Voyageurs : chefs d’entreprise, nomades, parents

Vous aimez ? Alors partagez !

Je pense sans trop me tromper que Christine est la seule blogueuse française à voyager et travailler en famille comme je le fais. Nous sommes dans des professions différentes, des enfants d’âge différents, en fait les points communs se limitent probablement au fait que nous voyageons tout en travaillant et entraînant avec nous mari et enfant. Mais assez parler de moi, je vous laisse faire connaissance avec leur projet et leur conception du nomadisme.

interview christine

Pourriez-vous présenter les différents membres de la famille ?
Bonjour, je suis Christine. Avec Patrice, mon mari et Logan notre ado de presque 14 ans nous avons décidé de voyager et de travailler de n’importe où en France et à l’étranger.
Notre aventure a débuté le 31 juillet 2013. Cela est tout récent, mais bizarrement, c’est un peu comme si nous avions toujours vécu ainsi.
Nous racontons notre expérience sur notre blog Famille Nomade Digitale. Le but de notre nouveau mode de vie étant de découvrir de jolis coins de France et du Monde et de profiter pleinement de notre famille tout en travaillant.

Comment tout a-t-il commencé ?
En 2005 Patrice a créé Onveut.com, une entreprise spécialisée dans le cadeau personnalisé qu’il a installée dans notre logement, un F3.
4 ans après, notre entreprise étant en plein essor, manquant de place, nous avons pris une maison comportant 2 appartements pour vivre et travailler avec plus d’espace.
Et puis un jour, nous avons réalisé que nous n’avions plus pris de vacances depuis longtemps, que nous profitions bien peu de notre piscine l’été, plus de vrai moments en famille… notre travail prenait toute la place dans notre vie.
Et c’est là, que nous avons eu le déclic : devenir des travailleurs nomades. Travailler et voyager en même temps ! Un rêve fou qui pouvait facilement devenir notre réalité.
Le principal pour nous est d’avoir une bonne connexion internet pour rester en contact quotidien avec  notre associé s’occupant de la logistique au siège social de l’entreprise à Marseille. Nous pouvions continuer à créer et à gérer la boutique à distance. Il fallait juste une bonne organisation.
Et c’est ce que nous avons fait en prenant la route, entassant nos affaires personnelles dans le coffre et sur la banquette arrière de notre voiture.
Nous ne partons pas à l’aventure, car la bonne marche de notre entreprise étant toujours notre priorité, il y a  par conséquent certaines contraintes auxquelles nous ne pouvons échapper.
Nous planifions nos escales d’un mois en louant à chaque fois un logement, par le site AIRBNB entre autres, dans une région de France ou un pays que nous souhaitons découvrir.

En tant que famille, quels enrichissements vous apporte votre périple ?
Lorsque nous avons décidé de partir ainsi il  a fallu vendre, donner ou jeter ce que nous ne pouvions emporter avec nous. Cela n’a été simple pour aucun de nous car nous sommes éduqués ainsi. Posséder beaucoup et toujours plus.
Et finalement n’utiliser que le tiers de ce que l’on entasse dans ses armoires. Nous avons conservé ce qui avait une valeur sentimentale : des livres, des objets, ma robe de mariée, dans 3 cartons que nous avons laissés à Marseille.
Cela nous a appris à n’emporter avec nous que ce qui est réellement indispensable.
Nous ne nous encombrons pas de superflu. Mais nous avons laissé Logan emporter des consoles portables car il a fait un gros effort au moment du départ et nous ne voulions pas qu’il se sente complètement dépouillé de ce qu’il aime.

Quelle place l’éducation a-t-elle pendant que vous voyagez ?  
Logan est inscrit au CNED en classe de troisième. Autonome et appliqué, il s’est vite adapté à notre nouveau mode de vie. Il est passionné par le dessin, la programmation informatique, le Japon, les animaux.
Il a aimé découvrir l’aquarium de La Rochelle, le Parc de la Tête d’Or à Lyon. Il écrit ainsi personnellement certains articles dans le blog sur des thèmes qui le passionnent.
Nous essayons de trouver dans chaque lieu où nous nous rendons une activité, une occupation, une spécialité culinaire ou artistique qui puisse l’intéresser. Dans l’idéal, ce serait que chaque endroit que nous visitons apporte à chacun d’entre nous  un enrichissement personnel, pouvoir s’améliorer dans un domaine que nous maitrisons mal ou peu. Bref, profiter pleinement de tout ce que nous apportent les voyages.

Quels sont vos projets pour les prochaines semaines, les prochains mois ?  
Nous sommes actuellement en Bretagne, dans le Finistère jusqu’au 31 octobre. Une magnifique région que nous apprécions beaucoup. Nous descendrons à Marseille pour laisser notre voiture et prendre l’avion pour Marrakech le 1er novembre. Pour y passer 1 mois.
Décembre étant un mois très chargé pour notre boutique en ligne, nous préférons revenir à Marseille pour seconder notre associé pour cette période bien remplie.
Et puis, nous en profiterons pour retrouver nos proches après une absence de 4 mois et passer les fêtes de fin d’année avec eux.
Nous  avons établi une liste des pays où nous voudrions aller en 2014 mais nous ne sommes pas encore fixés définitivement sur les destinations et dates de départ. Les USA, la Martinique, le Portugal, l’Espagne, la Croatie, l’Asie…

Y-a-t-il une question que l’on ne vous pose jamais et à laquelle vous aimeriez pourtant répondre ?
«  Quelle est votre plus grande peur ? »
Beaucoup parieraient sur une réponse parlant de différence de culture, de sécurité, de langue… Pourtant, notre plus grande crainte est toute autre ! A tout cela, nous pensons pouvoir nous adapter, ne prenant d’ailleurs pas de risques sur nos choix dans notre organisation. Notre vraie crainte est toute autre : comme je l’ai dit plus haut, nous avons besoin d’une très bonne connexion Internet. C’est donc un point primordial sur lequel nous insistons énormément auprès du propriétaire lors de la location d’un logement.
Notre insistance peut en étonner certains mais nous en avons besoin pour travailler et notre fils en a aussi la nécessité pour qu’il puisse suivre ses cours en ligne avec le CNED.
Cela nous stresse toujours un peu  lors de notre arrivée dans un nouveau logement mais ce fut pire ce mois-ci dans le gîte que nous avions loué près du Mont St Michel. Malgré notre forte insistance lors de sa réservation, nous nous sommes retrouvé sans connexion Internet fonctionnelle, à devoir remballer nos affaires et à quitter la maison en pleine nuit à la recherche d’un hôtel !
J’avoue que le stress est encore plus présent lorsqu’il s’agit d’une location à l’étranger. Nous espérons n’avoir aucun problème de ce genre à Marrakech. Le propriétaire nous ayant garanti une bonne connexion Internet … Mais tant que nous n’aurons pas installé et connecté nos ordis nous n’aurons aucune certitude !
Enfin, dans le cas contraire il faudra vite trouver une solution de rechange car, en tant que nomade digital, internet est  vital pour nous !

6 commentaires Ajoutez les votres
    1. C’est toujours rassurant de faire connaissance avec d’autres familles ayant opté pour le même style de vie, donc tout le plaisir était pour moi.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.