Balade en famille dans le quartier japonais

Paris et son quartier japonaisEn sortant du métro parisien à la station Pyramide, on se retrouve à la frontière de deux mondes. Au premier regard le Paris touristique s’impose, avec l’avenue de l’Opéra qui relie ces sites majeurs que sont l’Opéra Garnier et le Louvre. Mais juste derrière une enseigne de restauration américaine débute le quartier japonais. La langue japonaise côtoie le français. Pas surprenant car tandis que les touristes japonais choisissent leur hôtel ou leur appartement dans le 2e arrondissement, les expatriés viennent y faire leur course ou se faire une beauté dans l’un des salons de coiffure. Si les employés des restaurants sont loin d’être tous japonais (je connais un français et un coréen qui y ont travaillé), la connaissance de la langue y est impérative. Un bain culturel surprenant !

Notre première étape est la librairie Junkudo, rue des Pyramides. Cette librairie japonaise offre des livres principalement directement importés de l’archipel, mais également de nombreuses méthodes de langues, quelques romans, des mangas, du papier à lettre, quelques dvds…. Et notre objectif : des produits Ghibli. Nine est une fan totale de Totoro et nous voulions lui acheter un album de son héros. Mission réussie, elle a porté elle-même son livre pendant des heures. Le sous-sol est un terrible lieu de tentation pour les amateurs de manga et de beaux papiers.

Juste à côté, nous faisons halte dans une toute petite adresse, absolument pas japonaise, pour savourer de délicieuses glaces maison à emporter : Rotin’s home. Le chocolat est un peu trop chocolaté, mais le caramel au beurre salé est délicieux.

Je suis incapable de traîner dans le quartier, sans faire un tour à l’épicerie Kyoko, rue des Petits Champs. On peut y faire des vrais courses (on s’y approvisionne en préparation pour curry) ou juste s’offrir une friandise, un café froid, un melon-pan.

manga KomikkuJuste en face se trouve Komikku ma librairie manga préférée alors que c’est probablement l’une des plus petites que je connais. On y est toujours bien reçu et les libraires ont plein de bons conseils. Mais Komikku est également une maison d’éditions, celle qui propose l’une de mes séries préférées, Mes petits plats faciles by Hana.

En poursuivant rue des petits Champs, on rejoint le passage Choisel qui regorge de petites boutiques mignonne à éviter avec un enfant. Mais ce passage couvert et piéton est une agréable pause pour laisser un peu de liberté aux enfants tout en s’abritant du soleil.

Notre étape finale, notre deuxième véritable objectif du jour, est le restaurant-épicerie Juji-ya, rue Saint Anne, qui propose de la vente à emporter et une petite salle pour s’installer sur place. J’y ai déjà testé le curry, un tout petit peu trop épicé pour moi, mais vraiment bon. Simple et savoureux.
Lors de notre passage, il y avait de délicieuses patates douces (succès familial) et de quoi régaler toute la famille. Je ne peux que recommander cette endroit, la nourriture est bonne, l’endroit est simple, les employés très sympathiques et le prix correct. Il ne manque qu’un peu de place pour changer un enfant qui ne sait pas encore utiliser les toilettes seul.

J’aurai bien plusieurs autres adresses à vous proposer, mais jamais testé avec une turbulente petite fille. En tout cas, c’est un quartier agréable avec un bébé ou un enfant en bas âge, car les asiatiques, même résidant à Paris sont gentils, souriants et respectueux des enfants.

Avez-vous d’autres adresses à partager sur le quartier ?

chic des sous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *