Notre non-rentrée 2016 et notre programme pour les mois à venir

Vous aimez ? Alors partagez !

rentrée 2016Vivre sans école, c’est ne pas toujours comprendre la spirale qui entraîne tout le monde autour de nous, pour être prêt le jour de la rentrée. Ainsi la semaine dernière dans une librairie, Nine s’est arrêté devant un rayon de cartables. Elle n’avait aucune idée de ce que pouvait être ces étranges sacs rectangulaires. Après ma réponse, elle s’est exclamée ahurie « des sacs pour l’école !!!! » provoquant quelques regards surpris autour de nous.

Cette année encore, pas de cartable, pas de rentrée, pas d’école donc.
Techniquement, Nine pourrait entrer en Grande Section de maternelle. J’ai du mal à savoir à quoi cela correspond exactement. Je peux vous dire ce qu’elle sait faire, ce qu’elle veut faire, ce qu’elle ne connaît pas encore.

À la question, que veux-tu apprendre cette année, Nine a répondu « cuisiner plus de choses ». Elle a aussi prévu de savoir lire à Pâques et de devenir mousquetaire. Elle aimerait organiser un club lecture à la maison une fois par mois, mais je n’ai pas encore vu si c’était possible (c’est à dire si d’autres enfants seraient partant).
Côté parent, le unschooling et le roadschooling restent les courants pédagogiques qui nous correspondent le plus.

Donc concrètement, cette année, voici ce que nous allons faire, enfin nous, c’est surtout Nine qui va faire :
– créer un livre de recettes de cuisine (mais chuuut, c’est un secret car il pourrait rejoindre la hotte du Père Noël pour la famille) ;
– dicter des articles sur le thème des bonbons (le premier est là) ;
– prendre des cours de baby-escrime ;
– continuer à apprendre à lire ;
– continuer à apprendre l’anglais ;
– (re)découvrir le japonais ;
– faire des fiches d’activités quand elle le souhaite ;
– voyager ;
– poursuivre l’initiation à la programmation ;
– aller à la bibliothèque toutes les semaines ;
– retirer les roulettes de son vélo ;
– écouter des histoires ;
– aller au musée, à des expositions, à des concerts, au parc, au marché, etc.

à la découverte de la faune alsacienne

à la découverte de la faune alsacienne

Pour ceux qui nous suivent depuis quelques temps, vous avez peut-être remarqué la disparition de l’italien. Je n’ai pas trouvé de personnes parlant italien pour nous aider toutes les deux, donc je me suis finalement décidée pour l’anglais que je voulais garder pour le plus tard possible.
Par contre elle demandait depuis pas mal de temps de faire du japonais et donc son papa est motivé pour s’y mettre avec elle.
Autre grande disparition : la musique. Je pense que nous n’avons pas su répondre à ses attentes et qu’elle s’est lassée.

Les maths semblent absents de nos projets, mais moi je vois des maths partout, surtout pour un niveau maternel. Nous manipulons des chiffres en cuisine, de la géométrie en art, de la logique en programmation, etc.

Côté support, voici ce que j’ai prévu. Il s’agit surtout de ce qui traîne chez moi, car j’utilise abondamment les ressources en ligne gratuite, la bibliothèque et si nécessaire j’achète de nouveaux titres au fur et à mesure. (cliquez sur les titres pour en savoir plus)

Pour la lecture, nous utilisons la méthode Borel-Maisony avec pas mal de succès. Par contre nous ne travaillons qu’à partir de script pour le moment. Cette méthode lie gestes et phonétiques.
Nous avons également ma pochette montessori écriture lecture, mais je n’avais pas fait attention au fait que les lettres sont en cursif. Je la garde pour plus tard et je m’en inspire pour créer la même chose en script.
Nous allons poursuivre les lectures offertes de roman. Nous terminons actuellement le troisième tome de la série madame Pamplemousse (gros succès pour cette série). J’envisage de plonger ensuite dans Peter Pan, Tom Sawyer et le premier tome des Moumine (sous réserve, car je sélectionne des livres, mais je ne lis que si Nine est partante).

Pour les langues étrangères, nous utilisons bien quelques livres mais ce n’est pas l’essence des apprentissages. Nous empruntons des albums en anglais à la bibliothèque et nous jouons à cherche et trouve avec un imagier (je dis le mot en anglais, elle le trouve). J’aimerai également lui proposer un livret d’activités sur un pays anglophone (peut-être Londres, sujet facile pour moi, ou l’Inde ou…)
En japonais, nous avons quelques albums et imagiers.

livre en anglais livres en japonais

Le cours d’initiation à la programmation est disponible en ligne gratuitement. Nous utilisons code.org (tellement bien fait que je m’y suis mise aussi).

Nine va être abonné au magazine CramCram pour la découverte du monde. Nous allons également continuer à travailler à partir des livrets d’activités que je crée et mets en ligne (plus d’informations ici). Et bien sûr nous allons voyager, que ce soit dans la ville d’à côté, à l’autre bout de la France ou plus loin.

Il n’y a que pour l’art, que je ne sais pas encore quoi faire. Nous venons juste de visiter le Palais des Beaux-Arts à Lille qui m’a rappelé combien Nine adore l’art en général. Elle aime les musées, l’histoire derrière les œuvres ainsi que l’expérimentation de techniques diverses.

De mon côté, j’ai aussi un petit programme de super maman. Je voudrais enfin lire deux titres qui traînent dans ma bibliothèque : how children learn de John Holt (non disponible en français) et Battle Hymn of the Tiger Mother d’Amy Chua (le lien mène à la version française, ce n’est pas sur l’IEF mais sur l’éducation).

livres pédagogie

Et vous, qu’allez-vous faire cette année ? Avez-vous un programme mois par mois ou juste des objectifs ?

merci

Ce contenu a été publié dans Apprendre, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

17 réponses à Notre non-rentrée 2016 et notre programme pour les mois à venir

  1. Myriam dit :

    Un super programme !! Le mien c’est faire du vélo à toute vitesse dans le jardin , goûter tout ce qu’il trouve et asticoter les plus grands.
    Si je peux me permettre, tu n’abordes pas les activités de motricité fine, est ce un choix ou bien ta fille ne s’y intéresse vraiment pas ?

    • Tiphanya dit :

      Pour la motricité fine, le problème est surtout que je n’aborde pas ce que nous faisons en catégories officielles. Je me suis donc rendue compte que le terme de « maths » manquaient mais pas celui de « motricité fine ». Là encore, c’est à mon sens un besoin dans diverses autres activités (à cet âge là) : cuisiner (verser, casser des oeufs), dessiner (libres ou non, coloriage, peinture, etc), s’habiller seule le matin, mettre ses chaussures, programmer (cela demande un maniement très fin de la souris), écrire (là pendant que je te réponds elle écrit les prénoms de tous ses copains), etc.
      Par contre je n’ai jamais fait aucune activité de motricité fine juste pour la motricité. Elle aime les colliers de perle quand elle veut faire un cadeau, par exemple.

      • Myriam dit :

        Je fais pareil, c’est dans le quotidien que la motricité fine s’aprend le mieux. j’ai tout de même quelques jeux qui passionnent mon petit dernier. Visser,dévisser, filer, tisser, enfiler, boutonner, enrouler etc … se trouvent dans la vie de tous les jours.

        • Tiphanya dit :

          Allez, chipotons, chez nous la motricité fine est un truc d’hiver quand on prépare Noël entre autre. Il faut faire des colliers ou autres petits bricolages à offrir, on colle des étiquettes sur les gelées (de thé), on peint de petites choses pour le sapin, etc. Mais ma fille aimerait avoir un vrai espace de « travail », c’est à dire des trucs à visser, clouter, poncer… Et ça je n’ai pas encore trouver comment l’inclure dans notre petit appartement.

  2. Christelle dit :

    Ici aussi c’est une non rentrée 🙂 Au programme ici : continuer notre progression vers l’écriture (méthode Dumont) , Pour les mathématique on suit la progression Montessori. Ici beaucoup de sensoriel car 1 de mes fils à une déficience visuelle, donc la cuisine, la musique etc.. sont toujours au rendez vous.Et voyager surtout !! car c’est à l’école de la vie qu on péfère apprendre
    Vous etes Belge non? Nous vivons en Belgique
    http://recetteeducative.canalblog.com/

    • Tiphanya dit :

      Nous ne sommes pas belges, mais nous y avons séjourné en avril et en juillet. Du coup la Belgique s’est pas mal invitée sur le blog. Nous vivons en Alsace. Si vos voyages vous conduisent dans le coin, n’hésitez pas à nous faire signe ! Et rien ne vaut de vivre pleinement pour apprendre à vivre, heu pardon, pour bien grandir 😉
      Je ne connais pas la méthode Dumont, je vais regarder (je suis une grande curieuse de pédagogie).

  3. Isa LISE dit :

    Un programme intéressant 🙂 en particulier le livre de cuisine !! Quelle excellente idée!
    Je note également le livre d’Amy Chua que je ne connais pas, il pourrait m’intéresser ainsi que M.
    Bonne journée à toi !

    • Tiphanya dit :

      Chez nous la cuisine est un gros moteur pour la vie en général.
      Le livre d’Amy Chua avait fait scandale à sa sortie, car c’est une tiger mother, une mère chinoise qui pousse énormément ses enfants. J’avais un peu suivi le blog de sa fille à l’époque et c’était très intéressant. Il traîne dans ma biblio depuis des années, il est temps de m’y mettre.

