Visite de Blegny-mine, ancien site minier en Wallonie

Blegny mine siteJe n’aurai jamais choisi spontanément d’aller visiter une ancienne mine de charbon. Le sujet me semble austère et j’ai trouvé la lecture de Germinal assez douloureuse. Mais avec ma participation au salon des blogueurs, j’étais invitée à un blog-trip.

Et c’est ainsi que par un beau dimanche ensoleillé, je me suis retrouvée emmitouflée dans mon manteau pour descendre sous terre. Je romps le suspens de suite, si je vous en parle ce n’est pas par obligation, mais car je me dis que finalement cette visite était très intéressante.

Blegny-Mine est au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012. C’est un peu la sortie scolaire obligatoire pour les petits wallons paraît-il. Et le souvenir qu’ils en gardent doit tout au guide, un ancien mineur (et aussi au tour en petit train). Mais le temps passe et si le site a bel et bien ouvert et fonctionné pendant des années grâces à d’anciens mineurs, aujourd’hui, ils ne sont plus que deux. Les guides sont donc des jeunes qui ont appris à leur côté. Et notre guide était une jeune femme passionnée.

blegny mine casqueAprès avoir vu un film de 20 minutes sur l’histoire du charbon et des mines, nous enfilons des vestes, un casque et la descente commence. Nous descendons lentement (loin de la vitesse réelle utilisée par les mineurs) mais le noir total et le froid qui nous enveloppent nous introduisent instantanément dans un autre univers. La visite est grave et par moment j’ai l’impression que nous sommes là pour accomplir le devoir de mémoire et rendre hommage aux nombreux morts que le charbon a fait.

Diverses haltes permettent de prendre conscience des bruits, des dangers, des réalités du travail sous terre. Nous avançons doucement et après 1h30 sous terre, je suis ravie de revoir le soleil. Autour de nous, la vie semble insolente et le passage de 12° à plus d’une vingtaine est surprenant.

blegny mine visite blegny mine visite 2 blegny mine visite 3

Toujours sur les pas de notre guide, nous nous dirigeons vers le musée. Sur le chemin j’ai besoin de grandes enjambées (mon dos surtout se manifeste douloureusement) et je découvre la volière, les chèvres, un point d’eau, des tables de pique-nique et deux aires de jeux. Le terril a été transformé en circuit pédestre, bordé d’œuvres d’art et d’infos sur la faune et la flore locale. Je regrette de ne pouvoir y faire un tour plutôt que de rejoindre le musée. Et pourtant, là encore j’apprends plus que je ne pensais le vouloir (je n’apprends que ce que je veux, je suis mauvaise élève), entre autre sur la sécurité, mais aussi sur ces chevaux qui passaient toute leur vie au fond de la mine.

blegny mine jeux

L'arbre dans la forêt, installation de Xavier Rus
L’arbre dans la forêt, installation de Xavier Rus

Et finalement je reviens sur mes a priori et je me dis que cette visite peut tout à fait convenir à des jeunes enfants. Nine adore le métro pour l’idée d’être sous-terre, alors pourquoi pas une mine. Par contre en famille, je pense qu’il faut prévoir la journée, le pique-nique et la balade en tortillard (le vrai nom du petit train).

Retrouvez tous les horaires et les tarifs sur le site officiel de Blegny-Mine.

Et découvrez encore plus d’idées de sorties en famille dans toute la Belgique ici.

Merci au salon WAT#16 pour cette opportunité et à Stéphanie de l’office de tourisme belge pour nous avoir accompagné toute cette journée (comprenant une halte à Liège en matinée, mais je vous en parlerai un autre jour).

6 commentaires Ajoutez les votres
    1. En général, les visites guidées doivent tout à leur guide et même les musées les plus improbables peuvent devenir très intéressants. Et là, vu que chaque guide a été formé par un ancien mineur, je me dis qu’on ne peut qu’en profiter.

  1. La visite doit vraiment être passionnante ! Même si la vie de la mine n’est pas joyeux, je me souviens que la lecture de Germinal m’avait fasciné… Avec le progrès technique, tout cela nous semble si loin… BrefjJ’aimerais en visiter une un jour, pour essayer de ressentir, un tout petit peu, ce que les mineurs pouvaient vivre au quotidien, que ce soit en Belgique ou dans le Nord Pas de Calais (car j’en ai repéré une ouverte à la visite également)

    1. La visite que nous avons eu te donne vraiment une idée de la vie dans la mine. Des enregistrements audio te donnent une petite idée du niveau sonore par exemple. Et tu as un mannequin coincé dans la terre pour te montrer l’espace qu’ils avaient pour évoluer. Ce côté là est très intéressant, surtout qu’il existe encore des mines de charbons avec des hommes dedans (en Chine entre autre).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *