Des randos organisées désorganisées

Vous aimez ? Alors partagez !

Depuis que mon livre Voyager avec un bébé est en vente, je ne peux plus rien faire contre l’étiquette de fille organisée qui me colle à la peau. En même temps, c’est assez vrai. Mais j’appelle ça de la fainéantise. Je n’ai pas envie de faire demi-tour car j’ai oublié quelque chose, par exemple. Donc je dois penser à tout dès le premier coup.

Ce qui fait que je pars en rando avec un sac vraiment trop lourd. En vrac, on y trouve un appareil photo, des biscuits et/ou des noix et/ou des fruits secs, une bouteille d’eau, du thé (froid ou chaud en thermos), de la crème solaire, une mini-trousse à pharmacie, un plan (plus ou moins imprécis), un livre (si Nine veut jouer dans un coin), un opinel, un crayon, du papier et/ou un cahier, etc.

Sauf que si vous avez lu la liste précédente, vous avez déjà découvert le couac dans mon organisation. Les distances n’ont pas d’importance, seule la marche est importante.

Mini randa en forêt du côté de Vielsam, Belgique
Mini randa en forêt du côté de Vielsam, Belgique

C’est ainsi que je lis les chiffres de travers, et que je fais un peu trop confiance aux fléchages en place. C’est ainsi que je promets 3 km et que nous devons en faire 4 pour finir la boucle. Ou alors j’estime une balade à 2, peut-être 3km, quand en réalité elle en fait plus de 5.
Et puis j’ai du mal à rester sur l’itinéraire prévu. Quand une flèche m’indique un point de vue ou une ruine, j’ai tendance à changer de destination.

Sangliers de bois le long de la balade des Massotais, Belgique
Sangliers de bois le long de la balade des Massotais, Belgique
Arrivée au château de Ferrette dans le Sundgau, France
Arrivée au château de Ferrette dans le Sundgau, France

Ce n’est pas très grave en soi, c’est l’aventure… Même si en croisant un couple de promeneurs, on les entendant dire que non, on ne fait pas cet itinéraire, c’est trop avec notre petit-fils, il n’a que 6 ans. Petit-fils qui fait une tête de plus que Nine et a 2 ans de plus qu’elle…

Ce n’est pas très grave en soi, c’est se sentir libre… Sauf si on a oublié de vérifier que tout le monde porte les bonnes chaussures. Disons qu’il était un peu tard au milieu des bois pour me rendre compte que j’emmenais avec moi trois personnes en sandales ou tongs (désolé).

Non, le vrai problème de la marche, c’est que j’ai juste envie de marcher plus, et qu’avec le temps je me dis que c’est quand même pas mal de ne pas tout organisé.

9 commentaires Ajoutez les votres
  1. On adore partir en randonnée avec les enfants (10, 4 et – bientôt – 2 ans). Ma fille est encore en porte-bébé, mais les garçons sont vraiment des champions. Mon garçon de 4 ans fait des randonnées complexes de près de 10 kilomètres avec un large sourire aux lèvres. Je suis généralement assez organisée (comme toi), mais j’ai vécu une sacrée aventure la semaine dernière lors de notre voyage en Gaspésie. Nous sommes partis en randonnée sur l’île Bonaventure, afin de rejoindre la colonie de fous de Bassan qui vit sur l’île. Nous étions mal chaussés (sandales) et j’ai (trop) fait confiance à la météo. Résultat : Nous avons été trempés des pieds à la tête pendant six kilomètres, fiston a fait une chute dans la boue… J’ai bien pensé faire marche arrière, mais nous avons persévéré. Ce fut une bonne décision, car le spectacle était splendide avec un soleil radieux et un arc-en-ciel immense derrière les oiseaux qui volaient dans tous les sens. Un moment magique que nous avions amplement mérité! 🙂
    Eve Articles récents…Charlevoix : 5 arrêts sur la Route des SaveursMy Profile

    1. J’ai aussi un peu de mal à penser à la météo. Mais notre dernière rando, faites par beau temps est dangereuse et fortement déconseillé en cas de pluie. DOnc je vais essayer d’être plus rigoureuse sur la sécurité quand même.
      Par contre je me demande si ton 4 ans est du même modèle que la mienne : 10km sur un terrain compliqué, aucun soucis. 1km sur un chemin plat et régulier, c’est l’enfer. (bon je n’ai jamais testé 10km, je crois qu’elle n’a pas fait plus de 6km en tout, mais ça va venir).

        1. Chez nous les collations sont indispensables et certains jours je me demande si elle ne marcherai pas que pour le plaisir d’un chocolat chaud au milieu de nul part ou des noix à grignoter (qu’on mange peu en dehors de ce genre de balade).

  2. Mdr pour les tongs ! Pour le reste je partage ! Dimanche, lors de notre balade à vélo, j’ai trouvé le moyen de me perdre dès le début de la promenade ! Résultat : je me suis retrouvée au milieu d’un champ et obligée de faire demi-tour. 😉
    Bonnes balades !

    1. Pour les tongs c’était terrible. Tout le monde est sorti de l’appartement pendant que j’étais aux toilettes, donc je n’y ai pas pensé une seule seconde (enfin si, j’ai pensé à mes pieds et c’est tout). Jusqu’au moment où on s’est retrouvé sur un tout petit sentier descendant sérieusement et légèrement glissant…
      J’espère ne plus me faire avoir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge