L’odeur et le goût de Noël

Noël approche, le sapin est en place et cela fait des semaines en principe que tout le monde sait où il sera pour le réveillon de Noël et le jour de Noël (pour les plus malheureux, cela signifie deux lieux différents).

De notre côté, ce programme a été un vrai casse-tête, jusqu’à ce que finalement nous choisissions de prendre du temps pour nous. J’aime le mois de décembre, les préparatifs, l’odeur du chocolat et de la cannelle, les rubans qui traînent, les cartes de vœux à écrire, les jolies vitrines. A Noël j’aime manger des choses que je ne mangerai jamais le reste de l’année sans aucune prise de tête, sans sourire forcé, sans petite gueguerre familiale.

Il y a quelques années, une de mes cousines m’avait généreusement invitée chez elle en décembre, à Berlin. Et quelques années avant j’avais offert à ma mère en guise de cadeau de Noël reçu avant l’heure un week-end à Strasbourg. Dans les deux cas, j’avais profité des marchés de Noël. Bien sûr aujourd’hui c’est avant tout une ode au mercantilisme. Mais avec un peu de chance on peut trouver quelques petites surprises.

Marché de Noël, Berlin - Déc. 2006
Marché de Noël, Berlin – Déc. 2006

En ce moment je rêve de retourner en Allemagne, choisir un hôtel à Berlin, au cœur de la ville, pour pouvoir déambuler à pied, manger du currywurst et peut-être retrouver comme lors de mon précédent voyage un marché de Noël alternatif.
Et je dis bien en ce moment et pas après les fêtes. Mon sens pragmatique, terre à terre et râleuse prend trop vite le dessus et dès le 26 décembre, j’aimerai que la vie reprenne son cours, bien au chaud dans mon appartement (oui j’ai des côtés très ours, j’aime hiberner, la faute à ma mère qui m’a choisi un prénom… d’ours) direction la nouvelle année et les nouveaux rêves. En fait je n’aime pas Noël en novembre ou après le 25 décembre. Je n’ai pas aimé trouver la galette des rois dans mon supermarché cette semaine. Pour l’instant, je veux ouvrir mon calendrier de l’avent tous les matins et boire mon chocolat chaud en rêvant de marché de Noël.

Checkpoint Charlie, Berlin - déc. 2006
Checkpoint Charlie, Berlin – déc. 2006

Et chez vous, Noël, c’est plutôt un peu, beaucoup, à la folie ou pas du tout ?

Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *