Voyageurs : en plein tour du monde avec 3 enfants

Vous aimez ? Alors partagez !

Ils sont 5 et ils ont le voyage dans le sang. La plus jeune n’avait que 3 ans lorsque toute la famille s’est lancée à la découverte de l’Inde. Depuis l’été dernier, c’est le monde entier qu’ils tentent de saisir, dans le cadre d’un tour du monde. Ils ont accepté de répondre à mes questions mais n’hésitez pas à poursuivre votre lecture en flânant sur leur blog.  Le coin des enfants entre autre est très sympa à lire.

La famille Sauve à Hobbiton - Nouvelle-Zélande
La famille Sauve à Hobbiton – Nouvelle-Zélande

Pourriez-vous nous présenter votre famille?
Nous sommes une famille québécoise et habitons Gatineau, dans la région d’Ottawa, la capitale nationale. Notre entourage dirait sûrement de nous que nous sommes nomades dans l’âme car nous avons fréquemment déménagé au cours des dernières années et parce que dès que nous en avons l’occasion, nous partons en voyage avec les enfants.
Eric est un « jeune » retraité des Forces armées Canadiennes. Il a quitté sa profession l’été dernier pour ce projet de tour du monde. Il est passionné d’histoire et il a un excellent sens de l’orientation, ce qui en fait un excellent guide en voyage. Corinne est ergothérapeute et elle travaillait dans un centre de réadaptation avant de prendre une pause pour ce long voyage. C’est une excellente organisatrice et c’est surtout elle qui s’est occupée de la préparation des bagages et de toute la logistique derrière cette aventure. Notre plus grand, Émile, a eu 10 ans en septembre dernier. Il adore rencontrer des gens, apprendre de nouvelles langues et il a une mémoire d’éléphant. Il se souvient de tout, tout, tout, que ce soit les noms d’hôtels ou de restaurants, les prix payés, les noms des personnes rencontrées, etc. Louis aura 9 ans au début avril. Il est très actif physiquement et aime beaucoup sauter partout, mais il se calme vite devant une tablette électronique… Il a récemment découvert le jeu en ligne « Clash of Clans » et il demande constamment « Est-ce qu’il y aura du wifi au prochain hôtel? » car il adore améliorer son village! Juliette a eu 7 ans récemment. Elle adore les animaux, surtout ceux qu’elle peut flatter et prendre dans ses bras. Des trois enfants c’est celle qui s’ennuie le plus de ses amis. Aucun de nous n’a vraiment le mal du pays, mais, cela pourra paraître surprenant, tous s’ennuient de l’hiver québécois…

Comment est né ce projet de TDM?
C’est la passion des voyages qui a fait que nous nous sommes rencontrés il y a 16 ans. En couple, nous avons fait plusieurs voyages à l’étranger (Pérou-Bolivie-Chili, Turquie, Maroc-Espagne-Portugal), puis avec l’arrivée des enfants nous avons acheté un camping-car (en fait une petite tente-roulotte) et avons profité des longs congés parentaux québécois pour explorer le Canada et les États-Unis. En 3 voyages totalisant 8 mois nous avons parcouru 40 états américains et traversé le Canada du Québec à la Colombie-Britannique. Puis, quand les enfants étaient tout petits (2,3, 5 ans), nous avons repris les voyages outremer.
Avec cette passion pour les voyages, nous avons commencé à rêver d’une année sabbatique pour voyager autour du monde en famille. Après avoir fait le Chili et l’île de Pâques ainsi que la Sicile et le sud de l’Italie avec les enfants, nous avons décidé de « tester » nos capacités et celles de nos enfants et sommes partis en Inde pour 1 mois. Les enfants n’avaient que 7, 5 et 3 ans. Tous ceux qui ont fait l’Inde vous diront que ce n’est pas une destination de tout repos; ça a été la même chose pour nous, mais nous sommes revenus confiants que nous étions prêts pour affronter n’importe quelle autre destination !
Ce n’est qu’au printemps 2014, considérant l’âge des enfants et nos situations professionnelles respectives, que nous avons pris la décision de partir pour août 2014 à août 2015. Les préparatifs nous ont tenus très occupés, d’autant plus qu’il fallait louer notre maison pendant notre absence. Fin juillet 2014, nous disions au revoir à la famille et aux amis avant de partir pour le Costa Rica, notre première destination. Nous venons tout juste d’acheter nos billets de retour, un vol Paris-Québec le 6 août 2015, soit 365 jours après avoir quitté…

Sydney - Australie
Sydney – Australie

Quels sont les avantages du voyage en famille ?
Peut-être le plus bel avantage de voyager en famille, autre que de passer du temps de qualité ensemble, c’est la chance d’entrer plus facilement en contact avec la population locale. Avec les enfants, les gens viennent spontanément vers nous. Ils abordent les enfants, les prennent en photo, leur posent des questions, leur tapotent gentiment le visage, etc. Une fois cette étape passée, nous pouvons discuter avec les gens et il nous arrive fréquemment de faire des rencontres inoubliables. Les enfants sont les bienvenus dans toutes les cultures.

Et les désavantages ?
Nos enfants sont assez grands (10, 8 et 7 ans) pour pouvoir suivre toute la journée, même pour des randonnées de quelques heures, sans se fatiguer et sans avoir besoin de rentrer à l’hôtel pour une sieste. Cependant, le défi reste toujours d’entretenir la motivation des enfants, car ce qui nous intéresse comme parents n’intéresse pas forcément les enfants ! On essaie donc toujours de trouver un équilibre entre les visites « pour adultes » et le divertissement pour les enfants. Par exemple, une journée sera consacrée aux ruines et l’autre journée sera dédiée au zoo. Ou bien on prendra un hôtel avec piscine de temps en temps et on les laissera s’amuser quelques heures dans l’eau avant de partir marcher dans la ville. Heureusement, les enfants trouvent souvent leur compte dans nos visites et ils démontrent une belle ouverture d’esprit face aux nouvelles cultures, à l’histoire, aux nouvelles saveurs, etc.

Quelle place l’instruction a-t-elle pendant le voyage ?
Nous avons fait le choix d’enseigner aux enfants pendant notre année autour du monde. Vivre cette expérience d’enseignement était une partie du projet qui nous motivait grandement. Comme tous les parents, à la maison nous suivions la progression de nos enfants à l’école, mais notre engagement dépassait rarement le stade de l’aide aux devoirs. Cette année, nous avons dû nous mettre le nez dans les manuels scolaires et planifier l’enseignement et la progression dans les matières. De façon formelle, nous enseignons le français et les mathématiques avec les manuels scolaires et nous constatons qu’en enseignement individuel les enfants avancent très rapidement. En moyenne jusqu’à maintenant nous avons fait l’école environ 12 jours par mois, à raison de 2 heures par jour. La majorité de notre temps est donc consacrée aux autres apprentissages, ceux qui ne se font qu’en expérimentant la vie, les voyages. En effet, toutes les expériences quotidiennes deviennent sources d’apprentissage : aborder des étrangers dans une autre langue, goûter à des mets différents, marcher dans la nature, voir les animaux dans leur habitat naturel, etc. Faire le tour des musées et découvrir un nouvel endroit avec un guide nous permettent aussi d’approfondir une grande variété de sujets en histoire, géographie, sciences, religion, etc.

Mont Cook - Nouvelle-Zélande
Mont Cook – Nouvelle-Zélande

Quelles sont vos prochaines étapes ?
Cela fait presque 8 mois que nous sommes sur la route et jusqu’ici on a fait l’Amérique latine (Costa Rica, Équateur, Brésil et Argentine), ensuite l’Océanie (Polynésie française, Nouvelle-Zélande et Australie), puis nous sommes arrivés en Asie du sud-est via la Malaisie au début février. Après avoir visité des amis à Singapour nous avons remonté la péninsule et avons visité la Thaïlande au cours du dernier mois. Nous écrivons cet article à bord d’un bateau sur le Mékong qui nous mène à Luang Prabang au Laos. Par la suite, nous ferons le Vietnam du nord au sud, le Cambodge, et nous prendrons un vol de Bangkok vers la Turquie à la mi-mai. Une tante de Corinne vient nous rejoindre à Istanbul, puis nous irons ensemble en Grèce. Finalement, nous irons rejoindre des amis en Suisse, en Belgique et en France vers la fin juin et le mois de juillet. Si quelqu’un veut nous héberger à l’une de ces destinations nous sommes ouverts aux propositions!

Pourriez-vous partager avec nous un souvenir fort de ses 8 derniers mois ?
Les gens nous demandent souvent quel a été notre coup de cœur du voyage, et jusqu’à maintenant l’Équateur trône en tête de liste, surtout pour les Galápagos et l’Amazonie. Nous avons fait une croisière de 7 jours aux Galápagos et tous ont été émerveillés par la biodiversité, les paysages et la tranquillité des lieux. Les enfants ont découvert le snorkeling et, depuis, nous profitons de toutes les chances que nous avons pour aller faire de la plongée avec tuba et admirer les coraux et les poissons de toutes sortes. C’est aussi en Équateur que nous avons passé 4 nuits dans un lodge au cœur de l’Amazonie, un endroit tranquille où il n’y pas de télévision, pas d’internet, et où nos journées consistaient à nous balader à pied ou en bateau et découvrir des dizaines d’espèces d’oiseaux, de poissons et d’insectes (la plupart très dangereux pour l’humain!). Notre guide était un expert de la faune et la flore, il n’y en pas un comme lui pour trouver des animaux camouflés dans la jungle. C’est au lodge que Corinne et Émile ont fêté leur anniversaire; le personnel avait préparé des gâteaux et organisé une soirée spéciale pour les deux. C’est une expérience que nous ne sommes pas près d’oublier.

Merci à eux d’avoir pris un peu de temps au cours de leur périple pour partager leur expérience avec nous. Retrouvez-les sur leur blog Voyager avec enfants et sur leur page facebook.

6 commentaires Ajoutez les votres
  1. Waouh quelle merveilleuse aventure pour cette famille et quelle richesse pour ces enfants !
    De merveilleux souvenirs pour eux 😉 de somptueuses découvertes !
    Merci pour cet article qui me fait découvrir leur blog 😉 !

    1. Moi qui n’ai pas le courage de me lancer dans un tel voyage (la logistique n’est pas du tout la même que ce que nous avons fait autour de la Méditerranée), je suis toujours admirative et un brin jalouse !

  2. J’ai voyagé pendant une année à l’étranger, il y a 20 ans. Les souvenirs restent, c’est une source encore aujourd’hui de bonheur.
    Mais, j’étais seul. J’imagine la chance, les liens et l’ouverture d’esprit que ce périple va donner à tout jamais à cette belle famille.
    Biz, Roger

    1. Je vis avec un homme qui a fait un tel voyage qui est enfant, et c’est effectivement une chance incroyable pour la personne dans son unicité et pour la famille comme noyau solide !
      Je n’ai jamais connu une telle chose enfant et j’espère pouvoir l’offrir à ma fille.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.