Le joli bleu des bols bretons de Pornic

Ce mois-ci, le rendez-vous En France aussi a pour thème le bleu, sur une idée que j’ai suggérée. Cela signifie qu’en fin d’articles je vous propose le lien vers tous les autres participants, pour chasser le gris du ciel. J’utilise le présent, mais bien sûr je les ajouterai au fur et à mesure que je les lis.

Pour mettre du bleu dans mon article, je vous emmène jusqu’à Pornic et plus précisément jusqu’à la faïencerie. J’ai déjà écrit un article sur la ville car notre journée à Pornic a été mon coup de cœur de l’été. Toutes mes photos ont du bleu : le bleu de la mer, le bleu du ciel, le bleu des souvenirs devant les magasins et le bleu qui orne les bols prénoms bretons qui sortent de la Faïencerie de Pornic (avec majuscule car c’est son nom).

Pornic son port et son château
En plein centre de Pornic !

Brève histoire de la Faïencerie de Pornic

L’histoire de la faïencerie est marquée de moments forts, qui sont de véritables échos de l’histoire de France.
Ainsi tout débute avec la Seconde Guerre Mondiale, quand les propriétaires de la faïencerie de Niderviller en Moselle fuient l’avancée des Allemands et s’installent à Pornic. Lorsque la guerre se termine, l’usine mosellane profite de l’essor technologique présent dans toute la France et s’équipe donc de meilleures machines permettant de produire plus de biscuits.

En faïencerie, le biscuit est un rappel de l’origine de biscuits-gâteaux : il s’agit d’un objet cuit deux fois.

En Moselle sont donc fabriqués des biscuits très nombreux grâce à de nouvelles machines efficaces. On manque par contre de main d’œuvre pour peindre à la main chaque objet. C’est là qu’entre en scène l’ouverture de l’usine de Pornic qui est en réalité un lieu strictement dédié à la décoration des objets en faïence et à la dernière cuisson.

bols oreilles pornic

L’histoire est ensuite chaotique et c’est l’essor des congés payés qui vont changer la donne. Les Français vont se déplacer et découvrir les bords de mer. De ces premiers voyages, ils souhaitent rapporter des souvenirs pas chers et typiques, comme les bols prénoms à oreille que l’on trouve dans la région de Quimper. La Faïencerie de Pornic s’en inspire, crée sa propre illustration bretonne et s’installe progressivement dans de très nombreuses cuisines de France.

Modèle breton faïencerie de Pornic
Collection bretonne de la Faïencerie de Pornic

La crise des années 1990 porte un coup fatal à la maison mère. Le personnel de Pornic se mobilise pour sauver l’usine locale. La petite succursale devient alors une SCOP, une Société Coopérative et Participative. Le hic est qu’à Pornic on ne fait que de la peinture, il faut donc trouver une nouvelle source d’approvisionnement pour le biscuit. Si la recherche s’oriente initialement vers la France, de nombreux refus font que finalement un partenariat est noué avec une faïencerie au Portugal.

Des bols prénoms et d’autres créations

Le bol prénom, que l’on peut également nommer le bol à deux oreilles est vraiment le produit au cœur de la production de la Faïencerie de Pornic. Le format le plus classique, et le plus vendu représente un couple de Bretons dans le fond du bol, avec un bord fait à l’éponge bien bleu (ah, le voici mon thème du mois). Mais le petit Breton et sa dulcinée voyagent et on peut choisir le même bol avec le couple vêtu en tenue traditionnelle alsacienne, basque, provençale, etc. Dans ce cas, le bord bleu devient jaune, vert ou rouge selon la région.

visiter faïencerie de Pornic
Avant cuisson, le motif en décalcomanie a un fond jaune qui disparaît totalement avec la chaleur

L’autre spécificité de ces bols est que l’on peut choisir son prénom, toujours strictement écrit à la main dans une calligraphie spécifique et fixée depuis bien longtemps. L’avantage d’internet est qu’il est aujourd’hui possible de commander absolument n’importe quel prénom. Ensuite on peut au choix se faire livrer ou le retirer sur place.

Une journée à Pornic : voir la faïencerie
Les prénoms sont tous, systématiquement, écrits à la main

Par ailleurs la Faïencerie de Pornic travaille avec des créateurs locaux pour proposer d’autres décors. L’idée n’est pas de proposer de nombreuses collections éphémères mais de mettre en place des partenariats durables. L’entreprise se veut familiale dans sa structure, dans sa démarche et dans les produits vendus.

Est-ce que ça vaut le coup d’aller jusqu’à la Faïencerie de Pornic ?

Les bols prénoms semblent vendus dans toutes les boutiques souvenirs de Bretagne et l’usine ainsi que sa boutique sont très légèrement à l’extérieur du centre de Pornic (nous y sommes toutefois aller à pied sans aucun soucis). Pour autant oui, je vous conseille d’y aller.

La première chose que j’ai remarqué, c’est que si j’ai bien vu des bols prénoms dans toutes les boutiques souvenirs de Guérande (et un peu à Nantes), sous ceux-ci il y avait toujours une belle mention « fabriqué en Chine ». Et ils étaient même souvent plus chers que les bols de la Faïencerie de Pornic (le prix du transport, j’en suis sûre !!!).
Dans la région, si vous souhaitez soutenir l’économie locale, il faut chercher deux mentions bien spécifiques « Faïencerie de Pornic » (que je vous présente aujourd’hui) et « Henriot-Quimper » (le concurrent direct).

Mais revenons à l’usine même.
Il y a sur place une grande boutique d’usine, ce qui offre toujours plus de choix que les mini boutiques souvenirs. Et surtout, sur place sont proposés des ateliers de décoration. Il faut s’inscrire de préférence les premiers jours de vos vacances. Chacun peut alors peindre en toute liberté son bol (ou autre), la faïencerie se charge ensuite de le cuire pour fixer les couleurs et on doit le récupérer quelques jours plus tard.
Des visites d’usine étaient également proposées avant que le COVID19 ne perturbe tout. Cela permettait de découvrir que le bleu sur les rebords est en réalité violet tant qu’il n’est pas cuit ! À défaut d’entrer sur placer, une grande salle en arrière boutique permet de visionner gratuitement un film sur toutes les étapes de fabrication.

Je dois dire que si je n’avais pas eu la possibilité de visiter l’usine, j’aurai été frustrée. D’un autre côté, Nine était aux anges, car nous avons acheté un bol sans prénom, sur lequel elle a pu écrire avec des feutres à céramique (astuce pour tous les parents peu organisés car j’aurai pu simplement réserver en ligne un vrai bol avec son prénom une semaine avant et le retirer sur place le jour même).

Je remercie donc l’office de tourisme de Pornic et M. Woda directeur de la Faïencerie de Pornic pour m’avoir permis de découvrir les lieux.

Encore plus de bleu en France sur les autres blogs du collectif En France Aussi :
Le cirque de Mourèze, Hérault
Le Val André Pléneuf et Dahouët , Côte d’Armor
Le parcours de la Moselle
Le centre de Poitiers à l’heure bleue, Vienne
à suivre très bientôt

24 commentaires Ajoutez les votres
    1. Merci à toi.
      Pour le thème, c’est juste un saut d’esprit du mot « vert » souvent utilisé comme thème pour parler d’écologie. Mais je trouvais ça trop classique.

    1. Personnellement je n’en ai jamais eu. Mais je me souviens qu’il y en avait très souvent chez les copains et la famille et que ça me semblait mystérieux que tout le monde ait même chose. Les mystères apparaissent vite quand on est enfant !

  1. C’est une institution ces bols prénoms chez nous il y en a toujours eu et cela perdure maintenant avec les enfants qui ont à leur tour leur bol. Nous ne les avons pas acheté à Pornic mais en Bretagne fabrication local obligatoire pour nous .
    Merci pour ce thème finalement très inspirant

    1. Le fait qu’aujourd’hui il soit possible de facilement commander son bol prénom rend tout de suite plus facile à toute la famille d’en avoir. Chez moi, nous avons tous des prénoms originaux, alors c’était compliqué.

  2. Bonjour, Merci pour cette belle découverte. J’ai déjà des bols à oreille, mais je n’ai pas encore visite d’usine qui les fabrique. Je la note pour une prochaine escapade à Pornic. Bonne année, Sandrine

  3. J’ai adoré, il y a quelques années, visiter Pornic, son vieux port, son château et son sentier côtier ! J’avais fait de très belles photos au coucher du soleil sur le port. Une escale incontournable dans la région ! Dommage qu’il y ait tant de monde l’été, hors saison ce doit être bien agréable !

    1. Dans mon article, juste sur Pornic, c’est justement car nous sommes arrivées vers 8h, avec petit déjeuner face à la mer que j’ai adoré. C’était notre première fois sur place, donc je ne regrette pas. Mais si l’année prochaine nous retournons dans la région, je n’aurai aucun scrupule à prendre un train en début d’après-midi pour repartir quand les touristes envahissent tout !

  4. Une poignée de sable, quelques épices, une carte postale …
    Ces objets hétéroclites que nous rapportons de nos escapades sont de parfaits supports de rêverie et de mémoire. Histoire de patienter en attendant le prochain départ … Et puis le bol breton personnalisé, avec son prénom dessus, c’est le petit cadeau qui fait à coup sûr plaisir aux petits comme aux grands !

    1. C’est un souvenir durable et personnalisé, ma fille adore. Ce n’est pas en 1ere place de ce que l’on veut faire lors de notre prochain passage dans la région, mais presque !

  5. Je trouve ça super que les salariés aient pu sauver le savoir-faire de cette entreprise en la reprenant sous forme de SCOP ! L’idée des ateliers pour personnaliser son propre bol est top, ça donne envie d’aller voir. C’est fou comme ces bols parlent vraiment à tout le monde !
    Et merci pour ce thème !

    1. Depuis notre retour de vacances, quand je dis faïencerie de Pornic, j’ai des yeux ronds, mais les bols en eux-même son de belles madeleines de Proust !

  6. Les bols bleus avec le prénom sont incontournables pour moi 😀 On a tous le nôtre ici et chez ma mère, et on se fournit effectivement à la faïencerie de Pornic 😉 On aime aussi beaucoup le plat diviseur. Tellement pratique !

  7. Ah les bols avec les prénoms !! Une frustration énorme pour moi (et pour toi aussi je suppose) quand j’étais petite !! Maintenant j’en ai un offert par mon frère avec l’inscription « Grande soeur » 😉 Et Hélène a récupéré le sien chez sa grand-mère. J’aime bien ces objets un peu Madeleine de Proust. Et sinon, Pornic c’est très chouette. Merci d’avoir lancé ce joli thème.

    1. Tu as raison, quelle frustration quand j’étais enfant. Je n’avais pas imaginé que l’on pouvait réserver à présent nos bols prénoms via internet. Du coup si on y retourne l’été prochain, je vais m’organiser pour enfin avoir mon bol (ah les petits objectifs simples à atteindre).

    1. Il ne te reste plus qu’à aller en vacances dans la région (ou à montrer cet article à un proche, tel un appel du pied, avant ton anniversaire).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *