Voyager depuis son canapé #automne 2018

Vous aimez ? Alors partagez !

Ce devait être un billet de lecture estival, mais c’était oublier que la rentrée réclame bien trop d’énergie.
Voyager depuis son canapé est un rendez-vous trimestriel. Une année, quatre trimestres, quatre blogueuses, quatre livres au style bien différent à chaque fois. Notre seul dénominateur commun : l'homme idéal existe il est québécoisl’ailleurs qui se cache entre les pages.

Martine présente : L’homme idéal existe, il est québécois.

Ce livre est une histoire drôle, une histoire d’amour (ou pas), une histoire décalée. L’auteur y relate une rencontre entre une parisienne et un québécois dans une galerie de Paris. Après une première soirée, elle décide d’aller le rejoindre quelques jours dans son Québec natal à lui. Mais tout ne va pas se passer comme elle l’espérait.
Si cette histoire ressemble à des milliers d’autres, elle est toutefois pimentée par les différences notamment de langage entre le français et le québécois. De là, en découle des situations cocasses et des incompréhensions désopilantes.
Bref, c’est frais, c’est drôle mais pas gnangnan. Et pour avoir voyagé au Québec, j’aurai très bien pu me retrouver à la place de cette jeune femme. Un bon moment à passer pour ne pas se prendre la tête.

 

roman snjorVirginie vous présente SNJOR.

J’ai choisi un livre dont je n’arrive pas à prononcer le titre !! Vous vous doutez que je suis restée dans le polar nordique, islandais cette fois ci. Le tout-juste-sorti-de-l’école Ari Thor va occuper son premier poste dans un fjord perdu d’Islande (en hiver, forcément…) et le poste pépère va s’avérer un petit peu plus retord… Je suis restée suspendue au récit (de toute façon la route d’accès du fjord est bloquée par une avalanche, alors nous aussi :-D) pour connaître le fin mot de l’histoire. Le livre se lit très facilement et nous propulse dans l’hiver islandais ! Heureusement que je l’ai lu en pleine canicule, sinon j’aurai eu froid !!
Ce livre a inspiré une série télévisée que j’avais regardée. Ce n’est pas gênant, car l’intrigue n’est pas exactement la même (ou en tout cas, je ne m’en souvenais plus…) .
Je vous laisse pour lire la suite des enquêtes d’Ari Thor : Mörk !

 

toutes les familles sont psychotiquesMitchka vous présente Toutes les familles sont psychotiques.

Toutes les familles sont psychotiques ? Pour Douglas Coupland, ce n’est pas une question, c’est une affirmation. J’ai tendance à penser que c’est vrai, mais une fois ce roman entre les mains, je me suis dit que, finalement, nous étions une famille plutôt tranquille !!
Si d’aventure, il vous venait l’envie de répondre à la question, vous pouvez suivre la famille Drummond à travers une épopée plus que fantastique : de Toronto à Vancouver, de Daytona Beach, en Floride, à Las Vegas … Les Drummond se baladent entre le Canada et les USA, et sèment sur leur chemin des anecdotes familiales digne des plus grands scénarii hollywoodiens.
Le synopsis : la famille Drummond se retrouve en Floride pour le départ dans l’espace de leur fille / sœur. Des retrouvailles redoutées (à juste titre) par tout le monde, et qui vont tourner au n’importe quoi, entre petites magouilles et grandes catastrophes, au milieu de nombreux de flashbacks.
Si les situations sont parfois dingues, voire loufoques, les relations humaines y sont décrites avec beaucoup de réalisme, ce qui permet à l’auteur de ne jamais tomber dans le ridicule. Je regrette un peu la fin, trop précipitée à mon goût, et que Douglas Coupland nous laisse tout juste deviner sans nous donner d’éléments francs … je suis restée un peu sur ma faim, mais on passe un bon moment ce livre entre les mains.

 

avis la tendresse des crocodilesEt moi, Tiphanya, je vous présente : La tendresse des crocodiles et l’ivresse du poulpe

Ce livre regroupe les deux premières aventures de Jeanne Picquigny. Techniquement je n’en ai lu aucune autre, car le tome suivant présente sa petite fille (et je l’ai lu et apprécié mais là n’est pas le sujet).
Jeanne a beaucoup voyagé depuis son canapé grâce aux vidéos que son père lui faisait parvenir d’Afrique. Alors finalement quand son père cesse de lui donner des nouvelles, elle demande à son fiancé de l’attendre et elle s’embarque pour l’Afrique Équatoriale à son tour. Le récit se déroule en 1921, Jeanne est une femme forte, qui ne se laisse pas facilement impressionner, même pas par son étrange guide, Eugène Love Peacock.
C’est une BD d’aventure avec une héroïne totalement charismatique (surtout sous les traits que Fred Bernard lui a donné, j’adore son look ainsi que son caractère). L’Afrique Équatoriale est une terre hostile, sensuelle où la folie et le bon sens se disputent entre les pages et où l’auteur fait tourner la tête à son lecteur.
La deuxième histoire nous emmène en Amérique, entre New-York et Cuba.

J’ai tellement apprécié ma lecture que j’ai lu Lily Love Peacock (avec la petite-fille de l’héroïne donc) et que j’ai prévu d’emprunter d’autres aventures de Jeanne Picquigny à la bibliothèque.

N’hésitez pas à lire le premier rendez-vous présenté sur ce blog ou à fouiller le blog de chacune des participantes pour trouver d’autres idées lectures.

5 commentaires Ajoutez les votres
    1. à chaque fois, je m dis aussi je lirais bien celui-ci ou celui-là et je n’en ai lu encore aucun depuis le début de nos rendez-vous. Mais comme toi celui avec le Québec me tente bien.

    1. Pour une fois je me suis motivée et j’ai réservé à la bibliothèque le livre que tu présentes. Je devrais pour m’y plonger dans le courant dans la semaine !

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.