  4. mitchka dit :

    Je suis assez impressionnée. Ici, il y a eu une vraie rentrée avec un cartable un peu usé et des crayons tout neufs… je suis certaine que l’école à la maison est une belle chose et qu’elle permet un apprentissage bien plus large (ton programme le montre bien). Par contre, je vois mes filles, que ce soit à la crèche, ou à l’école : elles y ont leur univers, un univers juste à elles où elles évoluent comme bon leur semble à l’abris des regards de papa et maman. Et ça leur fait du bien même si, parfois, la vie en collectivité n’est pas simple. Comment fais tu pour palier à ce cadre extérieur manquant au quotidien ? Car l’école ce n’est pas que l’apprentissage des maths et de la lecture, c’est aussi l’apprentissage du Vivre Ensemble… surtout en maternelle.
    mitchka Articles récents…Silent Sunday #9My Profile

    • Tiphanya dit :

      Toute seule, elle a son cours d’escrime, des vacances avec les grands-parents, des moments où elle s’enferment dans sa chambre avec ses copines. Quand nous allons au parc, nous avons beau être dans le même lieu, j’ai l’impression d’être un porte-manteau plus qu’autre chose.
      Avec les autres, il y a la vie quotidienne (la bibliothèque tous les lundis, faire les courses), mais aussi un atelier de japonais, un club lecture, beaucoup de temps au parc. C’est drôle car tu parles d’un cadre « manquant au quotidien », alors qu’en fait on voit des personnes en permanence. Difficile de vivre sans quand on est en ville.

  5. Mitchka dit :

    je suppose que j’ai du mal à m’imaginer tout ça, parce que nous, nous vivons un peu comme des ours 🙂 on se mêle peu au monde dans notre quotidien !
    et juste une dernière question parce que ça m’intrigue beaucoup … est ce qu’à partir de l’année prochaine, tu vas être obligée de suivre les programmes du CP via le CNED (ou autre ) ou pourras tu encore concevoir les programmes toi même ?
    Mitchka Articles récents…Silent Sunday #9My Profile

    • Tiphanya dit :

      Disons que même les ours sont obligés de sortir, surtout quand ils ont des enfants qui ont besoin de se dépenser (je suis un ours moi-même). Donc nous allons à la bibliothèque quand il y a personne. Mais il n’y a jamais personne. ma fille a sympathisé avec l’une des bibliothécaires, quand elle cherche un truc précis, elle doit se débrouiller pour le demander toute seule.
      Donc nous voyons beaucoup moins de monde que si elle était scolarisée, mais tant mieux !
      Et sinon pour les programmes, de 6 à 16 ans, les années d’instruction obligatoire, nous devons amener l’enfant à avoir vu l’intégralité du socle commun de référence à ses 16 ans. Mais pour cela, nous pouvons avancer dans l’ordre que nous voulons. Un exemple : en histoire au primaire, chaque année couvre plus ou moins de la préhistoire au monde moderne, sauf qu’une année avec le Moyen-Age tu fais les paysans et l’année suivante les rois. Certaines de famille en instruction en famille choisissent de faire la préhistoire au CP, l’antiquité que CE1, etc.
      Donc oui, je vais continuer à faire les programmes moi-même, un oeil sur les programmes officielles (mais on est déjà complètement hors rythme officiel avec un niveau CP en lecture et un niveau GS en maths…), un oeil sur ma fille et toutes mes lectures dans un coin de ma tête.

      • Mitchka dit :

        Oui, les programmes ne sont pas du tout cohérents en Histoire (et ça, ça reste jusqu’à la terminale!!). Ma fille est assez déçue du programme, ou plutôt de l’absence de programme, d’Histoire et de Géographie au CP. C’est un peu dingue dit comme ça mais vraiment elle est blasée ! Du coup, ce week end, on va aller regarder ce qu’on trouve en librairie pour palier ce vide (surtout en géo parce qu’ayant fait fait des études d’Histoire/Histoire de l’Art, j’ai de beaux restes! 🙂 ) parce qu’elle s’y intéresse beaucoup et ça lui manque …
        Mitchka Articles récents…Panoracha d’étéMy Profile

        • Tiphanya dit :

          Je fais ma « pub » mais je viens de finir un article sur l’art et les ressources que j’ai trouvé. Il sera en ligne la semaine prochaine.
          à la bibliothèque, demande s’ils ont des livres des éditions Palette, il y a de superbes choses. Par exemple, nous avons pris « la petite galerie de la Joconde » (car on vient de passer un mois sur le thème de l’Italie dont le bilan est ) et ça a été l’occasion de parler d’énormément de choses (la Renaissance, les premiers avions, les voyages et sur comment de Vinci est arrivé en France, le portrait et les photos, etc). Un petit truc permet d’aller super loin.
          Jette aussi un oeil sur les sites internet des musées de ta région. Il faut fouiller, mais il y a souvent une rubrique « ressources pédagogiques » pour les profs, avec des activités accessibles soit en introduction à une visite, soit juste en regardant les tableaux en ligne.

  6. Mitchka dit :

    merci pour toutes ces infos ! et super ton cahier d’activité sur l’Italie 🙂
    Mitchka Articles récents…Panoracha d’étéMy Profile

  7. Ping : 2016 en quelques mots et photos - Jolis Voyages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge