Ressources pour s’initier à la diversité du monde

Vous aimez ? Alors partagez !

Je pense que l’apprentissage de l’empathie et du respect passe par une meilleure compréhension de l’idée de différence. Un concept pas simple à saisir quand on a 4 ans, même si nous vivons dans une société plurielle.

Voici quelques outils pour s’amuser et ne pas oublier que ce qui est acquis et normal pour nous, ne l’est pas pour tous. Il y a quelques livres récents, d’autres qui devraient être en bibliothèque et enfin une ressource gratuite en ligne.

1000 plats et aliments du monde entier – éditions Usborne
Voici un imagier tout cartonné qui devrait intéresser un grand nombre d’enfants (et leurs parents). Il commence avec des thèmes généraux, le petit déjeuner, la boulangerie, les fruits et légumes, la confiserie, etc. Puis nous passons à une organisation plus culturelle : la cuisine italienne, la cuisine mexicaine, la cuisine indienne, etc. Enfin une double page s’intéresse aux fêtes. Que mange-t-on pour l’Aïd el-Fitr, Diwali, Pessah ou Thanksgiving ?
Ce livre provoque de nombreux effets secondaires : Nine a découvert (à sa demande) la barbe-à-papa, nous avons décidé de faire un tour dans toutes les épiceries vietnamiennes de Mulhouse et nous avons beaucoup cuisiné asiatique.
Il y a beaucoup de belles et bonnes choses dans ce livre qui fait saliver. Attention car cela reste un simple imagier. Une simple illustration ne permet pas de toujours bien saisir ce que l’on voit. Par exemple la différence entre les naan, roti et chapati n’est pas évidente.

Mon coffret Montessori du monde – Eve Herrmann & Emmanuelle Tchoukriel
La mode Montessori m’écœure, on retrouve le nom de cette pédagogue italienne sur tout et n’importe quoi dans le seul but de vendre. Mais je ne peux pas nier qu’elle a proposé de très bons outils et d’excellentes réflexions.
Concernant les coffrets de cartes classifiées (dit aussi cartes de nomenclature), j’ai un avis mitigé. Je préfère que ma fille découvre les poules et les tracteurs en les voyant plutôt qu’en travaillant sur des bouts de cartons. Par contre celui-ci propose de découvrir ce qui est très loin de notre portée et de notre quotidien : le monde (rien de moins).
Le monde est découpé en 7 continents, chacun identifié par une carte rugueuse avec une couleur spécifique. Chaque continent est associé à dix cartes pour s’intéresser aux paysages, aux monuments, à l’art (très modérément), aux habitants et aux traditions.
Ce qui m’a plu : l’enfant peut vérifier lui-même sans savoir lire sur quel continent va chaque carte, si 10 cartes pour couvrir un continent c’est peu, il y a quand même de tout, des clichés aux classiques en passant par des choses plus originales.
Ce qui j’ai regretté : la France est très présente pour le continent européen, et il n’y a pas d’équilibre dans les thèmes. Par exemple, j’aurai aimé avoir un animal par continent, un plat, un lieu et le reste en fonction de ce qui est pertinent ou non.
Mais Nine aime beaucoup ce coffret, qui m’a fait prendre conscience qu’elle n’a aucune idée de ce qu’est un continent.

Les albums de Jinju – Lim Yeong-hee & Amélie Graux jinju yeong
Voici une héroïne incroyable : Jinju vient juste de quitter la Corée pour vivre en France. Elle découvre l’école et la cantine. Elle fête son premier Noël, invite sa copine à dormir à la maison, est jugée sur son physique différent.
Par l’intermédiaire de Jinju, on découvre certaines spécificités de la vie française et on en apprend un peu plus sur la vie en Corée. À la maison tout le monde est fan et nous avons plusieurs albums. Ils sont tous biens, évidemment le premier Ma nouvelle école permet de comprendre qui est le personnage mais ils sont à découvrir selon vos propres curiosités. Je conseille Ma super copine aux amateurs de cuisine coréenne.

Les cris des animaux – à télécharger gratuitement (+ fiche d’activité)
Je termine avec une ressource gratuite, pour tous et qui a beaucoup fait rire toute la famille : les cris des animaux en langue étrangère. Nous (les humains) n’entendons pas tous les sons de la même façon et donc ne les reproduisons pas de la même façon. Ainsi les français imitent le chat en faisant miaou tandis que les japonais font nya-nya. Grâce aux liens ci-dessus, vous pourrez imiter la poule, le cochon, la grenouille et plusieurs autres animaux dans de nombreuses langues.
Ma suggestion : soyez le maître du jeu, faites un cri d’animal et laissez les autres devinez ce que vous avez fait.

Ce ne sont que quelques idées qui sont complétées avec nos accueils ponctuels de voyageurs dans notre petit appartement via couchsurfing. Car l’idéal reste encore de rencontrer directement des personnes riches d’une autre culture.

initier à la variété

8 commentaires Ajoutez les votres
    1. C’est vrai que des magazines comme géo c’est pas mal. J’en achète de temps en temps en brocante pour les découper. Le groupe « Voyage autour du monde », comme je ne connais pas, je ne l’ajoute pas, mais merci à toi de le proposer, ça enrichit les échanges.

N'hésitez pas à me laisser un petit mot !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.