Voyageurs : visiter l’Asie à 4

Vous aimez ? Alors partagez !

Cela fait plusieurs semaines que je ne vous avais pas proposé une interview de famille nomade. Voici Nathalie qui a conduit sa petite famille de 4 personnes (dont 2 ados) en Asie, pour un an. Tous ensemble ils tiennent le site 365 days in Paradise.

Nathalie - tout droit réservé
Nathalie – tout droit réservé

Pouvez-vous présenter votre petite famille ?
Nous sommes une famille française qui a vécu longtemps dans le sud de la France à Carcassonne avant de partir vivre un an à Barcelone en Espagne puis qui a décidé de partir en voyage un an à la découverte de l’Asie.
Dans la famille il y a le père, Fabien, qui est pionnier dans le monde de la vente de chemises sur mesure sur internet et par correspondance. Toutes les chemises sont fabriquées en France. Il a créé un des premiers sites de vente en ligne en France qui a été de nombreuses fois primé. Il travaille en voyageant, c’est le grand avantage des nouvelles technologies, celui de pouvoir être de l’autre côté de la planète comme si vous étiez juste à côté. Il travaille le matin de 6h à 10h quand l’Europe dort, puis le soir de 16h à 21h/ 22h quand l’Europe est réveillée. Cela permet de profiter des journées.
Nathalie, la mère, a écrit de nombreux livres de cuisines publiés aux éditions de la Martinière, dont 2 best sellers « génial! je cuisine avec maman » et « génial! On popote avec papa » et un l’an dernier en auto publication numérique pour « voir comment ça fonctionne » « Tout le monde aime mes cakes sans gluten ». Ses passions sont la photo, faire des vidéos, écrire, peindre, créer. En dehors du site de voyage familiale, elle a son blog de cuisine.
Victoire a 19 ans, après son bac, elle a commencé des études dans une école de commerce. Quand nous lui avons dit que nous voulions partir un an en voyage elle a dit « je viens aussi! Je serai toujours à temps de continuer mes études plus tard, je ne peux pas passer à côté de cette expérience unique ». Victoire a son site de voyage  sur lequel régulièrement elle partage avec des lecteurs de plus en plus nombreux ses photos et vidéos. Elle parcourt l’Asie avec sa Gopro et un oeil tout personnel pour partager ses émotions et ses découvertes avec les gens qui la suive. GoPro a repéré son travail et s’est mis en contact avec elle.
Capucine a 12 ans. Après un an en 6eme au Lycée français de Barcelone, elle suit son année de 5ème via le CNED (centre National d’enseignement à distance géré par le ministère de l’éducation). Elle compte parmi les un peu plus de 1000 élèves cette année inscrits en 5ème au CNED. Capucine a son site internet sur lequel elle partage ses images de voyage, les choses qui lui plaisent et les DIY qu’elle fait. Capucine aime le théâtre, après ses grands parents et Stella son petit chien, c’est ce qui lui manque le plus en voyage, elle aime prendre des photos, dessiner sur son carnet de voyage et faire des vidéos.

Vous êtes actuellement en plein voyage, pouvez-vous nous en dire un peu plus sur le lancement et les premiers mois ?
Les premiers jours, j’avais (Nathalie) l’impression que ce n’était pas possible, qu’à tout moment quelqu’un allait venir nous chercher et nous dire « maintenant, vous retournez à la maison! » et que tout allait s’arrêter, d’un coup. Nous avons commencé par Bali car c’est une île que nous aimons où nous avions déjà passé presque un mois il y a 3 ans. Cela nous a permis d’entrer dans un rythme de voyage tranquillement en ayant déjà un repère géographique, culturel. Les deux premiers mois nous étions « en vacances » dans le sens où Capucine était en vacances scolaires de juillet et Août et l’Europe était un peu au ralenti. En fait il n’y a pas de grande différence entre les premiers mois et maintenant, à chaque fois que nous changeons d’endroit, nous arrivons dans un endroit inconnu, avec de nouvelles façons de faire, nouvelle monnaie, nouvelle langue, nouvelle cuisine, nouvelle culture. Il faut s’adapter. Nous nous adaptons très vite (24h) tous les 4 et apprenons quelques mots
pour entrer en contact avec la population, retenons le taux de change, et posons beaucoup de questions dès que nous rencontrons quelqu’un qui parle l’anglais ou des expatriés anglo saxons ou français pour mieux comprendre le pays notamment au niveau de la sécurité. Nous prenons également beaucoup de conseils auprès des autres voyageurs au long court avec lesquels nous sommes en contact par internet. Nous en avons même rencontré et mangé ensemble, c’était très sympa.

Un voyage d’un an en Asie avec des ados, dont une presque en âge de quitter le nid familial, ça s’organise comment au quotidien ?
On discute beaucoup tous les 4 pour faire le programme, essayons de nous ménager dans temps de repos de plusieurs jours dans des endroits qui nous plaisent. Cela permet de nous poser. Nous sommes chez nous partout, parce que chez nous, c’est nous. Si un endroit ne nous plait pas dès que nous le pouvons, nous partons.

Voyagez en famille, ça change quoi dans la façon de profiter d’un voyage ?
On s’adapte à chacun et trouve un compromis pour que chacun d’entre nous soit bien. Nous n’irons pas par exemple au Népal, car nous n’avons pas les bagages adaptés pour faire un trek et Victoire et Capucine n’aiment pas ça, mais nous irons au Sri Lanka, car le pays à l’air beau, l’internet à l’air correct pour travailler, l’artisanat, la cuisine, les plages, ce pays semble correspondre aux goûts de tous les quatre.

On dit que le voyage rajeunit, fait mûrir… Tout et son contraire donc. Alors quel est l’impact du voyage sur vous, juste vous ?
Rajeunir ou vieillir? Ce n’est pas en ces termes que je le ressens. C’est plutôt qu’il me permet d’être en lien avec moi et de suivre mon propre chemin, celui que j’imaginais enfant, et qui une fois adulte paraissait utopiste, fou, pas raisonnable pour beaucoup de gens qui m’entourent.
C’est parfois inquiétant de se dire que l’on a choisi un chemin différent de la grande partie de la population, ses amis, famille et en même temps, mais justement, c’est ce qui permet d’être en contact avec qui l’on est vraiment, d’être soi et donc d’être heureux. C’est ce voyage qui me permet de me dire: je suis où je dois être, en voyage, à la découverte d’autres cultures, d’autres normalités, d’autres façon d’appréhender la vie, la société, de découvrir d’autres façons d’organiser socialement un pays, avec mon mari et mes enfants.
Depuis que nous nous sommes rencontrés avec mon mari il y a presque 30 ans, nous avons toujours voulu partir en voyage, tous nos choix de vie se sont faits par rapport à cet objectif, puis le moment est venu où « les planètes se sont alignées »:) et où tout s’est mis en place facilement. Nous n’avons jamais renoncé à notre rêve, même si parfois « les éléments se sont déchaînés, on a laissé passer la tempête, et repris le chemin de la concrétisation de notre rêve.
Voyager c’est très inspirant, je suis comme une éponge, je me nourris de tout ce que je vois, je sens qu’il y a plein de petits tiroirs où se rangent émotions, sensations, odeurs, goûts, couleurs, personnages. Je prends beaucoup de notes, j’aimerai un jour écrire un roman. Voyager comme cela, a fait que je me suis donnée l’autorisation de l’envisager. J’ai une histoire à raconter, j’espère que je serai à la hauteur! C’est un nouveau challenge, une autre aventure!
J’aurai peur de paraitre présomptueuse en disant cela, et je ne voudrai pas que cela soit mal compris par certains, mais je me lance. L’impact sur moi c’est de dire il faut avoir le courage de suivre ses intuitions, le courage de sortir des chemins tracés, sortir du cadre dans lequel on a grandi et là, un énorme espace de liberté et de possibilités s’ouvre à vous. Je rencontre beaucoup de gens qui nous disent « quelle chance, moi je ne peux pas ». Il y a des moments dans la vie, où l’on ne fait pas ce que l’on veut, mais ce qui importe, c’est de ne pas renoncer, de garder son idée. On peut partir à 60 ans, comme à 20 ans. Il n’y a pas d’âge pour cela! C’est valable pour tous les rêves!

Quelle question ne vous a-t-on encore jamais posé alors qu’elle vous semble importante au regard de votre périple ?
Quelles rencontres avez-vous faites qui vous ont marquées ?

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Bonjour,
    J’ai lu avec attention votre blog.
    Nous faisons un Tour du Monde en famille depuis 6 ans avec nos 3 filles en camping car.
    Cette année nous obtiendrons les cours du CNED seulement en novembre. En attendant, nous travaillons avec le Cned en ligne.
    Nos 2 filles sont en 5ème et je souhaiterai savoir si vous auriez en dossier PDF les devoirs en français, math…de 5ème. En vous remerciant par avance pour cet immense service que vous pourriez nous rendre!
    Bien cordialement,
    Sarah Roux

    1. Malgré ta lecture attentive, il manque un détail, ma fille ne fait pas le CNED, elle n’a même pas 3 ans. Donc il faudrait aller directement sur le blog de Nathalie (dont les filles sont trop grandes pour répondre à ta demande) ou peut-être plus simplement se tourner vers les nombreuses associations de parents pratiquant l’école à la maison.
      Bon courage (et si vous souhaitez être présenté en interview au même titre que Nathalie l’a fait, n’hésitez pas à m’envoyer un message en privé).

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.