Au pays des korrigans et de Merlin

On peut choisir de visiter la forêt de Paimpont ou la forêt de Brocéliande. Deux noms pour un seul lieu. Le premier vous invite à découvrir la Bretagne, sa langue, ses forges, ses églises, ses croix au bord des routes et ses korrigans. Le second conduit sur les pas de Merlin, Viviane et les chevaliers de la table ronde.
En un tout petit week-end, je suis passée de Paimpont à Brocéliande, me demandant si les korrigans savent nager à chaque plouf dans les ruisseaux (gorgés d’eau par des semaines de pluie) tout en cherchant la direction du tombeau de Merlin.

Brocéliande
Dans la ville de Paimpont, j’ai admiré les couleurs du soldat inconnu devant l’église (ci-dessous), j’ai réussi à ne pas trouver la seule boulangerie du village (on m’avait parlé d’une seule rue : mensonge, il y a deux rues à Paimpont) et surtout j’ai acheté de délicieux fromages de chèvre au marché du vendredi soir.

paimpont
A Monfort-sur-Meu, alors que la ville se réveillait en ces premiers jours de printemps, j’ai savouré les parfums des fleurs abondantes devant la porte de l’église, photographié une belle tour (ancienne prison, actuelle écomusée si je ne me trompe pas), suivi le cours de la rivière tout étant dépassée par des écoliers pressés.

monfort-1 monfort-2
Le samedi, la pluie était au rendez-vous, faible mais continue. Rien ne nous arrêtant, nous avons rejoint à pied le Centre de l’Imaginaire Arthurien (photo ci-dessous). Ce que je pensais n’être qu’un musée est en fait un beau château (avec pont levis) dissimulant derrière lui l’étang de Viviane (et un grand parc que la météo nous retint de découvrir). Malheureusement après plusieurs kilomètres de marche, l’immobilité ne nous réussit pas car nous étions frigorifiées. Deux tours de magie plus tard et nos connaissances sur Merlin enrichies nous étions de nouveau sur la route, sous la pluie, pour nous réchauffer…

comper
On m’avait promis qu’en Bretagne il faisait beau plusieurs fois par jour… Mensonge ! Car après une journée de pluie, nous avons eu une journée de soleil, sans aucune interruption. Le kway au fond du sac, au cas où, sans crème solaire* (faut pas exagérer, on est en Bretagne) mais avec beaucoup d’entrain, nous nous lancions dans une randonnée de 13km. Beaucoup plus de kilomètres plus tard (le problème avec la pluie, c’est que le gué n’est plus le même, le ruisseau devient trois ruisseaux…), nous avons salué Merlin (dans son tombeau), le chêne des Hindrés (ci-dessous) et refusé de boire à la fontaine de Jouvence. Une journée avec les pieds dans la boue, les bras au soleil et la tête dans un monde magique.

hindres
Un tel week-end n’aurait pas été complet sans des galettes et des crêpes, des contes, mais ça, je vous en parle la semaine prochaine, car c’est grâce au gîte que ma coéquipière a choisi que nous avons savouré la culture bretonne.

lac
Informations pratiques :
Centre de l’Imaginaire Arthurien, château de Comper à Concoret
Ouvert de mars à octobre, détail des horaires sur le site internet. Essayez de privilégier un jour d’animation pour faire votre visite, sinon le tour du musée est rapide.

Office de tourisme du Pays de Monfort
L’office de tourisme qui a été le plus efficace dans l’organisation de notre week-end

*Mensonge encore une fois, il faut de la crème solaire même en Bretagne : j’ai eu des coups de soleil !

3 commentaires Ajoutez les votres
  1. Nous avons visiblement eu plus de chances que toi côté météo même s’il y a eu quelques averses lors de notre passage … En tout cas j’ai bien aimé notre escapade à Brocéliande à la fois pour son côté nature et pour l’aspect légendes 😉

    1. Avec le temps, je me dis que je devrais spécialiser mon blog sur le tourisme sous la pluie. C’est une certaine habitude chez moi malheureusement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *