Dans mon sac de maman-voyageuse #préparer Noël

Hors de questions de ne pas profiter de l’Avent et de préparer Noël dans une ambiance festive même en étant en voyage. Voici mes lectures et astuces pour un Noël créatif sans trop de mal

Un livre pour maman : Parents d’artistes (par Jean Van’t Hul aux éditions La Plage)
Parents d'artistesVoici un livre que j’ai depuis plus d’un mois, mais en cette période de l’Avent où le bricolage est au rendez-vous au quotidien, je m’y suis replongée et je tente de tester tant les conseils pour encourager la créativité de ma fille que les activités suggérées.
L’introduction est la partie la plus intéressante, celle qui fait que ce livre n’est pas un énième livre d’activités. L’auteur évoque les encouragements que nous prodiguons à nos enfants : l’espace et le matériel ne sont qu’un détail, ce sont nos paroles qui les stimulent ou les freinent. Ainsi le mot « joli » si pratique face à un dessin-gribouillage peut être blessant. Et si l’enfant cherchait à faire peur ce jour-là ? Ainsi avant 3 ans, l’enfant s’intéresse avant tout au processus créatif, aux mouvements qu’il fait, au toucher de la peinture, bien plus qu’à une représentation ou histoire quelconque.
Passionnant !
Et riche d’idées pour finir notre série annuelle de cartes de Noël.

Un livre pour enfant : La fabuleuse aventure du Père Noël (Nathan)
Si je m’écoutais, je m’achèterais chaque année un nouveau livre de Noël, pour le plaisir d’une bibliothèque riche de contes. Ici nous sommes loin des contes et des graphismes qui me plaisent en tant que maman, mais le format plaît beaucoup à Nine (3 ans). Il y a des volets à soulever, des languettes à tirer. Cependant l’histoire manque de quelque chose, d’un brin de magie peut-être. Surtout que nous, c’est la magie que l’on cherche avant tout (comme je l’expliquais ici).
Mais un livre qui permet de jouer et de discuter obtient une place de choix dans la bibliothèque !

Des emportes-pièces
Première révélation scandaleuse sur notre mode de vie nomade : nous possédons une trousse à cuisine, avec les indispensables. Comprendre des couverts pour enfants, une paire de baguette chacun, des petits sachets d’épice et des emportes-pièces. Bon nous sommes limités par la taille de la trousse, le poids des sacs, donc nous en avons deux : une marguerite (valable toute l’année) et un sapin. Il n’a beau servir qu’un mois par an, hors de question de s’en séparer. Le plus dur étant de ne pas craquer et d’en acheter des nouveaux dès les premiers jours de décembre.

Une trousse à bricolage
Deuxième révélation, nous possédons une trousse identique (sauf le motif) pour le bricolage. On y trouve du papier cartonné format carte postale, du scotch coloré, des ciseaux, de la colle, de la feutrine, de la laine, des autocollants, des yeux qui bougent, des bâtons de glace, ¼ d’éponge pour faire de la peinture… Et en plus de cette trousse, nous avons des feutres, de la peinture à l’eau et un rouleau de papier autocollants pour recouvrir les livres.
Le tout est absolument totalement indispensable en cette période de l’Avent. Comment décorer nos fenêtres de flacons ? Et préparer des cartes de vœux pour tous les enfants que nous avons rencontré en voyage + nos amis en France ?

Mes indispensables du moment, car même en voyage, je suis un peu maman et surtout une grande fan de bricolages et loisirs créatifs.

Dommage que l’Avent ne dure que 4 semaines !

2 commentaires Ajoutez les votres
    1. J’adore les bougies, mais comme c’est en général facile à acheter, je ne voyage pas avec. Mais un hiver sans bougie, ce n’est pas un vrai hiver !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *