la descente du parking jusqu’à la chute est relativement faisable, la remonter demande beaucoup de temps et beaucoup d’énergie (ça grimpe dur). Nous avons été sauvées par une employée qui remontait en voiture et a eu pitié de nous quatre.
Ajoutons à cette mésaventure le fait que, comme partout, l’été et la saison sèche ne sont pas les conditions idéales pour admirer une chute d’eau. Bref, nous n’en garderons qu’un souvenir qui nous fera rigoler dans quelques mois. Et si la balade vous tente tout de même, sachez qu’il est possible de s’approcher en bateau ou en voiture tirée par des chevaux et de ne faire que les derniers mètres à pied.

Aller en voiture au saut du doubs

Randonnées autour de Pontarlier

J’ai acheté dès notre premier jour la carte de randonnées pédestres, secteur Métabief, Malbuisson, les Fourgs, Pontarlier. D’un côté se trouve une carte précise, de l’autre une petite présentation de chaque balade avec le kilométrage, le dénivelé et une rapide descriptif.

J’ai choisi de suivre la randonnée N°5 le Larmont car à l’office de tourisme l’employée m’a présenté le belvédère du Fer à Cheval comme un endroit à couper le souffle. Elle n’avait pas totalement tord. La balade commence en traversant des pâtures, puis on se retrouve en forêt. En y ajoutant la vue à couper le souffle, Nine en a conclu que c’était la plus belle balade de toute sa vie !

Randonner autour de Pontarlier avec enfants

Dans un genre différent, nous avons également suivi la balade jeux Drugeon & Dragon, sur la commune de La Rivière-Drugeon à quelques kilomètres à l’ouest de Pontarlier. Le dépliant est gratuit (disponible à l’office de tourisme et dans des bornes en accès libre sur place) et il nous invite à un circuit de 2h maximum. Nous découvrons le paysage et son évolution tout en nous promenant dans un village abandonné des touristes (tant pis pour eux). N’hésitez pas à y aller avec l’idée de pique-niquer en cours de route. Il y a des bancs régulièrement et on se sent bien dans ce petit village. Cette balade figure dans le top 3 des meilleurs moments de la semaine de la pré-ado avec nous.

Bonnes adresses dans le Doubs en intérieur

Si nous sommes revenues avec les joues pleines de couleurs et les muscles bien vivants, nous avons tout de même fait quelques haltes en intérieur.

Pour les gourmandes que nous sommes, c’est une région qui donne envie de faire du shopping : on peut acheter du fromage et de la charcuterie frais et locaux un peu partout ! Au Chalet Jacquet (à Morteau), nous avons fait le plein de saucisses, Comté, bières et caramels, tous fabriqués à quelques kilomètres maximum.
Et pour être sûre de ne pas manquer (en réalité ma mère avait reçu des commandes), nous avons également fait le plein de Comté à la fruitière de Pontarlier, également nommé le Chalet (les noms sont peu variés dans le coin).

Nous avons également pris le goûter au pied de l’église Saint Bénigne à Pontarlier, au Coffea, la seule halte gourmande au milieu de nombreux pique-niques. Mon chocolat froid était délicieux, avec du vrai chocolat ! La décoration est kitch, mais l’intérêt étant le contenu de nos tasses, je vous recommande l’adresse.

Après notre belle randonnée décrite plus haut, nous avons pris la direction de Malbuisson, non pour un petit saut dans le lac de Saint-Point (dont le panorama est vraiment magnifique) mais pour le complexe aquatique Aqua2lacs. Après une journée de marche, certaines demoiselles totalement épuisées n’avaient de force pour rien d’autre que faire trempette (encore faut-il les voir faire pour douter sérieusement de l’absence de force). Au prix de l’entrée, autant dire que j’ai été déçue. Mais les enfants loin de ce genre de considération ont adoré le toboggan. Il s’agit d’une vraie piscine de jeux, inutile de vous y rendre si vous souhaitez faire quelques longueurs.

Sur votre droite, la piscine…

Le dernier jour, sur la route en direction de Besançon et juste avant le pique-nique à la source du Lison, nous avions prévu une halte au musée-relais du cheval comtois (et de la forêt). Je mets la fin du nom du musée entre parenthèse, car entre nous, la seule raison valable pour la pré-ado qui nous accompagnait (et par extension pour Nine qui l’imite en tout) était les chevaux ! C’est un tout petit musée mais plutôt bien fait. Il y a plusieurs vidéos pour présenter le cheval comtois, ainsi que du matériel lié aux métiers traditionnels. L’étage est consacré à la forêt et son exploitation. Et une vidéo d’une vingtaine de minutes présente plus en détail les deux sujets. C’est assez pointu, on n’entre en principe pas dans ce musée par hasard. Mais c’était une agréable halte.

Le mot de la fin

Je retournerai bien à Pontarlier car il y a largement de quoi faire dans le Doubs avec des enfants. J’ai remarqué qu’il est possible de s’y rendre en train et la gare est juste à côté du centre ville. En plus nous avions un appartement vraiment top (trouvé sur airbnb). Et surtout, maintenant que j’ai la carte de randonnées du coin, je dois dire que j’aimerai bien marcher plus longtemps là-bas. J’ai même noté que plusieurs randonnées partent quasiment du centre ville !

Notre séjour a également compté une journée complète en Suisse, mais je vous en dirais plus dans un prochain article. Mais sachez que le chocolat a côtoyé le fromage dans notre sac sur le chemin du retour…

8 commentaires Ajoutez les votres
  1. Je suis venue de nombreuses fois en vacances dans cette jolie région (quand il ne pleut pas à longueur de journée quand même…) Et je donne souvent l’idée aux gens autour de moi qui ont envie de « nature » et être loin de la foule.
    Je suis surprise de ne pas voir la photo du château de Joux prise depuis le Larmont ? (J’avoue ne plus me souvenir si les chemins que nous prenions avaient des numéros) .
    Il y a encore une foule de choses à découvrir dans le coin, n’hésitez pas à retourner ! (Nous nous étions basés dans le Val des Usiers près de la source de la Loue)

    1. On le voit que si on sait qu’il est là, le château de Joux. Il est sur la 2e photo dans mon paragraphe sur la randonnée, petite tâche blanche sur la colline sur la gauche. C’était une vue absolument magnifique !

      1. Ah je vais essayer de me connecter sur l’ordinateur alors pour essayer de le voir. Ce château est vraiment impressionnant, et de par son aspect, et de par son histoire

    1. Alors pour toi, il faut que tu testes la rando qu’une quarantaine de kilomètres dite la route de l’absinthe. Elle part de Pontarlier et finit en Suisse. Il paraît qu’il y a plusieurs refuges et que c’est vraiment accessible aux débutants. En plus on passe devant des domaines de petits producteurs d’absinthe (je ne suis pas sûre qu’on marche mieux après un verre d’alcool, mais on marche plus gaiement…). Le tout est accessible en train.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge