Voyageurs : une fillette de 2 ans découvre les Amériques du nord au sud et en vélo

C’est avec plaisir que je vous présente une nouvelle famille en voyage dans le vaste monde, avec leur puce de 2 ans. Ils sont à vélo et ont décidé de tout connaître sur l’Amérique, de l’Alaska au Chili. Découvrez ceux qui se cachent derrière le blog Enfant à bord.

enfant à bord 6

Bonjour, pourriez-vous nous présenter votre petite famille ?

Nous sommes une famille franco-canadienne. Karl, le papa, a 40 ans, il est français. Marie, la maman, a 34 ans, elle est canadienne. Kayla, notre fille, a 2 ans et a les deux nationalités. Nous sommes une famille aimant tout ce qui touche de loin ou de près à la nature, l’environnement, la cuisine, les produits faits maison et la pédagogie ouverte ou alternative. Nous aimons les balades en forêt quelle que soit la saison et les voyages. Le voyage à vélo est tout indiqué pour nous car il est lent et nous avons tout le temps de contempler le paysage et d’aller à la rencontre des habitants du coin. Nous ne sommes pas des aventuriers mais des curieux de nature. Kayla a hérité de notre trait de caractère. Nous croyons beaucoup que tout est possible dans la vie, suffit de se donner les moyens d’acquérir notre rêve. Nous espérons que notre puce suivent ses rêves peu importe ce qu’en pense la société.

Vous êtes partis cette année pour un tour du monde en famille, comment est né ce projet ?

Karl a beaucoup baroudé seul en vélo avant notre rencontre. Je prévoyais d’économiser pour partir voyager en Europe en sac à dos. Nous nous sommes rencontrés au Québec lors du voyage de Karl dans la belle province. Karl a voulu m’initier au voyage à vélo en partant faire le tour de l’Espagne et du Portugal. J’ai bien aimé ma virée dans la péninsule ibérique et cette façon de voyager qui est lent, économique et écologique de surcroît. Lors de notre retour au Québec, nous ne voulions pas en rester là. Nous nous sommes dit puisque nous habitons en Amérique du Nord, pourquoi ne pas traverser le continent du nord au sud. Ce projet, nous voulions le faire avec un enfant. Nous projetions de partir en 2011 mais la vie en a décidé autrement. Kayla est née au bout de 4 ans d’essais après de multiple traitement en PMA. Sa naissance a enfin fixé notre date de départ.

enfant à bord 3Pour vous, quels sont les avantages et les inconvénients du voyage en famille ?
Nous ne voyons pas d’inconvénient à voyager en famille. Nous avons tout simplement adapté notre voyage en fonction des besoins de notre fille, ce qui n’est pas forcément négatif. Notre puce a autant le droit de parole que nous sur quand nous devons nous arrêter. Lorsque quelque chose nous déplaît, nous changeons notre façon de faire pour que tout le monde y trouve son compte. Voyager en famille est certes bien différent de voyager en couple ou seul. Nous devons tous écouter les besoins et limites de chacun pour vivre en harmonie autant dans une vie sédentaire que nomade.

Kayla nous ouvre beaucoup de porte en voyage que ce soit pour rencontrer de bons samaritains nous donnant à manger ou un logis pour la nuit que pour échanger un regard ou une discussion. Les gens viennent plus facilement à nous en la voyant. Nous faisons beaucoup de pauses en journée pour que notre fille puisse dépenser son énergie. Nous en profitons pour passer du temps de qualité avec elle, en étant 24h sur 24 avec elle nous la voyons évoluer en temps réel.

enfant à bord 7Quelle place l’instruction a-t-elle pendant que vous voyagez ?
Nous sommes partis lorsque Kayla avait 15 mois. L’école au Québec débute à 5 ans donc nous n’avons pas à nous soucier de ce détail. Nous croyons fermement que le voyage est la meilleure éducation que Kayla puisse recevoir. Le fait de vivre continuellement à l’extérieur accélère son développement moteur et la sensibilise à son environnement. Ce voyage favorise sa socialisation avec des personnes de tout âge et horizon. Outre le français, sa langue maternelle, Kayla est en contact avec l’anglais depuis plusieurs mois et maintenant avec l’espagnol. Ce bagage permettra une acquisition plus aisée des langues étrangères par la suite. Kayla est déjà capable de s’adapter rapidement à différents endroits, paysages, personnes…

Quelles sont vos prochaines étapes ?
Nous sommes présentement au début d’une nouvelle étape, en entrant dans la péninsule de Baja California au Mexique. Dès que nous avons passé la frontière, le changement a été radicale. Les odeurs, la culture, le bruit… On doit autant s’habituer à parler une nouvelle langue que de faire nos courses avec des produits différents. Notre prochaine grande étape est à La Paz qui se situe tout au bout de la péninsule. Nous y prendrons le ferry pour traverser sur le continent qui nous l’espérons sera moins américanisé.

les Amériques du nord au sud et en vélo

Et en guise de mot de la fin, pourriez-vous partager avec nous un souvenir fort de vos premiers mois de voyage ?

Un matin alors que nous campions dans le nord de la Colombie Britannique nous avons entendu tout près de la tente une respiration et un bruit d’herbe arrachée suivi d’un grognement. Nous avons pensé tout de suite à un ours qui sont en grand nombre dans cette région là. Mais en regardant par la fenêtre nous étions à moitié rassurés en voyant les pattes d’un bison contourner la tente à moins d’un mètres. Nous nous sommes dépêchés de sortir de peur d’être piétiné et avons découvert une vingtaine d’autres bisons autour de nous.
Quel beau spectacle la nature nous a offert ce matin là, surtout pour Kayla qui cette fois peut les voir de l’extérieur de sa remorque. Elle les pointe du doigt avec un grand sourire en faisant des « wouwou », pour elle tous les animaux font le même bruit.

Retrouvez Karl, Marie et Kayla sur leur blog enfant à bord, sur leur page facebook ou encore sur twitter. Merci de ce partage avec nous. Toutes les autres interview sont à découvrir ici.

14 commentaires Ajoutez les votres
  1. Wahou ! Je suis admirative de ce que réalise cette jolie petite famille… je rêverais de repartir sur les routes du monde avec ma fille… peut-être dans quelques années ! En attendant, j’adore découvrir des familles voyageuses, cela me donne plein d’inspirations, alors merci pour ce partage !

    1. Je connais une famille qui a fait la même avec des ados, mais je trouve ça tellement incroyable avec des jeunes enfants (mais bon je ne suis pas une grande sportive non plus)

  2. Bravo à vous trois.
    Suite à nos belles conversations lors de notre rencontre à Moab en Utah alors que j’y faisais du basejump, vous m’avez inspiré à cette forme de voyage fascinante.
    Merci de continuer de nous informer sur cette aventure familiale.
    Bonne route. Bert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *