Apprendre le japonais #1 an après

Vous aimez ? Alors partagez !

Il y a un an j’ai commencé à apprendre le japonais. Mais le bilan est malheureusement catastrophique.
J’ai été très sérieuse pendant deux mois, puis l’hospitalisation de ma fille pendant quasiment un mois a aspiré toute information de mon cerveau, même si le japonais m’aidait à m’occuper l’esprit. Derrière je n’ai jamais réussi à reprendre une progression sérieuse. C’est plutôt deux pas en avant, un pas en arrière, un pas en avant, deux pas en arrière… Entre temps j’ai quand même découvert Tokyo et Hakodate et voulu prendre des cours sur Paris (mais entre la prof, les retraités et le niveau pas du tout cohérent avec la brochure, je n’ai pas été plus loin que la première leçon).

En janvier, un an plus tard donc, je me suis rendue compte qu’il fallait être honnête avec moi-même et que l’idéal était de reprendre ma méthode depuis le début. De faire rapidement les chapitres déjà appris puis de continuer. Mais je n’ai pas du tout envie de réécouter ces dialogues que je connaissais quasiment par cœur. Un peu trop consumériste, j’ai besoin de nouveauté.
Alors j’ai choisi de suivre une technique d’apprentissage découverte sur un blog (d’après le livre de Barry Farber) : lire les premiers chapitres d’une grammaire de langue, puis alterner avec des articles/récits. Il faut prendre l’article, surligner tous les mots inconnus, les chercher dans le dictionnaire, jusqu’à ce que l’article ait un sens. Puis recommencer avec un nouvel article le lendemain. Laborieux, mais j’ai acheté un roman au Japon que j’ai très très envie de lire.
Pour l’instant je n’en suis qu’à la phase « lecture de la grammaire ».

Bien entendu je continue de chanter avec ma fille, nous avons même appris une nouvelle chanson avec les parties du corps. Et pour connaître les paroles, je dois pouvoir lire les hiragana, donc je n’oublie jamais totalement tout ce que j’ai fait jusque là.

Je suis loin d’être une bonne élève. Paradoxale quand on voit qu’en général j’ai plutôt du succès comme prof de français langue étrangère, voir même d’anglais depuis peu.

2 commentaires Ajoutez les votres
  1. Ou as-tu tenté de prendre des cours à Paris ? J’ai une tres bonne ecole.

    Apprendre le japonais seul c’est très compliqué et c’est sur que ca demande de l’acharnement. Attention toutefois, en apprenant seul (comme toutes les langues j’imagine), il y a plein de choses que l’on peut apprendre de travers.

    En tout cas, apprendre en lisant un roman, c’est tendu !! 😀 bon courage, je file lire l’avancée de tout ca !

    1. Avec l’association philotechnique. La prof était une japonaise très sympathique, mais l’association ne gérait pas du tout la question des niveaux.
      Malheureusement je ne suis plus sûre Paris et mon apprentissage en a pris un sacré coup. Car je n’ai plus l’occasion de l’entendre en me promenant à Junkudo, etc. Par contre je lis « une langue venue d’ailleurs » en ce moment et ça me remotive.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.