Marcher, randonner, se balader

A la fin de la semaine je serai quelque part en forêt de Brocéliande, avec au programme des crêpes et de la randonnée. Je ne m’inquiète pas trop pour les crêpes, mais je commence à réfléchir à un très gros livre à emmener, car je n’ai pas l’intention de randonner sous la pluie.


Quand j’étais jeune (aux alentours de 9 ans je dirais, mais j’ai une très mauvaise mémoire), j’aimais beaucoup marcher en montagne, suivre les marques rouges et jaunes pour ne pas perdre le chemin, avancer toute seule en devançant le reste de la famille. Il y a bien eu cette fois-là, où à marcher seule devant, j’ai eu la peur de ma vie en me faisant piquer par une abeille juste sous l’œil. Probablement la seule fois où le kit anti-venin a été utile.

Depuis, je n’ai rien fait de plus que de longues balades, musclés au Kirghizistan, humide en Australie, magique au Japon. Mais je n’ai plus marché en France. Car je n’aime pas marcher pour rien, pour dire que j’ai marché. Il me faut un point de vue, une ruine, une boulangerie ou la sensation de faire un jeu de piste pour mettre un pied devant l’autre.

Ces derniers mois, le hasard de mes lectures (qui n’est pas un vrai hasard, après tout, c’est moi qui les ai choisi), m’ont donné envie de marcher, plus, autrement, ailleurs. J’ai décidé que d’ici une dizaine d’année j’irai, enfin, au sommet du Kilimandjaro (pas avant car je souhaite y emmener ma fille). A défaut de lire la suite d’Africa Trek d’Alexandre Poussin, je me suis plongée dans les pensées autobiographiques de son auteur (grâce à son dernier livre Marche avant), qui a eu le culot de rêver d’une marche de l’Afrique du Sud à Jérusalem et qui a réalisé son rêve avec sa femme. Et c’est ainsi que de fil en aiguille, j’ai réservé un week-end en forêt de Brocéliande.

Si je me laisse aller, je me prends à rêver de voyages européens en famille avec des déplacements uniquement à pied. La folie des grandeurs… En espérant que mes rêves ne prennent pas une douche froide ce week-end !

Un commentaire Ajoutez les votres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *